facebook In Aeternum Mori
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
In Aeternum Mori

In Aeternum Mori

Publié le 28 déc. 2021 Mis à jour le 28 déc. 2021
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 8 lectures
2 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

In Aeternum Mori

Que reste t-il de nos joies? Que reste t-il de nos peines? Que reste t-il de nos faiblesses? De nos forces véritables? Que reste t-il de nos précipices intimes? Que reste t-il de nos blessures? De notre vulnérabilité? De la soie de nos épidermes? Que fuyons-nous, à brûler sous les feux ou sur les tapis éphémères ? Que rejetons-nous, à chercher racines dans ce qui ne peut donner la vie? Quelle vérité ultime nions-nous? 

Nos rides. Nos os. Nos cicatrices. Nos maux.

Nos beautés intérieures. Nos paysages sur nos rondeurs. 

Nos tâches. Nos sublimités. 

Nos splendeurs. Nos infirmités.

Lorsque nous aurons dompté cette pâle et folle jeunesse, lorsque nous l'aurons disciplinée, imprimée dans nos cellules. Lorsque nous l'aurons contrainte, férocement, à rester tissée à notre ADN. Lorsque nous aurons conquis l'éternité d'être, la sombre noirceur d'une vie sans épilogue. Lorsque, forts d'avoir nié la fin, nous aurons oublié le début.

Lorsque nous aurons nettoyé, évacué, éliminé toutes traces de ce qui nous blesse, nous abîme, nous ravage. Lorsque nous aurons aboli toutes formes de deuils, d'exudats, d'obscurités.

Lorsque nos corps seront les véhicules des intérêts d'autres que nous. Lorsqu'ils seront brillants, polis, sans cesse maintenus à la meilleure version d'eux-mêmes. Lorsqu'ils deviendront partie intégrante de la machine. Lorsqu'ils seront tout à la fois métal, cuivre, processeurs, câbles, fibre synthétique, carbone, silicone, résidus de tissus vivants. 

Que restera t-il de nos appétits? Que restera t-il de nos instincts? Que restera t-il des méandres de notre âme? Des circonvolutions de nos cerveaux? Que restera t-il  de nos rêves? Que restera t-il de l'amour, de la pitié? Que restera t-il de la colère et de la protestation? Que restera t-il de l'enfer et de la compassion?

Lorsque nous aurons fini de nier, nettoyer, évacuer, éliminer, dompter, discipliner, abolir, polir, conquérir.

Lorsque nous marcherons sur les débris de ce que nous avons été.

Que restera t-il de notre humanité? 

 

lecture 8 lectures
thumb 0 commentaire
2 réactions
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Traverser l'adolescence
Traverser l'adolescence

Lorsque l’on n’est plus un enfant On regrette le père-noël Car on comprend bien à présent

Estelle Lahoussine-Trévoux
1 min
Haïku
Haïku

De grands yeux rieurs Une boule d’énergie Ma petite sœur.   Estelle Lahoussine-Tré...

Estelle Lahoussine-Trévoux
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur