Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Sluder... amygdalotome au

Sluder... amygdalotome au

Publié le 17 juin 2022 Mis à jour le 17 juin 2022
time 3 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 2 commentaires
lecture 30 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Sluder... amygdalotome au

Ô amygdalotome, combien d’excès on commet en ton nom !

C’est la fameuse « guillotine » qui sert à capturer les amygdales, « ces coucous écarlates » ( cf amygdales) avant qu’ils ne rentrent dans leur boîte !

Elle n’a de guillotine que l’aspect.

Rien de tranchant dans cette lame qui coulisse et piège l’organe à enlever.

C’est la main, ou plutôt le doigt qui fait tout. Une dissection au doigt… le meilleur instrument qu’on ait fait à ce jour. L’organe étant piégé (et le pédicule vasculaire clampé), on dissèque sans tirer !   

Las, les idées ont la vie dure.

Est-ce à cause de ce geste qu’on nous a si longtemps appelés les arracheurs d’amygdales ?

Ou grâce à Michel Tournier dont les propos sont présents dans bien des mémoires. Rapportant ses souvenirs d’enfant de quatre ans lorsqu’il fut opéré des amygdales, il écrira : la pince entra en action, car les amygdales, cela ne se coupe pas, cela s’arrache comme des dents. Je fus littéralement noyé dans mon propre sang … Tournier ira jusqu’à nommer le chirurgien responsable de cette scène de boucherie à ses yeux, le seul homme au monde que je haïsse absolument parce qu’il m’a fait un mal incalculable…

Il est vrai qu’il nous fut aussi donné le surnom de perce-oreilles à une autre époque quand les hommes de l’art paraissaient un peu trop prompts à paracentèser (inciser le tympan) dans les otites collectées hyperalgiques de l’enfant, pour le bien de ces derniers !

Et pourtant !

Le geste au Sluder est technique, beaucoup plus qu’on ne le croit en le voyant pratiquer. Le saignement est bref, peu abondant.

La douleur est courte, faible dans la majorité des cas chez les enfants qui remangent rapidement et souvent le soir même.

J’irai jusqu’à dire que l’acte est élégant, mais on ne peut être juge et partie…

En 1999, les premières leçons de l’enquête « mortalité » Société française d’Anesthésie et Réanimation- INSERM signe le glas de l’amygdalectomie au Sluder, rendant cette technique responsable d’un petit nombre de décès…

De 1997 à 2006, il est déclaré 34 sinistres auprès du SOU médical et de la Mutuelle d’Assurance du Corps sanitaire français, dont 10 décès, suite à des amygdalectomies.  L’anesthésie reste en cause dans 60% des cas sans rapport avec la protection des voies aériennes qui était assurée. Dans les quatre décès restants d’origine ORL pour amygdalectomie, il est bien difficile de connaître la cause exacte des hémorragies, sauf dans un cas où une hémorragie grave, survenue un mois après l’intervention signait à coup sûr la technique de dissection prônée de nos jours, certainement par blessure partielle d’un gros vaisseau lors du geste chirurgical… 

On n’enseigne plus de nos jours l’amygdalectomie au Sluder… Pourquoi ?

Mystère ! Seule la Haute Autorité de santé pourrait éclairer notre lanterne.

Je reprends ces mots du Professeur Bouche, dans un ouvrage « Souvenirs et réflexions » publié par les laboratoires du Dr Bouchara :

Il s’agissait d’amygdalectomie au Sluder […], mais c’est une école de haut niveau et ses résultats n’ont pas été dépassés. En faisant une étude sur les 10.000 derniers cas, je n’ai retrouvé qu’un accident mortel […] Mais un cas de mort sur 10.000e paraît un résultat remarquable et je ne pense pas que les techniques modernes dont on vante la sécurité puissent approcher ce score.

Je ne peux m’empêcher de penser à une autre interdiction, celle du SNUS suédois (SNUS) par la Cour de Justice des Communautés européennes depuis 2004. (Cf SNUS...)…

Combien sommes-nous dans l’hexagone à avoir pratiqué l’amygdalectomie au Sluder durant des décennies sur des milliers d’enfants sans le moindre incident ?   

Beaucoup !

Les modes changent…

Rendez-vous dans quelques années pour un nouveau bilan après la suppression de l’amygdalectomie au Sluder par la Haute Autorité de Santé.

Ô Europe, Ô institutions médicales de contrôle, combien d’accidents médicaux à venir risque-t-on de commettre en votre nom !  

Photo: medical-nussbaum.fr

lecture 30 lectures
thumb 2 commentaires
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaires (2)

Bonjour Jean-Jacques,

Merci pour votre publication. Je voulais vous suggérer d'utiliser uniquement un mot par tag. Vous pouvez mettre par exemple "autorité" et "santé".

De cette manière, les lecteurs auront plus de facilité à retrouver vos publications.

Je vous souhaite une bonne journée.

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Santé
Sommeiller
Sommeiller

Rester et veiller et surtout sans dormir !

Bernard Ducosson
1 min
Pandémie, paradoxe
Pandémie, paradoxe

Je me concentre... La pandémie ? Appel à la mémoire... Le devoir de mémoire...   Je sens b...

Peyrot Karine
2 min
Us et coutumes...
Us et coutumes...

La période estivale m’amène à évoquer un sujet qui nous fait voyager.

Jean-Jacques Hubinois
4 min
8.2 – Investir dans la fiction 
8.2 – Investir dans la fiction 

Les liens qui se tissent entre nous et certains livres font lieux. Il y a comme une métamorphose qui s’opère en leur sein, u...

Lorenzo Soccavo
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur