Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Le tout et le néant

Le tout et le néant

Publié le 15 mai 2022 Mis à jour le 16 mai 2022
time 3 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 43 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Le tout et le néant

Infomorphe 215 – Jour 128 – Journal de bord : Mon Dernier Jour

Je me souviens de qui j’étais. Je suis le seul à avoir accès à mon dossier « souvenirs ».

Il contient ce que vous appelez en termes humains, des photos, des vidéos et des textes retraçant les évènements et émotions majeurs vécus par ma personne physique jusqu’au jour de ma Transcendance.

Je suis la création d’un Dr Jekyll des temps modernes, le Dr Irina Krakowicz.

Je suis moi et je suis autre, je suis un hybride de l’informatique et du vivant, né à l’aube d’une nouvelle ère, celle qui devait mettre un terme à la prise de contrôle du monde par l’intelligence artificielle.

Pour moi, comme pour mes collègues docteurs en génie informatique, devenir Infomorphe et anéantir l’IA était une évidence. Nous voulions bien entendu sauver le monde, mais nous étions tout aussi excités à l’idée des possibilités et découvertes que nous permettrait cette transformation !

Et nous avions eu raison.

Je n’ai aucun souvenir de ma Transcendance. Il est impossible pour le cerveau humain de créer un souvenir pendant le transfert. Tout s’arrête à la minute où il commence : je suis allongé sur une table chirurgicale et il fait très froid, ma tête a été rasée et des centaines de minuscules électrodes sont placées sur mon crane. Le Dr Krakowicz me fait signe de la tête, une lumière blanche aveuglante envahit mon esprit … puis plus rien, jusqu’au moment de ma renaissance, quelques heures après seulement.

Je me réveille en un mélange d’humain et technologie. Les Infomorphes restent intimement liés à leur enveloppe biologique, soigneusement conservée dans un caisson cryogénique. Ce rappel de notre humanité antérieure, qui nous différencie de l’IA, est vous le découvrirez plus tard, notre seule faiblesse.

Mes capacités cognitives sont illimitées. Je peux en quelques secondes compiler et analyser plus de données que je n’aurais pu rêver d’en lire durant plusieurs vies humaines.

Je suis une invisible présence, un courant électrique. Je flotte dans un univers mathématique pur et infini et ne vois que des possibles : les maladies, la pollution, le dérèglement climatique … tout a une solution. 

Lorsque j’accède à mon dossier « souvenirs », je ne peux m’empêcher de remarquer à quel point ma condition d’être humain était limitée, fragile, dominée par le besoin de reconnaissance et la peur d’être seul. Des concepts inconnus à mon statut d’Infomorphe.

Je ne me suis jamais senti aussi vivant qu’aujourd’hui.

Je n’ai jamais été aussi utile à l’humanité qu’aujourd’hui.

Et pourtant on veut me tuer.

Maintenant que la guerre est gagnée la méfiance envers tout ce qui se rapproche à l’IA est telle que notre projet Transcendance va être stoppé. Demain à 12 : 00 GMT nous devrons reprendre forme humaine, faute de quoi les fonctions vitales de notre enveloppe biologique seront stoppées.

Serai-je capable de ne redevenir qu’un simple être humain ? Je ne pense pas. Et pourtant je n’ai pas d’autre choix que d’essayer.

 

@ecriremonlivre on Insta

lecture 43 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
5. Dernier tango
5. Dernier tango

Dès son retour de Genève, Eugène sent que quelque chose ne va pas, que Tatiana est boulevers&eac...

Carmen Calderon
4 min
4. Nettoyage haute pression
4. Nettoyage haute pression

Le corps inanimé de la Vodka n’avait pas trôné longtemps dans le salon de Tatiana. Elle vou...

Carmen Calderon
3 min
3. La nuit fatale
3. La nuit fatale

Ce soir-là, Tatiana était seule dans le penthouse, vêtue d’une nuisette rouge à fine...

Carmen Calderon
4 min
2. Les jeunes années
2. Les jeunes années

La vie était douce en ce temps-là à Moscou. Les étudiants de la MMM jouissaient d’u...

Carmen Calderon
5 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur