facebook Novembre mon automne
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Novembre mon automne

Novembre mon automne

Publié le 1 nov. 2021 Mis à jour le 1 nov. 2021
time 1 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 2 commentaires
lecture 10 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Novembre mon automne

Novembre

Captif de l’hiver dans ma chambre
Et las de tant d’espoirs menteurs,
Je vois dans un ciel de novembre,
Partir les derniers migrateurs.

Ils souffrent bien sous cette pluie ;
Mais, au pays ensoleillé,
Je songe qu’un rayon essuie
Et réchauffe l’oiseau mouillé.

Mon âme est comme une fauvette
Triste sous un ciel pluvieux ;
Le soleil dont sa joie est faite
Est le regard de deux beaux yeux ;

Mais loin d’eux elle est exilée ;
Et, plus que ces oiseaux, martyr,
Je ne puis prendre ma volée
Et n’ai pas le droit de partir.

François Édouard Joachim Coppée (1842-1908) est un poète, dramaturge et romancier français.

Ses premiers vers "Le Reliquaire" sortent pour ses 22 ans, suivis par "Intimités et Poèmes modernes" en 1867. Sa première pièce théâtrale, "Le Passant," fit un grand succés à l'Odéon. S'ensuivirent "Fais ce que dois" en 1871 et "Les Bijoux de la délivrance" en 1872, deux drames en vers inspirés par la guerre. Puis pas moins de cinq autres succés jusqu'en 1876, date à laquelle l'Académie-Française lui délivrera le prix Vitet pour l'ensemble de son oeuvre. D'autres grandes succès suivirent jusqu'à sa mort en 1908.

Coppée fut le poète populaire et sentimental de Paris et de ses faubourgs, des tableaux de rue intimistes et du monde des humbles. Chantre de la tristesse à la vue des oiseaux qui meurent en hiver, du souvenir d'une première rencontre amoureuse, de la nostalgie d'une autre existence ou de la beauté du crépuscule, il rencontra tout au long de sa vie un grand succès populaire. (source wikipédia)


Crédit photo : Messages céleste

Le 1er de chaque mois, un poème oublié ou méconnu se rappelle à votre bon souvenir !

lecture 10 lectures
thumb 2 commentaires
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaires (2)

Bernard, je vous invite à changer l'image de votre CR " On se fait poète poète... " Choisissez une image qui a de l'impact et libre de droits. Peut-être que personne de la communauté Panodyssey pourrait vous aider / collaborer...

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Covid censorship, and revolt
Covid censorship, and revolt

L'affaire américaine (antisémite, etc.) échappe aux gouvernants, y compris à ceux qui sont aux bottes. Le plus int&e...

Cecile Voisset
4 min
Urgande
Urgande

Urgande erre aux bois dédorés

Bruno Druille
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur