Congratulations! Your support has been sent to the author
Et tous les jours d'après

Et tous les jours d'après

Published Nov 24, 2022 Updated Nov 24, 2022
time 1 min
0
Love
0
Care
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 4 lectures
1 reaction

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Et tous les jours d'après

En voyant la composition de Sébastien Martinet, un ami photographe du temps où nous nous amusions avec nos appareils, j’ai compris que je ne pouvais rivaliser avec lui qu’avec mes mots. J’ai donc composé ce poème inspiré par son œuvre « Back to the time ».

Photo sépia d'une vielle grange délabrée devant laquelle une enfant en chemise de nuit semble figée.

Photo de Sébastien Martinet "Back to the time" autorisée en publication avec le poème.

Et tous les jours d'après

Dans la lumière blafarde sale et délavée
D'un matin qui s'attarde où tout semble figé
Seule danse mollement la poussière en des raies
Maladives indolentes fades et effacées

Les yeux vides éperdue le regard incertain
Elle reste plantée là à contempler en vain
Sa maison qui jadis brillait de mille feux
Dont ne reste aujourd'hui que des planches et des pieux

Elle reviendra demain comme les jours d'avant
Transparente immobile à jamais une enfant
Attachée en ce lieu où la mort l'a frappée
Elle reviendra demain et tous les jours d'après

 

lecture 4 lectures
thumb 0 comment
1 reaction
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Culture
Professionnelles
Professionnelles

J’y vais fort ? Pas vraiment. Quand le travail devient au mieux un baisodrome, au pire une arène de mise à mort, il...

Jean-Christophe Mojard
1 min
Chap 8 : Le tournoi royal partie 2
Chap 8 : Le tournoi royal partie 2

Matt marchait au ralenti scrutant le moindre mouvement de ses adversaires, depuis que le gong avait sonné sa concentration...

Arthur Mede
30 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!