facebook J'ai craqué
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
J'ai craqué

J'ai craqué

Publié le 22 nov. 2021 Mis à jour le 22 nov. 2021
time 2 min
2
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 11 lectures
2 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

J'ai craqué

  Ça y est, j’ai craqué… Après deux bonnes semaines à peu près. Franchement, entre toi et moi, je trouve que c’est déjà bien. Non ?

       Je vais continuer mon récit bien sûr. Je ne suis qu’à vingt-quatre mille et quelques. J’en ai encore des choses à dire. Ou plutôt Carnet en a encore des choses à raconter. Et puis, je ne compte pas abandonner mon cher narrateur — évoqué précédemment — et son histoire de sitôt.

 

 

 

 

Cependant, le rythme des mille six cent soixante-six mots quotidiens, j’ai du mal à le tenir. Non pas par manque d’imagination ! Où vas-tu chercher telle idiotie voyons ? Plutôt par frustration. Je n’aime pas devoir me forcer à écrire ce nombre de mots tous les jours. Cela me bloque et j’ai la vague sensation que je brode. Ce n’est pas grave. Mais je veux terminer le premier jet de ce roman en étant fier de l’histoire et non de l’accomplissement du rituel de ce NaNoWriMo 2021 (bien que j’aurais été très fier d’accomplir ce défi, évidemment). Ainsi, je préfère m’arrêter à ce stade.

       Je ne finirais donc pas l’écriture de cette histoire fin novembre comme je le pensais il y a encore quelques jours, mais qu’importe. Je ferai mieux ou autrement l’année prochaine, ce n’est rien.

       Au moins, aujourd’hui je sais ce que c’est. Je connais la difficulté de se mettre tous les jours devant son ordinateur pour pondre une suite de mots. Je connais la difficulté de se couper du monde pour se plonger dans son univers. Et surtout, je connais la cohésion incroyable que peut avoir un groupe qui partage le même objectif.

       C’est, finalement, à mon sens, ce qui compte vraiment. Un défi personnel au sein d’une communauté. Et dans celle-ci, il faut savoir s’entraider, se soutenir, se motiver, se consoler parfois. Faire d’un quelconque obstacle une banalité. Faire d’une montagne une simple marche…

 

Image dans le texte : Image par Rappellingusa de Pixabay

Image de couverture : Image par congerdesign de Pixabay

 

lecture 11 lectures
thumb 0 commentaire
2 réactions
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Voyage
Sur les Campsie Fells
Sur les Campsie Fells

Je me tiens en haut des Campsie Fells et je prends soudain conscience, dans mon immobilité, du silence qui m’entoure. A mes pieds,...

Camille Poiret
3 min
Simon says...
Simon says...

C'est fou comment nous pouvons être multiples selon ce que l'on a dit de nous : tu es une fille, tu es un  garçon, tu es vilai...

Eva Maria Matesanz
1 min
Ma plume part sur les routes
Ma plume part sur les routes

       J’ai mis un peu de temps avant de revenir te parler. Deux raisons à cela. La première,...

Dariël Bleen
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur