Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Petite Plume

Petite Plume

Publié le 21 mars 2024 Mis à jour le 21 mars 2024 Jeunesse
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 4 commentaires
lecture 56 lectures
6
réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Petite Plume

 

Au ciel, parmi les nuages,

s’envolent, piaillant, quelques oies sauvages.

Dans la chaleur du sud, elles vont trouver refuge,

loin du froid qui, bientôt, sévira ici-bas.

De leurs ailes battantes, elles affrontent le vent ;

de la brise bienveillante au courant d’air violent.

Elles connaissent par cœur les caprices des saisons

qui font pousser les fleurs, puis qui les flétriront.

 

C’est alors que, malchance, une petite plume blanche

lâche prise, chavire, et quitte le navire.

Une plume esseulée ne peut guère s‘envoler

alors elle tombe, sans rien y changer.

La chute est si longue mais le ciel est si beau.

Si vaste est le monde quand on le voit d'en haut.

Un peu chahutée par le souffle sournois,

petite plume tourbillonne, virevolte, et s’en va.

 

Et puis vient le sol, le bitume, si dangereux

pour une petite plume, égarée loin des cieux.

Elle pourrait bien finir noyée, dans la boue, dans une flaque,

ou encore être écrasée sous une roue, sous une patte.

Petite plume sanglote à l‘idée de mourir,

coincée sous une botte qu’elle n’aurait pas vue venir.

Sa blancheur se ternit, dans la terre, la poussière,

et laisse place au gris, le gris d’un ciel d’hiver.

 

Passent les heures, passent les jours,

et petite plume perd tout espoir

de pouvoir retrouver un jour

le plumage d’une oie sauvage.

 

Lentement, elle s’endort, résignée à ne plus être

qu’une petite tâche dans le décor de cette vie sans queue ni tête.

Et c’est alors qu’elle s’élève, loin de son triste cimetière,

entre deux doigts qui la soulèvent, la débarbouillent et la libèrent.  

Petite Plume retrouve couleur, regardez-la, quelle fière allure !

Elle sent de nouveau battre son cœur, guéri de toutes ses écorchures.

Elle trône, à présent, sur le bureau d’un lettré

qui la trempe, de temps en temps, dans la noirceur de l’encrier.

Mais Petite Plume ne tremble pas, elle danse, se laisse guider

et dessine, sur la papier, des mots, des vers et des pensées... 

Elle aurait pu finir sa vie comme plume d’oie, parmi tant d’autres,

mais, aujourd’hui, elle écrit de belles histoires, des poésies…

 

L’avenir est incertain, imprévisible, jamais figé.

Il existe toujours un chemin, une autre route à emprunter.

N'arrête jamais de battre des ailes, qu'elles soient belles ou déplumées

car, même au plus loin du ciel, on peut encore s’envoler.

lecture 56 lectures
thumb 4 commentaires
6
réactions

Commentaires (4)

avatar

Jackie H il y a 2 mois

Danse petite plume, danse avec les mots 🙂
avatar

Odette Charlier il y a 2 mois

Cette petite plume,c'est toi qui l'a trouvée et qui la fait voler et virevolter sur le papier.C'est ta plume d'écrivat.

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Jeunesse
Prologue
Prologue

Août. J'ai toujours détesté août. Le chant des grillons, les hurlements des enfants dans...

Claire Antoine
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur