facebook Mars
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Mars

Mars

Publié le 28 févr. 2021 Mis à jour le 28 févr. 2021
time 1 min

En mars, quand s’achève l’hiver,
Que la campagne renaissante
Ressemble à la convalescente
Dont le premier sourire est cher ;

.

Quand l’azur, tout frileux encore,
Est de neige éparse mêlé,
Et que midi, frais et voilé,
Revêt une blancheur d’aurore ;

.

Quand l’air doux dissout la torpeur
Des eaux qui se changeaient en marbres ;
Quand la feuille aux pointes des arbres
Suspend une verte vapeur ;

.

Et quand la femme est deux fois belle,
Belle de la candeur du jour,
Et du réveil de notre amour
Où sa pudeur se renouvelle,

.

Oh ! Ne devrais-je pas saisir
Dans leur vol ces rares journées
Qui sont les matins des années
Et la jeunesse du désir ?

.

Mais je les goûte avec tristesse ;
Tel un hibou, quand l’aube luit,
Roulant ses grands yeux pleins de nuit,
Craint la lumière qui les blesse,

.

Tel, sortant du deuil hivernal,
J’ouvre de grands yeux encore ivres
Du songe obscur et vain des livres,
Et la nature me fait mal.

 

de René-François Sully Prudhomme, (Les solitudes) - 1869

 

Retrouvez "Le masque brisé" du même auteur, son poème le plus abouti.

Le premier de chaque mois un texte  "méconnu ou oublié" déniché par Bernard DUCOSSON

 

 

3
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
3
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
L'indélicatesse
L'indélicatesse

L'indélicatesse est une attitude qui blesse Elle provient de personnes jalouses et médisantes Qu...

Dominique De Santis
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur