facebook Le flair des félins
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Le flair des félins

Le flair des félins

Publié le 16 oct. 2021 Mis à jour le 16 oct. 2021
time 5 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 6 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Le flair des félins

Du jambon sur la table
Et les naseaux luisants et dilatés de Féline bougent frénétiquement de haut en bas. Un peu plus et elle perd son museau. J'ai dû arrêter le massacre avant qu'il ne survienne, à la Minority Report. Bon, même si techniquement, le jambon, c'est déjà un animal tué. ça n'empêche pas le massacre : regardez les pensées.
Une pensée déjà morte mais que l'on remassacre à longueur de journée ! Si ça c'est pas un programme d'assassin...

Mais qui tue-t-on ?

KITUTON?

Bonne question, Sherlock. Je pense que je ne sais rien, et que la vérité est quelque part entre le "rien" et un début de réponse, sans pour autant s'approcher jamais d'un morceau de réponse satisfaisant. J'ai lu une phrase une fois : "La Vérité n'appartient pas à ceux qui la détiennent, mais à ceux qui la cherchent". Du coup j'ai pris l'habitude de dire que la vérité se trouve entre deux eaux.

Exemple : un même événement, vécu par deux humains différents. L'un va avoir sa version, l'autre sa propre version aussi. Bon, ben la vérité, elle est entre les deux, non ?

NON.

ça, c'est quand on veut absolument diriger la vérité dans une direction donnée. La vérité vraie, y a que ces deux personnes qui la connaissent, et pas toi qui essayes de démêler le vrai du faux. Alors, c'est quoi ton point de vue à toi ?

Attendez, y a le chat qui dépasse sa tête de la table pour flairer le jambon, il croit que je ne le vois pas.
Elle est belle, Féline.
Elle a un gros ventre accueillant, aux poils doux comme un nuage de laine. Elle s'est fait ses réserves de graisse pour l'hiver, ça se voit, et l'été elle fond comme neige au soleil. En l'observant vivre, je me rends compte que mon corps est aussi vivant qu'elle : il fluctue au rythme des saisons, des maladies, de ma vitalité.

L'IMC, c'est merdique.

Faut arrêter avec ça, sérieusement.

Vous savez, il y a tellement de choses que j'aimerais que l'humanité arrête de faire, comme par hasard, vouloir du mal aux autres, penser qu'elle est nulle, être déprimée pour des événements extérieurs, ne pas savoir communiquer ses émotions, les accueillir... Bon, la liste est longue, mais elle se résume en un seul mot, et je vous le donne en mille : l'amour, l'amour, l'amour, l'amour X 1000 !

L'AmourX1000 ça fait mille fois plus d'amour dans le coeur des humains, et cela suffirait-il à contrebalancer la violence que l'on se laisse subir ?

Je ne sais pas, mais ce sera un bon début, non ?

Je crois que Féline, c'était une maman avant. Une maman aimante et attirant à elle ses enfants perdus, les réconfortant de ses caresses sur la tête. Un jour, je l'ai vue se réceptionner sur la terrasse à partir de la fenêtre, et avant de se mettre en route, elle a humé l'air en fermant les yeux à demi, et elle a humé à gauche, à droite, très doucement. Comme pour se délecter de l'instant présent. Elle m'a fait voir cela, comment le mettre en place dans ma vie à moi. Bon, je ne l'ai pas fait pour autant, mais elle a connecté ça chez moi ! La saveur de l'air ambiant.

Elle m'apprend aussi le "non" bienveillant : la protection du soi de manière égoïste et bienveillante en même temps. Paradoxal, hein ?

Oui, c'est parce qu'on s'en fait tout un ennemi de l'ego, alors qu'en fait c'est simplement un trou que l'on essaye de combler par des artifices, et on le fait. Qu'on le veuille ou non, on le nourrit, et ça le fait grandir. Alors, va-t-on prendre nos responsabilités de qui on est ?

Et d'ailleurs, suis-je qui je dis que je suis ?

Complexe question.

Ha bon ? Qui se cache quand j'affirme ça ? Qui affirme ça ?

JE TE VOIS ! PETIT PERSONNAGE TIMIDE ! SORS DE L'OMBRE !!!

Ha, c'est toi ? Ben, t'es pas si terrible. T'as juste besoin d'être rassuré, voilà tout. Sauf que tu me demandes pas mon avis avant de le faire, tu le fais. Tu me fais faire ou dire des choses pour te rassurer, et moi ça ne me nourrit pas, ça ne nourrit pas qui je suis profondément, tu comprends ?

Ha, tu as peur de mourir ?

Mais qui t'a donné naissance ? La même conscience qui écrit ces lignes, n'est-ce pas ?

Penses-tu réellement que si tu arrêtes de manger, tu vas mourir ? Je sais, c'est ta croyance depuis que tu es né...
M'enfin, ça aurait pu être n'importe quelle autre croyance, en fait.

...


Tu sais, le jeûne, ça renforce. Savoir quoi manger, quand, reconnaître les signes des besoins primaires, c'est ça qui compte. Le reste, c'est du superflu, c'est une belle histoire que l'on se raconte : avoir besoin de l'autre, se nourrir de son énergie, vivre par un regard extérieur, avoir plein d'amis, vouloir plaire à tous... 

Pour en revenir à la peur de la mort... Tu sais, c'est moi qui te fait vivre, ma conscience. Tu vivras éternellement en mon âme et conscience, simplement à la place qui te revient de droit : l'assurance de mes besoins, la reconnaissance du monde physique à certains moments, et parfois même (souvent) à te taire et à écouter. A apprendre. A te nourrir autrement. A apprendre à te nourrir autrement. C'est ça. Te nourrir de l'autre, autrement. Autre MENT.

Quand tu seras perdu, lâche prise. Laisse faire le non faire. N'interviens pas trop vite, mais écoute. Ainsi tu grandiras en bonne santé.

C'est la promesse que je peux te faire, timide enfant qui se cache dans l'ombre : toi qui as peur de mourir en arrêtant de te nourrir, toi qui ne sais pas qu'avec de l'amour on fait des festins de rois et de reines.

Sais-tu que tu fais partie d'un monde à part entière ? ça veut dire qu'il est à part égale avec le monde des autres. Il est entier, tout comme ceux des autres sont entiers. Les mathématiques conventionnelles ne s'appliquent pas ici : tu es 100% de chacun des univers dans lequel tu es, et vice versa. Tu te déverses en entier et on se déverse en toi en entier. Deux entiers forment un ensemble. Et autant d'entiers qu'il existe de consciences pour les créer ? ça forme UN ensemble.

Soyons un ensemble ?

Bon, je vous laisse, y a plus de jambon sur la table.

lecture 6 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Prise au Mot 3/3
Prise au Mot 3/3

Une fois rentrée chez elle, Malika alla immédiatement voir son fils ; se remettrait-il du choc de cet assaut à la banque, s...

Chantal Perrin Verdier
3 min
Nano-avorté
Nano-avorté

Hola ! Qui dit premier décembre, dit f...

Oina Sasclain
1 min
Comment se montrer Clément
Comment se montrer Clément

- Virginie ? Elle leva les yeux vers la voix masculine : devant elle se tenait un souvenir ... - Virginie , quelle heureuse surpri...

Chantal Perrin Verdier
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur