facebook Journal de bord de jeûne #1
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Journal de bord de jeûne #1

Journal de bord de jeûne #1

Publié le 1 juin 2021 Mis à jour le 1 juin 2021
time 4 min

Les ami-es, cette semaine je teste pour vous... le jeûne ! Suivez-moi sur mes réseaux et vous aurez droit à une formation gratuite sur comment ne pas vous nourrir, et ce, sans mourir ! Wouaouwwww !

J'ai jeûné 3 jours et je ne suis pas morte !

(Mathilde 1992-2021)

C'est incroyable comme je tombe dans le panneau à chaque fois. C'est toujours la même histoire : quelqu'un te dit un truc du genre : "vous aussi, vous avez besoin de dormir la nuit ? C'est le cas de la majorité des personnes sur Terre ! Savez-vous pourquoi ? Je vais vous le dire en trois points. Trois secrets que ceux qui ne dorment pas appliquent au quotidien. Achetez ma formation à 120€, puis ces modules à 90€ chacun si vous souhaitez approfondir la science derrière ce phénomène, ou encore être suivi par quelqu'un qui ne dort jamais !"

On est d'accord que le sommeil, tout le monde tombe sous le coup (bonjour les narcotiques en vadrouille !) Hé bien le jeûne, c'est pareil. Tout le monde tombe sous le coup. ça nous arrive TOUS les soirs après le repas, quelques heures après être allés se coucher, et hop ! Notre corps passe en mode "jeûne". J'ai appris ça il n'y a pas longtemps dans un bouquin d'un auteur suisse, Hellmut Lützner.

J'avais déjà l'intuition que je n'allais pas mourir si je ne mangeais pas pendant trois jours, mais les croyances et les habitudes ont la vie dure, alors il a fallu que je fasse un énorme travail sur moi-même. Déjà, quand tu sais que l'on mange trop de tout et que l'on mange trop peu de bonnes choses, des vraies bonnes choses pour nous, y a de quoi se pencher sur la question. Et jusque-là, pour moi, le jeûne, c'était ne pas manger, mourir de faim et tout ça. Genre j'arrête de me nourrir d'aliments externes et paf, je meurs. Ouais, je le voyais comme ça ouais !

Et puis il y a quelques mois, j'ai jeûné pendant un peu plus de 48 heures. C'était très difficile sur les dernières heures, parce que mon corps m'a fait revivre des traumatismes liés à la nourriture dont je ne me rappelais plus trop l'existence. C'est à force d'en parler avec mon compagnon que cela a été une révélation. Et puis cette sensation de boule d'émotions négatives qui remontait de l'intestin jusque dans ma gorge... que j'ai ravalée car je ne voulais pas pleurer.

Mon intestin est le siège de mes émotions, c'est sûr et certain. Ne pas manger pendant deux jours m'en a appris plus sur moi-même que toutes les réflexions intellectuelles que je peux produire quand je me concentre sur une question existentielle.

Alors voilà, c'est décidé, à partir d'aujourd'hui je jeûne. Il est 23:04, nous sommes le 01/06/21, et si je ne vais pas me nourrir de manière extérieure pendant un temps que je déciderai en accord avec mon corps, c'est parce que je sens que je vais continuer mon apprentissage intérieur à la vitesse grand V (et aussi parce que maintenant je m'en sens capable).

Comment je me prépare à jeûner ?

C'est surtout mentalement. Me répéter des mantras positifs et être à l'écoute de mes sensations. Ne pas les repousser. Méditer. Faire du yoga. Et boire si mon corps me le demande (infusions, eau infusée à froid de concombre, citron, gingembre, sève de bouleau etc). C'est une bonne période pour le faire selon qui je suis, car là on entre dans l'été, et la chaleur m'assomme dès que je mange quelque chose d'un peu long à digérer, et je suis kaput pour le restant de la journée. Je souhaite retrouver mon dynamisme et ma joie de vivre, et pouvoir choisir de manière éclairée de quoi m'alimenter dans tous les sens du terme. Je me souhaite plein d'amour !

Quelques infos complémentaires

Je mange déjà à 90% cru et végétal (ça m'empêche pas de me goinfrer, souvent dans les 10%)

J'ai appris dans le bouquin de ce suisse, qu'il était plus facile de jeûner que de se restreindre, et ce pour des raisons biologiques évidentes (enfin, elles le sont devenues à la lecture du livre). En gros, pour résumer : notre organisme a deux modes de fonctionnement : exogène (il tire sasiété et énergie de la nourriture extérieure), et endogène (même résultat final, mais par le biais de ses propres réserves). Les autres animaux passent d'un mode à l'autre sans aucun problème (en cas de maladie, d'hibernation, de privation de nourriture, migrations etc), et cela a même pour effet d'augmenter les capacités physiques du corps (endurance, force, énergie, vitalité, dynamisme, mémoire, réflexes etc). Comme on est un animal comme un autre, et que notre corps le fait de toute manière lorsque l'on dort, en fait, ça n'est pas un mécanisme étranger, et c'est même nécessaire pour la survie des espèces. Juste qu'on l'a oublié aujourd'hui, à force d'avoir cette surabondance de tout (nourriture, stimulis, divertissements, stress etc).

 

Si vous voulez en savoir plus sur le jeûne, je ne peux que vous dire de faire votre propre expérience et d'aller chercher les infos vous-même. Ce que vous apprendrez sera applicable à vous et pas à un autre, et c'est comme ça que l'on se connaît de mieux en mieux. Dans les journaux de bord suivants, je ne parlerai que de mon expérience, mes ressentis et mes choix. à vous de faire les vôtres. Encore plein d'amour.

Hélène

0
Coup de coeur
J'adore cet article
1
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
2
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
1
0
0
2
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaires (2)

Bonjour, j'ai moi-même tester le jeûne pendant des périodes d'environ 18 h environ.
Je dois dire que je me sentais plutôt bien, voire même un peu plus vif, car comme vous, après un repas, j'ai l'impression que je ne peux plus bouger, car j'adore cuisiner et manger.
Je pense d'ailleurs m'y remettre bientôt (au jeûne pas à la cuisine lol) juste avant les vacances histoire de me sentir mieux.
Bonne continuation.
Bonjour monsieur Coiret,
merci pour ce retour d'expérience. Finalement j'ai jeûné 48 heures et je me sentais très bien. Fatigues passagères, sommeil qui m'appelait irrésistiblement, mais au-delà de ça, ma capacité digestive après le jeûne a été plus efficace. J'ai eu plus d'énergie, moins besoin de dormir longtemps etc. J'ai perdu 2 kilos aussi. En deux jours. C'est dingue.

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Santé
C'est l'histoire d'un mec.....
C'est l'histoire d'un mec.....

C’est l’histoire d’un mec qui, un jour, décide tout seul comme un grand d’enfermer ses camarades, de les museler,...

Philippe Szokoloczy-Syllaba
2 min
TAPINER
TAPINER

Des fois, sur les trottoirs à Paris, il y a des trucs un peu fous. Quelque chose qui soudain t'arrête, t'accroche. Enfin c'est l'in...

André De Chateauvieux
2 min
Doute, exclusion et loyauté
Doute, exclusion et loyauté

Après ces informations sur mon fonctionnement de HPI et éventuellement d’autisme, je poursuis les rendez-vous avec la psycho...

Anne-Sophie Campenon
3 min
Journal de bord de jeûne #2
Journal de bord de jeûne #2

8:08 Hier, j'ai pris une bonne décision pour moi. Je le sais car elle me rend heureuse comme tout ! Aucune peur de manquer, une...

Hélène Juan De Mendoza
3 min
PEUR quand tu nous tiens...
PEUR quand tu nous tiens...

Créativité, peur & idées Le manque de créativité vient selon moi et d'après mon exp&eacut...

Sylvie Dubaud
3 min
Inné ou acquis
Inné ou acquis

Comment c’est possible que je sois une ex enfant précoce, oui car c’est de naissance, c&rsquo...

Anne-Sophie Campenon
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur