facebook Conversation avec Eva et Vincent sur l'écosystèmique à l'épreuve de la pandémie.
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Conversation avec Eva et Vincent sur l'écosystèmique à l'épreuve de la pandémie.

Conversation avec Eva et Vincent sur l'écosystèmique à l'épreuve de la pandémie.

Publié le 10 oct. 2021 Mis à jour le 10 oct. 2021
time 3 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 32 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Conversation avec Eva et Vincent sur l'écosystèmique à l'épreuve de la pandémie.

J’ai reçu deux messages sur LinkedIn d’Eva et de Vincent à propos de mon dernier billet sur l’écosystèmique a l’épreuve de la pandémie . https://panodyssey.com/fr/article/bien-etre/l-cosystemique-a-l-epreuve-de-la-pandemie-4mfj3sr49du9

Eva Matesanz, coach et psychanalyste. http://linkedin.com/in/evamatesanz

Patience et longueur de temps font plus que de force et de rage. C'est un privilège de l'espèce humaine que d'avoir cette conscience du temps et de pouvoir s'insérer dans les cadres de vie commune chacun avec son propre cadre : ses espaces de liberté et la durée et la qualité de son investissement singulier sans lâcheté ni agressivité. Les politiques actuelles sont les plus grandes certitudes auxquelles nous ayons eu affaire depuis les guerres. Mais si nous ne rentrons pas en guerre entre nous ni en collaboration non plus elles se vident de réalité. Au pouvoir institué comme au pouvoir de vie de chacun, le temps lui est compté. Nous parvenons encore à le donner et à le retirer, espèce écosystémique naturelle et culturelle à la fois.

Vincent Declercq, formateur free lance.  http://linkedin.com/in/vincent-declercq-685494151 

Jean-Louis, un grand merci pour la pertinence de votre article car en effet le vécu est bien souvent l'ennemi de la vérité! N'est pas notamment le principe de l'impermanence ?

Ce que m’inspirent ces deux commentaires : 

Le peuple et les édiles de Thebes s’accordèrent avec les oracles pour trouver la cause de la peste  décimant la cité, le crime d’Oedipe. L’histoire fourmille d’exemples où des catastrophes naturelles étaient expliquées par des causes cohérentes avec les croyances collectives. Les causes les plus communes des malheurs humains étaient  une punition des dieux, une vengeance de la nature, une partie de la population damnée, des étrangers barbares…

Aujourd’hui, alors que nous disposons de connaissances scientifiques pléthoriques, certes limitées, la recherche d’une cause indiscutable pour chaque calamité reste prégnante. La cause, d’autant plus si elle est partagée, confère du sens. 

L’hypothèse qu’une pandémie puisse être un processus émergeant du hasard, de circonstances complexes et d’un écheveau de nombreux paramètres échappant à notre entendement , est difficile à accepter. C’est pourtant celle que je préconise pour traverser les événements dramatiques sans trop de dégâts physiques, psychologiques et éthiques . 

L’unique cause certaine , relayée et enkystée par les réseaux sociaux et les rumeurs produit des conduites obsessionnelles. Dans mon entourage, des amis , au demeurant instruits et cultivés mènent des croisades, parfois violentes contre les « fautifs » de nos tourments. Autant la question : « à qui profite le crime? » peut être pertinente pour repérer et expliciter les nouveaux équilibres suscités par les événements, autant : « qui fomente le crime? » perpétue l’idée qu’ils sont le résultat d’un dessein volontaire et programmé. 

Il en va de même pour les solutions. S’accrocher à une unique solution salvatrice mène à des impasses, d’autant plus , si elles sont scandées de manière péremptoire. Si étonnant que cela puisse paraître, pour vivre des situations complexes, il convient d’adopter des pensées complexes où causes multifactorielles et solutions diverses coexistent. Ceci étant dit, l’idée qu’il existe plusieurs options et de combinaisons d’options non parfaites et non sûres a 100% est inconfortable. Elle est néanmoins apprenante et vitale pour surmonter les aléas de l’existence et continuer à construire son avenir. 

Il y a une forme de lâcher prise de ma part pour refuser de rentrer dans des débats où seules des certitudes s’expriment.

lecture 32 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur