facebook 03/01/2022 : Nootrope.
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
03/01/2022 : Nootrope.

03/01/2022 : Nootrope.

Publié le 3 janv. 2022 Mis à jour le 3 janv. 2022
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 14 lectures
2 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

03/01/2022 : Nootrope.

 

Cette histoire n'est que pure fiction :

03/01/2022 : Nootrope.

 

Voilà, j’étais enfin résolu. J’avais décidé que, cette année, je ferais la compétition de Partward. Ce sport, que seuls les utilisateurs de la magie de feu pouvaient pratiquer. Les premières épreuves étaient simples encore. Créer une boule de feu et la lancer sur une cible à quelque 100 mètres devant nous. Et bien sûr, il fallait l’atteindre. Bien que celle-ci soit éliminatoire, il fallait la réaliser sans prise de Nootrope. Quand on m’avait énoncé cette règle, j’ai cru que l’on nous interdisait l’usage de drogue, ce qui me paraissait totalement logique. Comment être compétitif si l’on doit prendre ces substances ?

En fait, cela allait au-delà de ce que je pensais. La veille de la première épreuve, ce dont je n’avais pas eu connaissance, c’est que nous devions faire une nuit blanche. Passez plus de 24 h sans dormir. Et bien entendu, nous étions prévenus seulement le jour d’avant, donc, personne n’avait pu faire de meilleures nuits auparavant pour compenser. Le jour d’ouverture de la compétition, nous n’étions pas très frais pour démarrer ce marathon d’épreuves. 10 au total. Nombreuses d’entre elles étaient faciles, quand les yeux voulaient bien rester ouvert. Ce matin même, j’avais fait l’erreur de ne pas me renseigner. Je pris un café, un bon jus d’orange mélangé à une racine ginseng. Et ce, devant les juges.

Les forces me revenaient peu à peu, même si ceci n’était que temporaire. D’autres participants firent de même, je n’étais pas le seul à y penser. Mais, au moment du départ, on nous annonça que nous étions disqualifiés. Que nous n’avions pas respecté une règle cruciale. Mais, je ne comprenais pas. Nous n’avions pas pris de drogue, et nous n’avions pas dormi depuis plus d’une journée, comme demandé. Qu’avions-nous fait comme erreur ?

Un des juges vint à moi, pour enfin m’expliquer. J’avais pris des nootropes. Comme seules explications, il me donna la page d’un dictionnaire qui donnait sa définition :

« Substance stimulante permettant d’améliorer certaines capacités, telles que les performances, la mémoire, la concentration… et dont l’administration sans excès ne créera pas de dépendance »

Le café ! Le jus d’orange ! Le ginseng ! Je venais d’en ingérer et chacun était capable de booster mon corps, si cruellement endormi. Je venais de perdre la compétition, sans même y participer.

lecture 14 lectures
thumb 0 commentaire
2 réactions
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Covid : MAFIAS gouvernementales
Covid : MAFIAS gouvernementales

N. Djokovic envisage d'attaquer en justice l'Australie, maintenant que la France avertit qu'elle ne laissera pas un grand tennisman non-vaccin&e...

Cecile Voisset
5 min
La traversée
La traversée

— Allez ! Viens, prends ma main, suis-moi !On y va, on va traverser !Tu verras, une fois de l’autre côté,

Roland Ruelle
2 min
La plage en hiver
La plage en hiver

Je revois cette plage, en hiver, sur laquelle nous marchions.Je ressens les embruns froids et salés qui mouillaient nos visages tra...

Roland Ruelle
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur