facebook Dans le regard de l'autre
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Dans le regard de l'autre

Dans le regard de l'autre

Publié le 29 août 2021 Mis à jour le 29 août 2021
time 2 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Dans le regard de l'autre

Mon roman est achevé. Je découvre le nouveau mot de bêta-lecteur. Voici une nouvelle étape, il va falloir se confronter à mon premier public. Les trente premières pages sont relues, finalisées, pour une lecture par la famille proche. L’appréhension existe, que vont-ils penser ?

Ce nouveau projet d’écriture, cette autofiction qui parle un peu de moi mais ne colle pas non plus à la réalité.

Quel regard vont-ils porter sur ces pages ?

Les premières questions sont pour démêler le vrai du faux… Ce personnage, existe-t-il ? Cette situation, c’est du vécu ? Des souvenirs reviennent, chacun n’a pas les mêmes. L’émotion est partagée, est-ce suffisant ? Une autre image de moi se construit avec ce roman.

Mon nouveau défi est de trouver mes premiers lecteurs, je souhaite respecter la mixité, un homme et une femme. Les deux premières connaissances, que j'envisage comme de potentiels bêta-lecteurs, acceptent la lecture. Première victoire.

Ma bêta-lectrice avance dans les chapitres, elle ne sait pas trop comment exprimer ses impressions : peut-être qu'il manque des repères, plus précis, dans le temps ? Mon deuxième bêta-lecteur n’a pas commencé, mais il va lire, j'attends. Mon texte est-il ennuyeux ? Mes phrases créent-elles de la confusion, suis-je suffisamment claire ? Mes inquiétudes sont là.

Je veux mon texte simple, accessible et donner l'envie de lire la suite... Je corrige les premières fautes, je clarifie des passages, suite à la lecture de ma famille.

A force de lire, je ne distingue plus les erreurs dans mon texte, je décide de faire une pause de quinze jours pour prendre de la distance.

Puis je reprends une lecture papier, mon aveuglement se prolonge, des fautes basiques me passent sous le nez ! Il va falloir faire appel à une correctrice. Ma première bêta-lectrice a terminé, elle attend la suite ; voici ma seconde victoire. Mon bêta-lecteur ne me fait pas trop attendre, il a lu le roman d’une traite, sans ennui, voilà ma troisième victoire. Chacun me fait part de ses remarques, je peux remédier à toutes, Chacun est fier d’avoir été choisi, une sorte de privilège. Ont-ils été trop indulgents ?

Je laisse de côté mes doutes et je prends leurs encouragements pour poursuivre. Mon identité de romancière se construit.

4
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
1
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
4
0
0
0
1
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
La mort vous regarde...
La mort vous regarde...

A partir du moment où les premiers battements de cœur pulsent le sang dans votre corps, la mort vous guette, elle vous regarde disc...

Adélice Bise
1 min
Désillusion
Désillusion

ueCe document est destiné à votre strict usage personnel et est protégé par les lois relatives aux droits d’a...

Oina Sasclain
2 min
Bang !!
Bang !!

Ed, file moi le fric que tu m’dois

Anne-Sophie Campenon
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur