Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
1. Hespérie - Mon esprit ressemble à cette île...

1. Hespérie - Mon esprit ressemble à cette île...

Publié le 30 mars 2023 Mis à jour le 23 mai 2024 Culture
time 3 min
2
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 4 commentaires
lecture 186 lectures
2
réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

1. Hespérie - Mon esprit ressemble à cette île...

Mon esprit ressemble à cette île... (©Jérôme Pace)

(Fr./It./Eng. ⇩)

Mon esprit ressemble à cette île... Tel Ulysse-naufragé, je traverse les chants de nos Sirènes ; une vie, un voyage, dont les vents, hérauts de ma mémoire et de mon identité, récitent seuls la mortelle chimère.

Le poète ne s’y est pas trompé : « Le bonheur n’a qu’un temps ! » Il est cette fatalité qui, nous reliant au Ciel et à la Terre, porte le corps et transcende l’esprit : le jardin d’Éden n’est plus, mais le paradis viendra.

Si seulement. 

Transi d’obscurité, l’Europe disparaît dans l’indifférence humide d’une modernité (dé)connectée. Un multivers(e) infâme et dont l’unique pied, incapable de racine, consacre l’Asphodèle silencieux…

Le mythe nouveau est audacieux. Écho d’une capitale lointaine, il est ce déluge, dont les fulgurances, abysses incandescents, jouent les effarouchées funestes : aux résistances de notre liberté vo(i)lée, le triomphe illusoire de l’âme négociée. 

        [Illustration de la couverture : Mon esprit ressemble à cette île... (Polignano a Mare, ©Jérôme Pace)]

_______________________________________________________________

Drapeau  

La mia mente assomiglia a quest'isola... Come Ulisse-naufrago, attraverso i canti delle nostre Sirene; una vita, un viaggio, i cui venti, araldi della mia memoria e della mia identità, recitano da soli la mortale chimera.

Il poeta non si è sbagliato: “La felicità non dura per sempre!” È questa fatalità che, collegandoci al Cielo e alla Terra, porta il corpo e trascende lo spirito: il giardino di Eden non è più, ma il paradiso verrà.

Se solo.

Persa nel buio, l'Europa scompare nell'indifferenza umida di una modernità (dis)connessa. Un multiverso infame e il cui unico piede, incapace di radice, consacra l'Asfodelo silenzioso...

Il mito nuovo è audace. Eco di una capitale lontana, è questo diluvio, i cui fulmini, abissi incandescenti, giocano a fare l’innocente: alle resistenze della nostra libertà velata, il trionfo illusorio dell'anima negoziata.

        [Illustrazione della copertina: La mia mente assomiglia a quest'isola... (Polignano a Mare, ©Jérôme Pace)]

_______________________________________________________________

Drapeau  

My mind looks like this island... Like Ulysses-castaway, I last the songs of our Sirens; a life, a journey, whose winds, heralds of my memory and my identity, recite alone the mortal chimera.

The poet was right: "Happiness doesn’t last!" It is this fatality which, connecting us to Heaven and Earth, carries the body and transcends the spirit: the garden of Eden is no longer, but paradise will come.

If only.

Lost in the dark, Europe disappears in the wet indifference of a (de)connected modernity. An infamous multiverse, whose foot, unique and unable to root, consecrates the silent Asphodel…

The new myth is bold. Echo of a distant capital, it is this flood, whose dazzling, incandescent abysses, play hard to get: to the resistances of our veiled freedom, the illusory triumph of the negotiated soul.

        [Cover illustration: My mind looks like this island... (Polignano a Mare, ©Jérôme Pace)]

lecture 186 lectures
thumb 4 commentaires
2
réactions

Commentaires (4)

Bon... Cela me fait un peu penser à mon naufrage de 2001... Je n'ai pas échoué sur un caillou mais un phare qui recouvrait le caillou... Heureusement, sinon ni Qobuz ni Panodyssey n'existerait... ce serait un manque de plus ;-)
avatar

Jérôme Pace il y a 1 an

Comme quoi, les grands esprits se perdent dans les îles... :) Un jour, si le cœur t'en dit, je te raconterai la genèse de ce projet né... sur l'île de Pâques !

ps : Et oui, un manque à n'en point douter ! ;)
Autour d'un Spritz à Venise ? Chiche... ;-)

Notre partenaire Venetian Cluster et Linea Edizioni sont au salon du livre de Turin en mai.

N'hésite pas à les contacter pour te mettre en avant...
avatar

Jérôme Pace il y a 1 an

Chiche ! ;)

Et entendu : je les contacte au plus vite. :) Encore merci, Alexandre...

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Si ce n'est pas ce soir
Si ce n'est pas ce soir

À la fenêtre je t'attends, Tu vas revenir, mais quand? De dérrière les sapins, la l...

Ileana Budai
1 min
Alain Dorval
Alain Dorval

Alain Bergé, dit Alain Dorval, né le 17 avril 1946 à Alger, &...

Gand Laetitia
1 min
Marcher sous la pluie
Marcher sous la pluie

Il pleuvait depuis la soirée, Moi, tristeâme solitaire, je marchais. Mes pas, sur le pavage muill...

Ileana Budai
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey