Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
L'Amour en ponctuation 

L'Amour en ponctuation 

Publié le 6 avr. 2021 Mis à jour le 6 avr. 2021
time 3 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 79 lectures
3 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

L'Amour en ponctuation 

Le point d'exclamation   !   :

Il est celui qui étonne, éclate, percute, ordonne, supplie, appelle à l'aide, au secours. 

Tout vient d'en haut avec celui-là. Après le vide qu'il laisse dans sa descente, il y a ce point qui finit de tout écraser, entériner, s'ancrer, se planter. Ce fragment habité par la pesanteur fait un trou franc dans le sol de notre existence.

Un petit cratère, lit de larmes de tristesse ou de joie comme après un: Je t'aime!

 

Le point d'interrogation   ?   :

Par sa courbe il n'est pas sûr; c'est certain, il interroge.

Il n'est pas fini, il est la moitié d'un coeur celui-là. Avec lui tout reste donc possible.

Couché il ressemble à une clé. Un accordoir à infini, imaginaire, champs du vide, de l'espace où tout peut-être crée.

Cette figure à la forme sensuelle séduit tout la fois, la peur et le courage. Questionner de peur d'avancer. Questionner pour avoir le courage de demander à notre vérité d'apparaître. Oui, NOTRE vérité, parce que sa courbe est tournée vers nos mots et non vers la réponse attendue, n'est-il pas? 

 

Le point virgule   ;   :

Lui c'est mon préféré parce que souvent le plus oublié. Et pourant; il est le bref temps d'arrêt; un souffle en plus. Il est le plus subtil à mon goût.

En Amour il se glisse très souvent. Instinctivement il se place. Le point; la virgule en plus.

Un souhait; une intention de s'arrêter et puis finalement non, il y a quelque chose à ajouter; l'aveu, le détail, le pourquoi.

Le point virgule c'est l'index sur la cigarette qui fait tomber la cendre, cet instant où on peut l'écraser, et puis non; le désir d'une nouvelle bouffée est là.

Le point virgule c'est le majeur au coin de la paupière pour ajuster le maquillage.

C'est la ponctuation du raffinement, de la délicatesse, de la politesse, et parfois même; le destin qui vient dans son clin d'oeil suggéré; vous taquiner ;)

 

Les guillemets   " "   :

Elles sont vicieuses, empruntées, aiguisées.

Crochues comme le doigt qui pointe pour démontrer.

Elles sont le masque autour des yeux de la parole pour ne pas la faire sienne.

On cite, on rapporte, c'est ici le bout de l'argument. L'attaque facile. C'est le moins joli dans la ponctuation de l'amour.

Les guillemets, c'est la paravent japonais dans la chambre "conjugale". 

 

Les paranthèses   ( )   :

C'est doux comme deux mains qui entourent un cadeau précieux.

Elles retiennnent et protègent l'essentiel qu'il est parfois utile de rappeler.

Les paranthèses sont précotiaunneuses et attentionnées.

Leur rondeur est tel un nuage qui nous élève dans le ciel de l'échange. Elles nous aident à nous mettre en hauteur, en perspective.

Elles sont tel un souffle qui peut vous faite tourbilloner pour vous remettre les idées en place, en face (de l'être aimé).

 

La virgule   ,   :

Elle est la plus mignonne. Sous ses airs faciles c'est elle qui donne le rythme.

De-ci, de-là, elle temporise, accélère, ralentit.

La virgule donne le ton sans en avoir l'air. Sa forme, c'est le sourire de la relation, l'arrondi de la gentillesse et du partage.

Elle est l'accent de la respiration, la baguette du chef d'orchestre.

La virgule, est le duvet de l'ange. 

 

Les points de suspensions   ...   :

Ce sont les pires.

Après eux il y a l'attente, le non dit.

Entre eux il y a le vide auquel on s'accroche. De points en points nous sautons pour ne pas tomber, déchiffrer, essayer d'avancer.

Ils sont souvent dans le même salon que la passion.

Les points de suspension dessinent l'extrême, l'inconnu. Les petits galets du ruisseau pour ne pas se mouiller, les rochers sur l'eau pour ne pas couler.

Ils tendent à l'exercice d'équilibriste, ils nous font funambules sur un fil que nous n'osons tisser. Ils sont même parfois provocateurs.

Dans leur sainte trinité ils sont tout l'inverse de ce point solitaire, après eux il y aura forcémment quelque chose...

 

Le point   .   :

Le point est le roi.

Le pardon, la sagesse.

Il est la place au renouveau, tout court ou à la ligne.

Il est beau, rond, duveteux. Il est le soleil et la lune de notre vie amoureuse. Tantôt dessinant l'aube ou le crépuscule.

Dans sa simplicité il est magistral pour le final. 

 

 

 

 

lecture 79 lectures
thumb 0 commentaire
3 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Au jour d'aujourd'hui ☿
Au jour d'aujourd'hui ☿

Une histoire de Lundi n’est pas, par définition, une histoire de mercredi ou de vendredi.Et j’en fournis l...

Chantal Perrin Verdier
2 min
9.1 – Un cercle très vicieux
9.1 – Un cercle très vicieux

Si ce sont effectivement notre regard subjectif d'observateur et notre langage qui structurent ce que nous percevons et qui renforcent notre con...

Lorenzo Soccavo
2 min
Au jour d'aujourd'hui ♂︎
Au jour d'aujourd'hui ♂︎

Une histoire de Lundi n’est pas, par définition, une histoire de mercredi ou de vendredi.Et j’en fournis l...

Chantal Perrin Verdier
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur