Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Thème : Voyage de demain

Thème : Voyage de demain

Publié le 11 déc. 2021 Mis à jour le 11 déc. 2021
time 3 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 34 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Thème : Voyage de demain

Mon voyage de devain 

      À l’aube de demain, moi l’écrivain, de mes mains, j’irais chercher mon destin.              

    Je pourrais voir… ce départ. Cette vie qui repart. Je n’emporterais sûrement rien, hormis mon envie, mes passions et ses pensées. Si ! Une brosse à dent et un déodorant tout de même. Voyager léger mais ne pas sentir mauvais. En voilà une belle devise qu’elle aurait pu trouver.

      Je pourrais voir… la découverte d’un lieu somptueux. M’arrêter, au détour d’un sentier, afin d’observer. J’y serais heureux. Sans nul doute. Je la laisserais vagabonder, virevolter, créer. Le temps d’un moment. Ou pour le reste de mon roman. Elle serait libre. Dépourvue de toute sécurité. Dépourvue de cette maladie qu’elle appelle maturité.

      Je pourrais voir… le chemin inverse. Retourner en arrière et recommencer. Elle changerait le voyage car elle me ferait voir d’une nouvelle manière, les mêmes sensations au plus profond de mes artères. Elle continuerait ses créations, toujours avec cet émerveillement d’enfant. En chantant, dansant. Elle serait la source de ma bonne humeur.

      Je pourrais voir… le ciel. Une fusée, un objectif. Elle, qui s’envolerait à mes côtés vers l’infini, laissant derrière l’ennui. On irait ensemble toucher les étoiles et on rirait contre ces lumières astrales. Puis, on observerait cette boule faîte de bleu et de vert, que l’on nomme Terre.

      Je pourrais voir… mon cœur. Battre. Se débattre. Briller lorsqu’elle l’embrasserait. Lorsqu’elle lui ferait découvrir son monde. Lorsqu’elle l’emmènerait, aux aurores, vers ces maisons closes qui sentiraient bon la rose, le temps d’une hypnose.

      Je pourrais voir… tout ça. Toutes ces émotions, sensations, que j’aimerais chérir de tout mon être. Je pourrais la voir. Elle qui me ferait oublier mon quotidien. Elle qui me prendrait dans ses bras et me chuchoterait que tout irait bien. Elle qui, une fois délivrée pourrait me faire voyager.

      C’est pourquoi je suis là, devant cette feuille blanche. À l’aube de demain, moi le pseudo écrivain, en quête de mon destin, j’attends tes idées en vain. Je sais que je devrais venir à toi, défaire ces chaînes et enfin te libérer. Longtemps tu as tenté de me persuader et aujourd’hui, j’ai finalement décidé de céder. La peur s’est désormais envolée. Alors j’ai plongé dans mes pensées, aspiré par tes idées et je suis venu te délivrer. Comme je l’espérais, tu m’as pris dans tes bras, et sur cette feuille vide les mots ont fait abracadabra.

      Ce n’est que le début d’un long périple à mes côtés. À partir de demain, tes idées viendront entourer mon voyage d’écrivain. Et la première de celles-ci sera le commencement de ma vie. Mon voyage de devain comme tu l’as si bien nommé, n’aura plus jamais de fin.

 

Image de couverture : https://pixabay.com/images/id-4851331/

lecture 34 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Voyage
5.7 – Casser la glace ? 
5.7 – Casser la glace ? 

Parce que la chambre dans laquelle nous avons été conçu nous a symboliquement été interdite d'accès au...

Lorenzo Soccavo
4 min
5.3 – De la vie à la mort... 
5.3 – De la vie à la mort... 

Le seul souci pour nous est que cela reste toujours seulement une histoire.Une histoire dans une histoire, une vieille astuce. Un truc. Un...

Lorenzo Soccavo
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur