facebook L’impact des rêves
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
L’impact des rêves

L’impact des rêves

Publié le 20 janv. 2021 Mis à jour le 3 mars 2021
time 11 min
CREATIVE ROOM

Néorécits

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

L’impact des rêves

Courte fiction d'auto-anticipation

Y - Mode d’emploi : coiffez le casque encéphaloconducteur, dites “Source” et laissez-vous guider.

Je suis nerveuse. Mon amie a fini par me convaincre de laisser une intelligence artificielle s’approcher de mon cerveau, c’est la première fois. Nous sommes en 2100, le collectif open source de la Brain Academy offre son savoir-faire d’analyse des rêves au grand public, en célébration du passage dans un nouveau siècle. Il faut dire qu’il y a de quoi se réjouir avec l’atteinte inespérée des objectifs des accords de Paris sur le Climat, à savoir de limiter le réchauffement global à 1,5°C : qui l’aurait cru

Habituellement utilisé pour des psychanalyses accélérées, cet outil de recentrage connait de nouveaux usages. J’ai pu louer la nouvelle version, sortie sous forme d’un casque, qui rend accessible une expérience d’humilité et d’inspiration singulière. Le logiciel intégré est connecté au réseau -1G, le réseau téléphonique dont l’usage impose des contreparties de régénération de la planète. Le temps est précieux. Une simulation est lancée dans le cerveau en nous plongeant dans un sommeil paradoxal. L’expérience permet de se projeter dans un moment de vie d’une personne quelconque, d’être témoin d’une de ses décisions importantes, qui a contribué à sa mesure à bâtir notre beau monde d’aujourd’hui.

Le casque fixé sur le scalp, je suis prête, un peu stressée, ouverte à la découverte.

  • Source !

Y - Instructions : merci de vous prêter à l’expérience causale. Vous allez visualiser une personne aléatoire, à partir de l’un des millions de milliards de souvenirs reconstitués dans la base de données. Chacun de ces souvenirs a eu un impact sur la réalité que vous vivez aujourd'hui.

Je me demande ce que cela fait d’être dans la tête de quelqu’un sans pouvoir influer sur son corps.

Y - Instructions : veuillez vous poser confortablement sur une assise de votre choix, fermez les yeux... Inspirez profondément... Bloquez votre respiration... Expirez lentement, jusqu’à ce que toutes alvéoles de vos poumons soient repliées.

Ma tête tourne, suis-je déjà dans le rêve ? Un temps imperceptible s’écoule, j’imagine des étoiles colorées défiler devant moi, formant un couloir de lumière. Une voix se promène dans les abysses galactiques sans que je puisse la localiser. Un décor se plante, je vois un homme d’un mètre quatre-vingts, mal rasé, vêtu d’un vieux hoodies noir aux manches déchirées. Il est assis sur sa chaise, face à son bureau surplombé d’un bow-window. Il écrit, il semble passionné. Je ne suis finalement pas dans sa tête, j’ai l’impression de pouvoir tourner autour de lui sans m’éloigner, comme si un cordon me retenait. En focalisant mon attention sur lui, des informations me viennent, à la manière d’un narrateur omniscient, c’est étrange et palpitant à la fois.

Y - Commentaire : Expérience chargée. 2022. Adrien Tardif. Écrivain, Connecteur et Éducateur.

Son index droit appuie sur la souris de l’ordinateur, le message est envoyé. Adrien est ravi, son visage est détendu, les lèvres arborent un grand sourire.

Curieuse, je me penche sur l’écran sans qu’il puisse sentir ma présence. Son éditeur vient de lui annoncer la vente de son millième livre, bon score en moins d’un an pour un primo-auteur. En bonus, l’éditeur de son 1er roman vient de lui proposer une préface s’il le désire, par l’un des grands écrivains de la maison. Il s’agit de l’un de ses inspirateurs, le rêve devient réalité ! Joie. Joie. Joie. Une chaleur m’envahit alors que mon corps n’a pas de substance. Me rapprochant de sa tête, je l’entends penser.

L’écrivain en question a repéré Adrien et son roman après avoir visionné une vidéo sur les récits et leurs impacts sociétaux, vidéo dans laquelle le livre était mis en avant. La campagne de financement participatif et l’auto-édition au préalable ont été un pari gagnant, une bonne façon de dévoiler l'œuvre et d’attirer l'œil de journalistes, de l’éditeur, sans compter l’apport d’un nombre important de préventes et les capacités de financement promotionnelles.

Adrien est seul dans son deux-pièces parisien, calme et sans vis-à-vis immédiat, une perle rare, dénichée par un heureux hasard. Je sens qu’il s’adonne à une pratique de scan intérieur de son corps chaud, encore plein de dopamine après l’annonce de la préface. Les séances de Yoga matinales avec sa compagne Casey portent leurs fruits sur l’accueil des émotions. La bataille administrative a été rude pour que sa partenaire britannique obtienne son titre de séjour après le Brexit. C’est chose faite depuis quelques mois, la fin de l’année 2021 était moins stressante que le début. Après plusieurs CDD, elle a fini par décrocher un CDI, dans une entreprise de parfums et cosmétiques qui lui plait beaucoup, qui porte une vision écologique. Sans faire de projets sur la comète, le couple est heureux avec leur chat dans leur bel appartement, disponible pour accueillir des convives. Adrien est particulièrement friand des dîners de networking organisés par le groupe des 100 barbares, qu’il aime bien les appeler les 111 farouches, sa façon de mettre sa patte à l’histoire. À ce sujet, il a même été lauréat d’un concours de nouvelles avec sa petite histoire, mettant en scène les farouches sur les toits de Paris.

Adrien se lève pour boire un verre d’eau, je n’ai d’autre choix que de le suivre. Sa santé l’oblige toujours à faire attention à son hydratation. À part ça, tout va bien, les problèmes de thyroïdes sont derrière, il faut dire qu’Adrien s’attache à prendre soin de lui, de son équilibre.

J’apprécie prendre connaissance des détails de son histoire, comme si je détricotais sa mémoire sans le moindre effort. Je suis touchée par sa volonté et sa fragilité.

De nouveau sur sa chaise, Adrien le Connecteur envoie quelques messages sur ses réseaux, ajoutant de nouvelles personnes au groupe de discussion pour l’organisation du premier festival auto-organisé inter-tribus, fonctionnant selon les principes opales décrits dans le livre “Reinventing Organizations”, qui doit avoir lieu à l’été 2022. Il se rappelle un week-end où l’un de ses amis voulait appeler cet événement Burning POOH, en référence aux cercles d’entraide d’Open Opale et du fameux festival dans le désert. Le rêve est sur le point de se réaliser.

De nombreuses activités ont permis à Adrien de trouver sa place dans l’écosystème de la transition sociétale : la création de ponts entre plusieurs tribus sur des projets d’éco-working, d’éco-living, l’organisation de cercles d’entraides, de week-end d’expérimentation, de retraites authentiques et quelques accompagnements d’entreprise sur la mise en récit de leur raison d’être, l’alignement de leurs pratiques à leurs valeurs, la posture de leader et l’autogouvernance.

Je suis impressionnée par la diversité de ses expériences. Je comprends qu’il est multipotentiel, comme moi. Pas vraiment expert, mais une grande capacité d’apprentissage et une envie de découvrir de nouvelles choses, créant en croisant ses expériences. À son époque, nos profils commençaient tous juste à être admis comme des éléments clés dans un projet.  Quelle chance que l’injonction à développer une expertise n'est plus d'actualité.

L’écrivain-connecteur se sent prêt à tirer des revenus à l’aide d’activités dans sa zone de puissance. Après quelques essais à marier la prospective et la fiction pour faire émerger des discussions sur le futur d’une organisation, Adrien s’est joint au collectif qui l’a initié à la pratique pour réaliser ses premières missions rémunérées.  En plus des cours sur les dynamiques de groupe qu’il donne à son ancienne école d’ingénieur, sa novelLetter, sorte de newsletter payante de nouvelles co-construite dans laquelle vous êtes parfois le héros, commence à attirer un public plus vaste. Déjà mille personnes abonnées ! Maintenant que le livre est une affaire qui roule, Adrien consacre du temps à la création de jeux de société, de rôles ou de serious game, toujours dans le but de faire comprendre les mécanismes des récits et de leur influence, en plus de proposer à chacun de rêver leur futur idéal.

Nous ne vivons pas à la même époque, et pourtant, je nous visualise tous les deux en train de jouer avec l’une de ses inventions.

Y - Commentaire : reprise du voyage. Encore quelques pas en arrière, accrochez-vous...

Laisser Adrien seul sur sa chaise m’attriste, il respirait tellement la joie et la sérénité que je la faisais presque mienne. Le saut temporel est plus court, je vois déjà un couple autour d’une table, des cadeaux sont enveloppés dans du papier journal. Je retrouve mon protagoniste, à peine plus jeune.

Y - Commentaire ...20 janvier 2021, aux racines des rêves.

Je fais maintenant corps avec lui. Je suis lui sans l'être.

C’est son anniversaire aujourd’hui. Il célèbre ses 30 ans, heureux de franchir ce cap qu’il associe à son gain de maturité, en connaissance de soi, des autres, et des milieux dans lesquels il évolue. Adrien est plein de rêves et d'énergie. Le nouveau trentenaire sait que la route devant lui est longue et sinueuse, mais il ose essayer de vivre la vie qui le fait vibrer, il s’adaptera aux aléas. Sa compagne, avec qui il vient d'emménager, lui a préparé un cookie végan géant en guise de gâteau, un délice d’après le rictus sur le visage du jeune écrivain. Leur amour est aussi vrai que puissant, elle lui permet de se connecter à sa force yin, quand d’autres amis activent sa force yang.

Adrien a beaucoup de gratitude pour les personnes qui ont croisé sa route, ses influenceurs et ses catalyseurs, les personnes qui rechargent ses batteries : ses parents d’abord, qui l'ont sorti de grands tourments de santé, ses collègues dans l’aventure de libération d’une petite entreprise de conseil, ses amis avec qui il aime jouer, et bien sûr celles et ceux avec lesquels il s’emploie à réinventer un monde plein de couleurs.

Libre de tout engagement professionnel en 2020, Adrien a questionné ses priorités. C’est lors de cette année d’exploration qu’il a senti l’importance de l’écriture pour lui, à travers notamment la rédaction de son 1er roman d’anticipation, un nouveau récit pour un monde plus désirable, bien qu’imparfait. Ses compétences en coaching, facilitation, conseil et formation lui ont permis de s’essayer sur quelques missions en tant que freelance, de vraies sources d’inspiration pour des détails dans ses écrits. Il a envie d’en refaire. Une démarche de rêves lui a permis de tisser le fil rouge de ses actions à venir...

Y - Commentaire : et cela a fait basculer son futur...

Aujourd’hui, Adrien a pris une décision, celle de suivre ses rêves, de se focaliser sur la réinvention des imaginaires et la création de réseaux d’entrepreneurs décentralisés. Il rêve aussi de transmettre sur les mécanismes intérieurs qui se jouent dans les dynamiques collectives, de devenir une sorte d’éducateur. Dans une démarche d’effectuation et malgré les doutes qui peuvent revenir, Adrien se considère désormais comme un écrivain et un connecteur, prêt à se mettre au service des causes et des personnes avec qui il résonne, sans forcer le destin…

Nous nous sentons vivants. Enfin, Adrien encore une fois.

Y - Instructions : souvenir terminé. Vous reprenez connaissance petit à petit… Inspirez profondément… Bloquez la respiration… Expirez jusqu’au bout… Vous pouvez enlever le casque.

Un peu violente la descente. Mon cœur bat vite, j’ai le souffle coupé par cette expérience immersive. J’ai de l’empathie pour Adrien, j’espère qu’il a bien vécu sa vie. Penser à ce qui existe ou qui n’existe pas aujourd’hui à la suite de sa simple décision individuelle en 2021 me fait me sentir toute petite. J’imagine des milliards de boules de neige, autant de lignes de vie, dévaler une pente infinie, grossir au fur et à mesure, se subdiviser lors de chocs, s’arrêter, repartir, et ainsi de suite, telle une loi de causalité qui nous affecte tous. J’imagine la boule de neige que je suis. J’ai aussi un rôle à jouer. Malgré mes doutes, j’ai envie de poursuivre mes rêves.

FIN.

J’espère que cette fiction vous a plu.

Je m’appelle  Adrien et je souhaite co-créer des imaginaires pour rendre possibles des futurs désirables. En guise d’ouverture de ce « blog » sur Panodyssey, ce 1er texte est une courte fiction à la rencontre de moi-même, projetant mes rêves accomplis. C’est une sorte de visualisation pour m’encourager à les réaliser, et en même temps l’occasion de dévoiler mon envie d’écrire.

Et vous, de quoi rêvez-vous ?

Pour la suite sur ce « blog », j’ai envie de vous proposer des contenus de fiction, alliant parfois le jeu, des billets d’humeur, toujours autour de la réinvention des imaginaires, de nouvelles utopies ou d'expériences autour des récits. J’espère que vous aurez envie de suivre mes travaux et de contribuer par vos lectures et vos précieux retours. La co-construction de récit est à notre portée,  à nous d’explorer ensemble.

6
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
6
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Ponsamaro : communiqué de presse
Ponsamaro : communiqué de presse

Printemps 2022, le roman est sorti, voici le communiqué de presse Ponsamaro, roman d'anticipation utopique d’Adrie...

Adrien Tardif
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur