Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Part 2 : De Cilaos à Mafate (par le col du Taïbit)

Part 2 : De Cilaos à Mafate (par le col du Taïbit)

Published Nov 21, 2023 Updated Nov 21, 2023 Travel Travel
time 4 min
2
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 5 comments
lecture 62 to reads
3
reactions

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Part 2 : De Cilaos à Mafate (par le col du Taïbit)

 

 

Malgré les prévisions météo assez aléatoires et incertaines, nous estimons avec Guillaume que nous pouvons faire le début de ce que nous avions initialement prévu (le tour des 3 cirques, au départ de Cilaos et en terminant par l'ascension du Piton des Neiges), en itinérant avec tente et sac de couchage sur le dos. Eliane, qui revient de Mafate quelques jours auparavant, préfère poursuivre ses découvertes de son côté. C'est donc à deux que nous poursuivons l'aventure.

Après avoir gravi le Piton des Neiges, nous pourrions espérer une journée un peu plus reposante. Mais voilà : pour aller à Mafate, il faut quand même descendre dans le bras de Cilaos avant de remonter environ 1.000 m pour franchir le col du Taïbit (2080m). Deux options sont possibles : soit descendre jusqu'à la cascade du bras rouge puis remonter, soit franchir la rivière un peu plus en amont par le sentier Ferdinand-Fouquet. C'est la première option que nous choisissons.

La route est belle et ombragée, les décors et la végétation changent régulièrement d'aspect, on y croise des bassins d'une eau translucide et dans lesquels poussent des algues rouges au milieu de cette végétation aux 50 nuances de vert, donnant des jeux de couleurs somptueux, jusqu'à arriver à la cascade de bras rouge qui se projette, tel un puissant jet d'eau à ciel ouvert, au fond d'un canyon.

La remontée se fait somme toute assez tranquillement, les marches en face pentue alternant avec des portions de chemin plus douces, l'entrainement et l'endurance que nous avons également acquis lors de l'ascension du Piton ? Ou alors ce sont peut-être les discussions très intéressantes que nous avons avec Guillaume qui rendent l'ascension moins longue et difficile. Quoi qu'il en soit, c'est quand même en nage et dégoulinant de sueur que nous arrivons là haut !

Les 3 Salazes, 3 petits pitons rocheux remarquables, ne sont qu'à quelques centaines de mètres sur notre droite, mais il s'agit d'un chemin de crête assez vertigineux nécessitant casque et encordage, donc pas pour cette fois !

A noter également dans la montée la présence d'une tisanerie proposant thé, café et gateau à la banane, adjacente à un tout petit ilet ayant planté de nombreuses plantes à fleurs et arbres variés... Pause dans ce petit havre plus que bienvenue et obligatoire !

De là, on redescend env 500m sur le hameau de Marla, porte d'entrée sud de Mafate. L'occasion de se poser pour boire une bonne Dodo et faire le plein d'eau ! On avait prévu de bivouaquer par là, mais on y croise un couple qui nous vante les mérites du plateau de Kelval, l'un des plus beaux spots pour camper de l'île, alors on rechausse sac et chaussures pour s'y rendre. Mais la météo est rapidement changeante dans les cirques, et alors que nous nous attendions à une petite marche supplémentaire facile, nous voilà à remonter parmi les amas de rochers le lit abrupt d'une rivière à sec, sous une pluie de plus en plus abondante ! C'est épuisés et trempés jusqu'à l'os que nous parvenons jusqu'au plateau, où nous posons la tente sous une pluie toujours tenace...

Ouf ! On est bien contents de se mettre un peu au sec ! Jusqu'à ce qu'on se fasse réveiller au petit matin par un troupeau de taureau beuglant juste à côté de la tente...

Mafate, ça monte.. et ça descend ! Je vous l'avais déjà dit. On veut la jouer tranquille aujourd'hui, et après être redescendu du plateau de Kelval, on se dirige jusqu'à La Nouvelle, le plus grand hameau du cirque. On y goûte les doux rayons chauds du soleil, on y sèche nos affaires, on y savoure un délicieux carry coq pour déjeuner...

Les nuages sont présents et semblent menaçants, mais on décide malgré tout d'aller jusqu'à 3 Roches pour bivouaquer, et l'avenir nous donne raison car c'est sous un beau soleil que nous arrivons à ce spot incroyable, au bord de la rivière dont le lit est recouvert d'une couche de lave refroidie, et se prolongeant d'une vertigineuse cascade de 80m dont on approche les bords avec forte appréhension... âme sensible restez à distance ! On y campera parmi de nombreux autres randonneurs, sous un ciel couvert mais sans pluie.

Troisième et dernier jour, on revient de 3 Roches jusqu'à Marla en suivant le lit de la rivière des galets, paysages grandioses et magnifique, montée progressive et assez douce (remarquable pour être noté) 

puis remontée du Taïbit (500m) en mode sportif, et retour pour ma part par le sentier Ferdinand descendant jusqu'au bassin Fouquet... magnifique bassin au pied d'une cascade de 8-9m dont j'ai la jouissance pour moi tout seul, l'occasion d'une savoureuse petite baignade une nouvelle fois (vous commencez à me connaître !).

Derrière, ce sont 300m de remontée bien raide en escalier, que je gravis sous une pluie fluctuante qui vient d'apparaître, avant de profiter d'un très agréable chemin à flanc de montagne qui suit une canalisation, donc un chemin relativement plat pendant les quelques kilomètres qui me séparent de Cilaos... un vrai régal, et ce malgré la pluie, pour finir une randonnée qui n'a fait que monter et descendre !

Arrivé à Cilaos, je retrouve Guillaume et nous redescendons sur la côte, où nous retrouvons Eliane, pour une soirée confort dans la luxure de la civilisation. Le contraste est fort, mais on savoure le meilleur des deux !

Me reste une semaine de congés avant normalement de commencer le 27 Novembre à mon nouveau poste au sein du CHU... L'occasion de découvrir plus tranquillement Saint Denis et peut être une autre partie de l'île, avec qui sait ? Peut être la randonnée dans le cratère du Piton de la Fournaise ?

A suivre....

Je vous embrasse

lecture 62 readings
thumb 5 comments
3
reactions

Commentss (5)

Quelle beauté ! Je veux y plonger ))
avatar

Charlie 2 months ago

Oh oui, ici tant de choses incroyables ! Mais pour plonger, mieux vaut aller sur la côte observer les poissons Picasso, en espérant ne pas croiser de trop près un requin bouledogue ! ;-) D'autres images, encore plus incroyables, sont à venir dans un prochain article... En tout cas heureux de voir que mes articles vous transportent et vous font un peu voyager ! :-))
avatar

Stéphane Hoegel 3 months ago

Des images incroyablement belles et apaisantes, merci pour la visite guidée !
avatar

Charlie 2 months ago

merci à toi de toujours me suivre, fidèle parmi mes fidèles lecteurs !! ;-)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in the Panodyssey universe Travel
La bafouille du frangin
La bafouille du frangin

Une fois n'est pas coutume, à l'occasion du séjour de mon frère Paulo, je lui laisse la plume et...

Charlie
7 min

donate You can support your favorite writers