facebook Maëlle Caravaca, quitter le salariat pour lancer une activité à son image
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Maëlle Caravaca, quitter le salariat pour lancer une activité à son image

Maëlle Caravaca, quitter le salariat pour lancer une activité à son image

Publié le 12 mai 2021 Mis à jour le 24 mai 2021
time 4 min
CREATIVE ROOM

🌠 Green Stars

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Maëlle Caravaca, quitter le salariat pour lancer une activité à son image

L’argent est une énergie qui peut permettre de faire beaucoup de choses, il faut savoir s’en servir. Ma mission est de lever cette opacité sur l’investissement, de transmettre cette énergie pour que les gens soient moins complexés et passe à l'action.

Apporter une dimension éthique et responsable à son projet professionnel est un véritable enjeu et ce, quelque soit le secteur d'activité considéré. Maëlle Caravaca, fondatrice du cabinet de conseil en gestion de patrimoine responsable En privé, partage avec nous son parcours et la manière dont elle insère les dimensions écologiques et sociétales au cœur de son métier et de l'accompagnement qu'elle propose à ses clients.

 

L'entrepreneuriat, un moyen d'exprimer ses convictions

Maëlle, originaire de Carcassonne, est venue s'installer à Paris il y a une dizaine d'années pour réaliser ses études en école de commerce puis, pour se spécialiser en fiscalité des particuliers et des entreprises. Comme la plupart des jeunes diplômés, elle rentre rapidement dans le monde du salariat dans lequel elle évolue pendant presque 10 années dans le secteur de la gestion de patrimoine. Elle engrange ainsi de l'expérience et développe son expertise autour du conseil en investissements financier et immobilier.

Bien que ces 10 années fussent très enrichissantes, Maëlle ressent il y a 2 ans environ le besoin de sortir du salariat pour exprimer ses propres convictions en termes d'investissement et notamment d'investissement responsable. Cette volonté prend forme au cours de séances avec une mentor inspirante qui l'amène à réaliser une réelle introspection afin d'apprendre à se connaître et faire ses propres choix.

 

Définir son projet et passer à l'action

Maëlle se lance alors dans l'aventure entrepreneuriale. Elle réfléchit à la manière de structurer son offre, identifie ses partenaires et les solutions en investissements à proposer à ses clients. Six mois plus tard, son entreprise En Privé voit le jour. Elle devient alors le couteau suisse de la création et de la gestion d'entreprise. Ce fût pour Maëlle un vrai « challenge gratifiant » car elle peut se féliciter de l’avoir relevé seule.

Sa mission : sensibiliser le plus grand nombre à l'investissement responsable, qu'il ait un impact environnemental et sociétal positif. Elle souligne l'importance et l'interdépendance de ces deux valeurs, car bien que « l'humain soit le moteur de la transition écologique, la dimension sociétale reste le parent pauvre de l'investissement responsable aujourd'hui ».

Elle accompagne des particuliers sur la gestion de leur patrimoine, leurs projets d'investissements immobiliers, mais aussi des entreprises qui souhaitent investir une partie de leur trésorerie ou obtenir un accompagnement sur une stratégie de montage financier. En moyenne, 90% des portefeuilles de ses clients sont aujourd'hui investis sur des solutions responsables, solutions qui sont sélectionnées grâce aux filtres ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) ou encore des labels tels que Greenfin, Finansol et ISR (Investissement Socialement Responsable).

 

Quand l'investissement allie responsabilité et performance financière

Ses plus grands challenges :

→ Changer l'image que certaines personnes ont de l'investissement responsable. En effet, le débat est encore très présent sur la compatibilité entre l'intérêt général, l'harmonie sociale et la performance financière. Une récente étude (publiée en 2019 et mise à jour en 2020) de La Financière De l'Echiquier (LFDE) tente de mettre fin à ce débat : « l'investissement socialement responsable (ISR) ne sacrifie PAS la performance financière, au nom des enjeux environnementaux et sociaux. Au contraire ! De nombreuses études académiques ont démontré que l’ISR permet de générer de la surperformance dans la durée, tout particulièrement en temps de crise ».

En effet, la crise économique de 2008 et la crise sanitaire actuelle ont permis une prise de conscience des entreprises pour la première et des particuliers pour la seconde. Nous constatons qu'« il n'y a pas de changement sans argent, il est donc important de donner une mission à chacun de nos euros ». D'ailleurs, l'association COBFI Bourse-Finance souligne : « alors que les différentes places boursières mondiales sont en forte régression, les fonds ISR traversent la crise de manière plus sereine. »

→ Etre entendue en tant que femme dans un monde financier où les hommes sont majoritairement présents. Ce n'est pas facile au quotidien et cela demande à Maëlle de redoubler d'efforts pour être entendue et trouver sa place dans ce milieu.

 

Un projet solide et authentiquement incarné

Ses plus belles fiertés et réussites :

→ Avoir « passé le pas pour donner réalité à sa volonté d’être indépendante, d'être désormais alignée avec ses valeurs et en harmonie tant sur le plan personnel que professionnel ». Il existe environ 4 500 conseillers indépendants en gestion de patrimoine en France, mais seules quelques dizaines d'entre eux ont mis les enjeux sociétaux et environnementaux au cœur de leur accompagnement. Maëlle est engagée avec sincérité et elle incarne authentiquement cette démarche que ce soit avec son entreprise par le biais des nombreuses actions qu'elle a mis en place avec Ecotree, 1% for the Planet, Coral Guardian, We Act 4 Earth ou encore dans sa vie privée (sobriété et consommation maîtrisée, reconditionnement numérique, achats de seconde main etc.).

→ Avoir aujourd'hui une quarantaine de clients qui lui font confiance et une communauté qui grandit de jour en jour avec plus de 1.000 abonné.e.s sur son compte Instagram.

Les fondations du cabinet sont solides, Maëlle est bien outillée et l'offre est complète. Il lui reste à développer sa clientèle et continuer sa mission de sensibilisation du plus grand nombre. Elle travaille entre autres sur le développement d'une plateforme d'e-learning pour partager des formations qui permettront de s'imprégner progressivement du monde de l'investissement avec une dimension eco-friendly.

Vous souhaitez en savoir plus sur En Privé ? Rendez-vous sur son site Internet : https://www.enpriveconseil.com/

 

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Entrepreneuriat
Qu’est-ce que le marketing digital ?
Qu’est-ce que le marketing digital ?

Nous entendons ce terme presque tous les jours, sans vraiment savoir ce que c'est. Pourtant, le marketing digital n’est pas compliqu&eacut...

Lova Rakotonindrina
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur