facebook Êtes vous éligible à la déception ?
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Êtes vous éligible à la déception ?

Êtes vous éligible à la déception ?

Publié le 16 nov. 2021 Mis à jour le 16 nov. 2021
time 4 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 46 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Êtes vous éligible à la déception ?

Il existe pléthore de phénomènes systémiques comparables à des avalanches. Elles se déclenchent et empruntent des trajectoires sans se préoccuper des dégâts occasionnés et des vies humaines, animales et végétales détruites. Les avalanches sont par essence amorales, elles font « leur job ».

Prenons aujourd’hui l’exemple du mécanisme quasi automatique de programmation de la déception. Dans les pays développés le nombre de séparations et de divorces augmente drastiquement. Chacun des partenaires se déclare déçu par l’autre. Cette problématique fait l’objet de recherches en neuro-sciences, est décrite dans de nombreux romans et j’ai moi même observé plus d’une centaine couples durables et éphémères. Le programme qui démarre par la passion et se termine en rupture se déroule le plus couramment en sept phases. 

Prenons la version décrite par des femmes. Il suffit de mettre « elle » à la place de « il si » vous êtes un homme. 

Cet exemple est réel. 

1- Attirance irrésistible : « Oh! Quel bel homme. Il s’exprime à la perfection et dégage un charme et une classe terribles ! »

2- Tri du positif : « Il n’a pas refermé le tube de dentifrice, cela veut dire qu’il m’aime tellement qu’il ne pense pas à ces détails », « il a laissé ses chaussettes par terre pour me retrouver au plus vite. »

3- Certitude : « C’est absolument sûr, c’est l’homme qu’il me fallait. »

4- Attente de rôle : « L’autre soir, il est sorti en jeans avec moi alors qu’il est si élégant d’habitude »,  « il n’a pas sur répondre à une agression en public de l’un de ses amis, lui qui est si à l’aise d’ordinaire. »

5- Tri du négatif et empilement : « il a encore oublié de refermer le tube de dentifrice », « quand comprendra t’il qu’il ne faut pas laisser trainer ses affaires? »…« Je n’en peux plus ! il dépasse les bornes ! »

6- Déception : « En fin de compte, il n’est pas ce qu’il devait être, il m’a déçue. »

7- Rupture : Alors que la rupture est consommée dans le coeur et l’esprit, subsiste une phase plus ou moins longue avant la séparation physique. Certains couples continuent à vivre ensemble sans s’aimer.

Dans ce programme inexorable, l’un ou les deux protagonistes sont mus par la passion et les émotions sans distance .

Le même phénomène concerne aussi d’autres épisodes de la vie quotidienne. Par exemple :

  • Un couple lit une brochure sur une croisière « dite » de rêve dans les caraïbes agrémentée de belles photos de lagons et de plages désertes. Cela fait plusieurs années qu’ils voulaient réaliser ce rêve. Sous l’emprise de leur enthousiasme ils ne lisent pas les informations pratiques. Dès le deuxième jour de croisière leur déception émerge. Le paquebot transporte 3500 passagers dans une ambiance bruyante. Les tables et les places dans les restaurants sont serrées. De nombreuses activités sont payantes. Les plages sont envahies de sargasses. Et pourtant, une lecture attentive de la brochure et une recherche internet sur les escales leur auraient permis de réfléchir avant d’engager cette dépense.
  • Un homme convoite depuis dix ans une belle voiture haut de gamme. Il s’endette pour l’acheter, malgré les appels à a prudence de son épouse. Juste après son acquisition, ses premières impressions renforcent son choix. La ligne est belle, les sièges en cuir sont confortables, le moteur produit un doux bruit et la console électronique est perfectionnée. Mais au bout de six mois, il constate que la consommation de carburant est nettement supérieure à celle indiquée dans la notice, les limitations de vitesse ne permettent pas d’optimiser le fonctionnement de la la transmission automatique. Dans les nombreux embouteillages, il va aussi lentement que les voiture bas de gamme, des vandales ont rayé avec un outil tout le coté droit de la voiture… Des déconvenues qui auraient pu être évaluées en prenant le temps de réfléchir avant de l’acheter. Cette voiture ne répond ni à l’usage, ni au besoin de mobilité ,ni au désir de notre héros dépité.

L’autre, l’objet, le service désirés ne sont pas décevants par nature. La déception émerge de l’écart entre la représentation idéalisée et la réalité. L’ expression fort ancienne : « bruler ses idoles » témoigne de la répétition de ces avalanches émotionnelles.

lecture 46 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Prise au Mot 3/3
Prise au Mot 3/3

Une fois rentrée chez elle, Malika alla immédiatement voir son fils ; se remettrait-il du choc de cet assaut à la banque, s...

Chantal Perrin Verdier
3 min
Nano-avorté
Nano-avorté

Hola ! Qui dit premier décembre, dit f...

Oina Sasclain
1 min
Comment se montrer Clément
Comment se montrer Clément

- Virginie ? Elle leva les yeux vers la voix masculine : devant elle se tenait un souvenir ... - Virginie , quelle heureuse surpri...

Chantal Perrin Verdier
3 min
Prise au Mot 2/3
Prise au Mot 2/3

Celle-ci était maintenant assise face à lui. Elle tremblait un peu - incontestablement le contrecoup de tant d’&eacut...

Chantal Perrin Verdier
4 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur