Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Pourquoi ?

Pourquoi ?

Publié le 1 août 2022 Mis à jour le 1 août 2022
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 13 lectures
2 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Pourquoi ?

En réalité, je suis une vieille adolescente qui s'est réfugiée dans la rédaction. J'écrivais des histoires pour oublier ce quotidien scolaire. Le harcèlement de méchancetés sur ma propre personne : mon physique, mon caractère, mon comportement, tout y passait. J'ai fini par me détester et d'en souffrir. Je ne me plaisais pas dans l'ensemble. Je m'en voulais de ne pas être à l'image de cette société qui n'accepte pas la différence. Qu'avais-je fait pour mériter ça ? Rien, justement, car je ne parvenais même pas à me défendre ou si je me révoltais, on riait de moi. On me ridiculisait. Il ne me restait que mes larmes et mon écriture. Je ne racontais pas à mes parents et je ne m'exprimais pas par un texte. Je ne désirais pas me souvenir de ces événements, mais plutôt effacer cette image de moi qui rendais sale. Je ne souhaitais plus exister au sein de cette école. Personne ne voyait ma souffrance et je ne sentais pas à ma place. Cette vie n'était pas faite pour moi.

 

S'accepter, se réconcilier et se pardonner avec soi-même et aux autres. Ai-je vraiment quelque chose à m’absoudre ? D'être moi-même ? Ce n'est pas à eux de me dire pardon ? Cela changerait-il pour moi ? Non, car je ne croirais pas à une sincérité. Le mal s'est propagé dans mon cœur, dans mes veines et dans mon âme.

 

Mes histoires m'ont permis de me construire mon univers, ma bulle, pour rêver et imaginer un nouveau monde : le mien. C'est une intimité entre nous deux, elle me protège et m'apaise. Elle est bienveillante et si elle est constamment auprès de moi, c'est qu'elle connaît mon besoin de sa présence. C'est ma plus belle rencontre qui a compris et elle m'a poussé à m'emparer de mon crayon. Je ne savais pas que trente-neuf ans, elle m'accompagnerait toujours. J'ai voulu arrêter plusieurs fois, mais à chaque fois, elle me reprenait à l'ordre pour écrire.

 

 

lecture 13 lectures
thumb 0 commentaire
2 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
La tête dans les nuages
La tête dans les nuages

Rêveuse. La tête dans les nuages. Et alors ?  Lisa se sent bien la tête dans les nuages. À tout moment...

Ysa Lapiert
1 min
The City of Frihet
The City of Frihet

I wake up with a spider on my pillow. I get up as fast as I can. I shake my big brother awake, carefully not...

Ines Camoes
4 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur