Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Dans le regard de l'autre

Dans le regard de l'autre

Publié le 29 août 2021 Mis à jour le 29 août 2021
time 2 min
4
J'adore
0
Solidaire
1
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 23 lectures
5 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Dans le regard de l'autre

Mon roman est achevé. Je découvre le nouveau mot de bêta-lecteur. Voici une nouvelle étape, il va falloir se confronter à mon premier public. Les trente premières pages sont relues, finalisées, pour une lecture par la famille proche. L’appréhension existe, que vont-ils penser ?

Ce nouveau projet d’écriture, cette autofiction qui parle un peu de moi mais ne colle pas non plus à la réalité.

Quel regard vont-ils porter sur ces pages ?

Les premières questions sont pour démêler le vrai du faux… Ce personnage, existe-t-il ? Cette situation, c’est du vécu ? Des souvenirs reviennent, chacun n’a pas les mêmes. L’émotion est partagée, est-ce suffisant ? Une autre image de moi se construit avec ce roman.

Mon nouveau défi est de trouver mes premiers lecteurs, je souhaite respecter la mixité, un homme et une femme. Les deux premières connaissances, que j'envisage comme de potentiels bêta-lecteurs, acceptent la lecture. Première victoire.

Ma bêta-lectrice avance dans les chapitres, elle ne sait pas trop comment exprimer ses impressions : peut-être qu'il manque des repères, plus précis, dans le temps ? Mon deuxième bêta-lecteur n’a pas commencé, mais il va lire, j'attends. Mon texte est-il ennuyeux ? Mes phrases créent-elles de la confusion, suis-je suffisamment claire ? Mes inquiétudes sont là.

Je veux mon texte simple, accessible et donner l'envie de lire la suite... Je corrige les premières fautes, je clarifie des passages, suite à la lecture de ma famille.

A force de lire, je ne distingue plus les erreurs dans mon texte, je décide de faire une pause de quinze jours pour prendre de la distance.

Puis je reprends une lecture papier, mon aveuglement se prolonge, des fautes basiques me passent sous le nez ! Il va falloir faire appel à une correctrice. Ma première bêta-lectrice a terminé, elle attend la suite ; voici ma seconde victoire. Mon bêta-lecteur ne me fait pas trop attendre, il a lu le roman d’une traite, sans ennui, voilà ma troisième victoire. Chacun me fait part de ses remarques, je peux remédier à toutes, Chacun est fier d’avoir été choisi, une sorte de privilège. Ont-ils été trop indulgents ?

Je laisse de côté mes doutes et je prends leurs encouragements pour poursuivre. Mon identité de romancière se construit.

lecture 23 lectures
thumb 0 commentaire
5 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Le Kamikase
Le Kamikase

Pris au piège dans les bras resserrés du savoir, emplâtré au cœur...

Samuel Duffourg
13 min
La Ride
La Ride

Je survécus à cette folle nuit. À cette heure apaisée, je regarde par ma fenêtre et...

Samuel Duffourg
21 min
Le tout et le néant
Le tout et le néant

Infomorphe 215 – Jour 128 – Journal de bord : Mon Dernier Jour Je me souviens de qui j’étais. Je suis le se...

Séverine Gambardella
3 min
Le peuple des étoiles
Le peuple des étoiles

L'Afrique est notre mère à tous, Abou y est né, dans le désert du Sahara. Ici pas de...

Jean-François Joubert
12 min
La Girouette de Mme Houps 6/6
La Girouette de Mme Houps 6/6

« Saisis peu à peu par le froid ils n’osèrent cependant bouger.C’est alors que deux...

Chantal Perrin Verdier
4 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur