facebook Dans l'air frais du matin
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Dans l'air frais du matin

Dans l'air frais du matin

Publié le 1 avr. 2021 Mis à jour le 1 nov. 2021
time 2 min
3
J'adore
0
Solidaire
1
Waouh
thumb 4 commentaires
lecture 4 lectures
5 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Dans l'air frais du matin

 
Dans l'air frais du matin où s'effare la feuille,
Dans la jeune clarté des jours roses et bleus,
Dans la nuit solennelle et pure où se recueille
L'âme présente encor des bergers fabuleux,

Dans le cristal des eaux, dans le velours des mousses
Dans l'innocence en fleur des jardins radieux,
Dans le concert que font toutes les choses douces,
Je retrouve, ô ma soeur, la douceur de tes Yeux.

Le printemps odorant la divine féerie,
Le renouveau fêtant sa jeune volupté
S'incarne pour mon coeur dans ta robe fleurie
Et dans ton corps exquis comme un rêve sculpté.

Les Parfums, les Couleurs, la tendresse de vivre,
Le mois vierge baigné de souffles et d'encens,
L'enluminure d'or aux marges du Vieux Livre,
O mon âme, c'est dans ton coeur que je les sens.

Le désir qui palpite à travers la nature
Et s'élance en festons étoilés dans les bois,
Je le sens frissonner parmi ta chevelure
Et je le vibre entier, rien qu'à serrer tes doigts.

Ce qui couve d'ardeurs suaves et de fièvres
Au sein mystérieux de la création
Se ramasse en mon coeur pour jaillir vers tes lèvres
Et ruisseler dans l'ombre en adoration.

Voici venir les temps où tu marches déesse,
Où la rose d'amour fleurit à tes seins blancs,
Où ton nom murmuré fiance une caresse
A la suavité des narcisses tremblants.

Voici venir les temps où tes beaux yeux limpides
Semblent plus clairs encore et plus profonds qu'hier,
Et versent à mon coeur plein de songes virides
L'ivresse d'un lever de lune sur la mer.

Et les fleurs sont tes yeux, et la lumière blonde
Ton sourire, et le ciel bleu-frêle ta douceur,
Et tout l'amour fumant de l'encensoir du monde
Ta lèvre sur mon âme appuyée, ô ma soeur.
 
 
.
 
 

Albert Samain (1858-1900) est un poète français qu'un grand nombre d'amoureux de la poésie ont découvert enfants dans les programmes scolaires (cours de récitation) des sixties.

Oeuvre dénichée par Bernard DUCOSSON

Le premier de chaque mois, un poète méconnu ou oublié se rappelle à votre bon souvenir.

Avril 2021
lecture 4 lectures
thumb 4 commentaires
5 réactions
Partager l'article
copylink copylink

Commentaires (4)

Bonjour Bernard, joueur de mots, poète, et même peintre si je ne me trompe pas ? Vous êtes incroyable.... j’aime beaucoup (et non pas beau coup) ce que vous faites. Vraiment (et non pas vrai-ment)
Mais que c'est beau et drôlement écrit ! C'est le don de Bernard ;-)
Et Samain dans la tienne
Puissent amants la serrer
Pour peu qu'elle contienne
Mots d'amour à déclamer

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Covid censorship, and revolt
Covid censorship, and revolt

L'affaire américaine (antisémite, etc.) échappe aux gouvernants, y compris à ceux qui sont aux bottes. Le plus int&e...

Cecile Voisset
4 min
Urgande
Urgande

Urgande erre aux bois dédorés

Bruno Druille
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur