Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Dayrizoar : Ch. 8

Dayrizoar : Ch. 8

Published Jan 21, 2024 Updated Jan 21, 2024 Culture
time 5 min
0
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 12 readss
1
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Dayrizoar : Ch. 8

Le verdict est sans appel, le temps leur est compté. Ils peuvent envoyer un androïde invisible à tout moment.

Il faut à tout prix découvrir ce qu'ils cachent et en finir.

On informe les sauvages que tous les mercenaires à l'exception de Tancread vont partir en mission. Leur sécurité est donc clairement revue à la baisse pour accélérer le glanage d'informations. La nourriture n'est plus une priorité si on peut mourir n'importe quand.

Titiya forme les binômes. Skarab est avec Gelauray, Dayrizoar avec Valornia, Natoudie avec Amaurick et Ström avec elle-même. Chaque duo a une mission à exécuter de la façon qui leur conviendra, la rapidité prime mais la discrétion reste de mise car au plus tard BossBot revient et au mieux c'est pour les sauvages et Tancread qui restent à la zone.

Gelauray apprécie les missions avec Skarab car il a toujours un nouveau gadget à tester. Bien souvent, les effets sont bien supérieurs à ceux escomptés et ça les a déjà sortis d'affaire un paquet de fois. Leur cible est assez éloignée et ils peuvent donc se faire coincer à tout moment en ville à cause des caméras. Skarab a emporté un brouilleur d'image, tout juste terminé, avec lui pour faciliter leur infiltration. C'est un homme de taille modeste sans être petit pour autant, robuste, vif mais un peu lourd, aux cheveux chocolat.

Valornia est une grande femme blonde, elle met un point d'honneur à faire respecter ce qui lui semble juste. Si on bafoue les droits humains devant elle, elle peut brusquement devenir incontrôlable et effrayante, même sans arme. Leur mission est à la lisière de la ville, un grand centre d'activité androïde. Les employés robotiques gérés par les H2PA travaillent dans ces centres.

Natoudie et Amaurick sont en couple, ils font tout en binôme et ne veulent travailler avec personne d'autre. Ils ne voudraient pas passer leurs derniers instants avec quelqu'un qui ne soit pas leur moitié et ils semblent très bien se supporter car cela fait déjà plusieurs années que c'est ainsi. Elle a des cheveux noirs et la peau sombre avec des tâches cutanées étrangement réparties, que seul Amaurick connaît, apparues après l'augmentation. De son côté, il est roux et assez commun en taille et musculature. Ils ont une confiance sans faille envers leur binôme de cœur. Leur mission est l'infiltration de bureaux administratifs de BossBot, dans une partie plutôt limitrophe également, à la recherche de documents ou toute sorte de preuve d'un projet ou d'actions ayant un but néfaste.

Ström est une brute silencieuse, une ombre géante. Il suit très bien les ordres de Titiya et n'a pas peur de mettre sa vie en jeu, si besoin. Il apporte donc la fiabilité absolue dont elle a besoin après la perte de plusieurs membres de l'équipe. Ils partiront priver BossBot d'une antenne un peu à l'écart. Le but de cette opération est de voir comment leurs ennemis s'organisent s'il y a un souci dans la communication. Qui vont-ils dépêcher pour réparer les dégâts et quelle zone va envoyer ces unités ? Ces informations peuvent être cruciales pour de futures missions.

Chaque binôme se prépare à partir. Matériel, quelques provisions, dernier débriefing pour s'assurer que la mission est connue et comprise, le départ se profile rapidement.

Dayrizoar part avec Valornia, ils ne se connaissent pas encore mais leur vie dépend déjà de cet autrui inconnu car la difficulté est exponentielle en mission lorsqu'on passe de binôme à solitaire. Toute erreur peut devenir fatale car personne ne viendra nous sauver.

Le départ est imminent, on échange plus des regards et des hochements de tête que des mots. Les gorges et les ventres noués, on sent la fin de quelque chose qui approche, la fin de l'exil ou du monopole BossBot, ils le sauront forcément bientôt.

Dayrizoar part avec Valornia, comme chaque binôme. La rapidité est de mise. Les déplacements ont été étudiés, la zone n'est pas particulièrement surveillée. La surveillance commence aux abords de la ville, une surveillance digne de ce nom. Valornia n'est pas du genre bavarde et Dayrizoar reste pensif depuis la séparation du groupe, sans s'en rendre compte, ils arrivent sur les lieux de la mission sans avoir encore échangé verbalement.

Les combinaisons d'invisibilité fonctionnent toujours à merveille. Ils entrent en se glissant entre deux androïdes mal positionnés à la porte, laissant assez de places pour leurs profils. Infiltration réussie.

Ils avancent au sein du bâtiment, regard baissé, toujours à cause de la zone des yeux. Dès que possible, ils observent, se renseignent sur les lieux, cherchent les potentielles zones d'intérêt, leurs prochaines destinations. Une petite porte un peu en retrait attire leur attention. Ils se présentent à l'entrée et découvrent que c'est l'entrée de la zone de travail des androïdes. La salle mène à d'interminables couloirs de cellules et dans chaque cellule on peut trouver un androïde effectuant sa mission spécifique.

"Je ne pense pas que ce soit intéressant ici."

Dayrizoar ne pouvant communiquer en parlant avec Valornia, il lui écrit à l'aide d'un système lié à ses pensées.

"Je suis d'accord. En plus, c'est risqué, ils sont extrêmement surveillés."

Ils repartent donc et poursuivent leur exploration. Soudain ! Ils reçoivent un message. Natoudie et Amaurick ont fait une découverte extrêmement intéressante. Le gérant de BossBot a changé depuis un peu plus d'un an mais toute communication sur ce changement a été évité ou supprimé. Ils transmettent des photos des documents montrant toutes les missions pour cacher ou empêcher la diffusion d'informations sur cet évènement pourtant conséquent pour une entreprise de cette ampleur ! Chacun jubile dans l'équipe des mercenaires, des documents se succèdent ainsi sur l'écran de leur visière. Enfin, un document signé Malcom Buzz.

Tout à coup ! Une photo floue apparaît et est suivie par la perte de contact totale avec le couple. La jubilation s'achève dans la douleur et la rage lui fait place. La mission continue... ou pas.

Même ici, on utilise encore le papier parfois.

 

Histoire originale de mon invention, images obtenues par intelligence artificielle sur Nightcafé Studio, tous droits réservés, Alban Vivicorsi

lecture 12 readings
thumb 0 comment
1
reaction

Comments (0)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Culture
Pulp Fiction
Pulp Fiction

  Pitch Deux truands, Jules  et Vincent, sont chargés de récupérer une mallet...

Valentine Simon
1 min
Paternité  
Paternité  

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Pour ton oeuvre cr&ea...

Bernard Ducosson
1 min

donate You can support your favorite writers