Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Chapitre 17 : Chevaliers et Dragon

Chapitre 17 : Chevaliers et Dragon

Publié le 18 nov. 2023 Mis à jour le 18 nov. 2023 Culture Culture
time 4 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 14 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Chapitre 17 : Chevaliers et Dragon

🚀 L’Odyssée du Veneur

Le Chant de l’Eveil 🌐

La Passerelle vibrait sous l’urgence. Les alertes clignotaient, et la Capitaine Vallas, concentrée, observait les multiples signatures des navettes approchantes sur l’écran principal.

Selene Rios, aux commandes de la sécurité, rapporta : « Capitaine, nous avons plusieurs navettes en approche rapide, identifiées comme appartenant au bataillon du Corps des Marines d’Eriocham. Leur trajectoire indique qu’ils se dirigent directement vers nous. »

Arya Vallas s’adressa à son pilote en second, le Lieutenant Kamas : « Lieutenant, préparez-vous à cloisonner le vaisseau. Ariel, préparez l’opération d’occultation. Nous allons nous cacher dans les ombres de la Lune. Vitesse d’interception, masquez toutes les émissions énergétiques. »

Les mains de l’équipage s’activèrent avec précision, la Passerelle plongea dans l’obscurité relative, dissimulée dans un cratère lunaire, attendant les intrus.

Pendant ce temps, dans les couloirs du Veneur, Don Quichotte et Sancho Panza s’aventuraient, ignorant les réalités du vaisseau spatial. Les parois semblaient vibrer sous une énergie inconnue pour eux.

Don Quichotte, une main sur le cœur, déclara : « Sancho, sentez-vous cette puissance qui émane de ces parois ? C’est la marque du Dragon ! Nous sommes sur le bon chemin. »

Sancho Panza, dubitatif, observait les lumières scintillantes qui clignotaient étrangement. « Maître, je pense que nous sommes plutôt dans une de ces fameuses « navettes spatiales » dont ils nous ont parlé. Peut-être que le Dragon Noir se cache dans une de ces boîtes lumineuses. »

Don Quichotte secoua la tête avec conviction : « Non, Sancho, il est ici, je le sens. »

Leur exploration les mena jusqu’à la holosalle où, à leur grande surprise, ils découvrirent une scène intrigante. Gregor Karje, entouré d’une équipe en pleine activité, manipulait des hologrammes complexes.

Gregor, remarquant les nouveaux venus, se leva : « Messieurs, bienvenue. Vous êtes ici pour assister à l’une de nos séances d’expérimentation. Nous cherchons à comprendre les avatars conscients d’Eriocham. »

Don Quichotte, impressionné par les images en trois dimensions : « Je vois, des visions magiques et mystérieuses, comme les prophéties du chevalier. »

Sancho Panza, pointant une lumière clignotante : « Maître, c’est peut-être le Dragon, là-bas, dans cette boîte brillante ! »

Gregor, tentant d’expliquer : « Non, c’est un composant holographique, une… »

Don Quichotte, interrompant d’un geste noble : « Assez de paroles, sorcier ! Montrez-nous le Dragon, et nous déterminerons s’il est digne de notre quête. »

Gregor soupira mais, par amusement, activa une représentation holographique du Dragon. Don Quichotte et Sancho Panza s’inclinèrent avec respect devant la projection lumineuse.

Alors que les énergies tournoyaient dans la salle, Don Quichotte se mit à chanter, une mélodie solennelle et émouvante, inspirée de sa quête :

« Rêver une galaxie lointaine,

Porter le poids des étoiles éteintes,

Brûler d’une fièvre interstellaire,

Partir là où le cosmos s’éteint.

Aimer au-delà des frontières,

Aimer, même l’astre solitaire,

Tenter, sans armure ni frontière,

D’atteindre la lumière singulière.

Telle est ma quête,

Suivre la comète,

Peu m’importent les écueils,

Peu m’importe l’instant,

Ou ma solitude hostile,

Et puis explorer toujours,

Sans repos ni répit,

Me damner

Pour l’éclat d’un monde d’amour.

Je ne sais si je serai le héros stellaire,

Mais mon cœur battra en silence,

Et les galaxies s’illumineront de bleu,

Car un rêveur,

Brûle encore, même dans l’immensité,

Brûle encore, même trop, même mal,

Pour toucher les confins de l’infini,

Pour atteindre l’étoile inatteignable. »

Son chant résonna dans les couloirs du vaisseau, mêlant l’absurde à l’épique, tandis que les commandos de  Marines d’Eriocham approchaient dans l’ombre de la Lune.

A SUIVRE…

JEU CONCOURS LECTEURS

Pour gagner un exemplaire broché dédicacé envoyé aux frais de l’auteur, participez au jeu vidéo proposé à la fin de chaque chapitre. Le mini-jeu, différent à chaque chapitre, vous rapporte des Points de Renommée (PR) notés au Palmarès. Dès que vous remportez 100 PR, vous gagnez le livre qui vous sera remis dès sa sortie. Vous serez contacté par courriel.

 🌐Pour commencer à jouer, cliquez ICI

Pour comprendre le fonctionnement et la démarche à avoir pour le JEU CONCOURS :

Quelques explications sur le fonctionnement du JEU CONCOURS :

Retrouvez mes livres sur ma page auteur : 

https://www.amazon.fr/~/e/B00KPQHX3G

et via mon nom de plume Gregor Karje :

https://www.amazon.fr/~/e/B0BXJ86B96

Tous droits réservés, 2023

« Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause, est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. »

 

 
lecture 14 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Prologue
Prologue

🐕 Récit d'une adoption animalière 🐾   La vie, ce long fleuve pas vraiment tranqu...

Charlène Diaz
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur