Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Rencontre avec Ysa Lapiert 

Rencontre avec Ysa Lapiert 

Publié le 2 déc. 2022 Mis à jour le 2 déc. 2022
time 3 min
2
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 11 lectures
2
réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Rencontre avec Ysa Lapiert 

Attention, ce texte est la suite de l'histoire de la semaine dernière : Rencontre avec Ysa Lapiert (panodyssey.com)

Le château dressait ses hautes murailles, son imposante silhouette encore presque intacte se découpait sous la lune. S’approchant, Gram distingua quelques fenêtres éclairées et une clameur confuse venue des profondeurs de la bâtisse. Le contraste avec le silence était saisissant.

L’esprit survola les différentes tours de guet où tout était figé, comme si le néant avait déjà posé sa main glacée sur ces parties de l’édifice. Les lumières aperçues quelques instants plus tôt sur la façade sud vacillèrent, laissant l’obscurité allonger ses tentacules davantage sur ce paysage désolé.

N’ayant pas remarqué de gardes, il plongea dans la cour intérieure. Des sanglots déchirants attirèrent son attention : un très jeune enfant pleurait tout le désespoir de l’abandon, serré contre le ventre attiédi de sa mère. L’esprit à peine libéré de son enveloppe charnelle vint à la rencontre de Gram :

—   N’avance pas, soldat ! Pars pendant qu’il est encore temps !

—   Que dis-tu ? N’abandonne pas ton enfant, tu peux encore le protéger.

—   Hélas ! ils m’ont empoisonnée. Je n’ai plus d’empathie. Je ne peux plus éprouver le moindre amour, la moindre compassion sous peine de souffrir. Cet être m’est devenu indifférent…

—   Comment oses-tu ? De qui parles-tu ?

—   Les Mages. Ils sont partout. Avec eux, ici, plus de sang, mais la haine et la froideur. Ce sont des couperets bien plus affûtés que la plus belle lame !

Un bruit de chaînes et le grincement d’une porte. Gram a juste le temps de se dissimuler dans un recoin sombre. Il sait que s’il est invisible pour les hommes, il n’en est rien pour les autres entités et les Mages.

Ysa Lapiert

 

Frère Ryan n’en pouvait plus d’attendre. Voilà des heures que Gram était parti. Pourquoi était-ce si long ? Que lui était-il arrivé ? L’avait-il trahi ?

Il faisait les cent pas dans le réfectoire du vieux monastère, marmonnant des injures contre tous, quand soudain une silhouette apparut devant lui. Gram. Il était aussi pâle qu’un mort…

— Vous devez fuir.

— Fuir ? Mais pourquoi donc ?

— Les Mages. Ils marchent sur la contrée. Huryas est tombé. Il n’en reste rien que des fantômes haineux.

— Je ne comprends rien à ce que vous racontez. Avez-vous vu Flora ?

— Non. J’ai dû partir avant de me faire… de me faire attraper. Les Mages distillent la haine à l’aide d’un poison et soumettent les entités, comme moi, avec d’étranges artefacts. Ce qui s’est passé à Huryas est une véritable abomination. Votre amie ne peut être encore en vie ou si elle l’est encore, elle n’est plus celle que vous avez connu.

Frère Ryan regardait fixement Gram. Il était effrayé, choqué et semblait sincère, mais rien de ce qu’il pouvait dire n’empêcherait Ryan de retrouver Flora. Elle ne pouvait être morte, il l’aurait senti au plus profond de son âme. Elle était toujours en vie, quelque part et il était bien décidé à la retrouver.

Sans plus attendre, il prépara son bagage, équipa son cheval et partit en direction de la ville. Deux jours de voyage l’attendaient, au cours desquels il aurait tout le loisir de réfléchir à un plan pour aider son amie.

L. S. Martins

 

Textes de Ysa Lapiert (première partie) et L. S. Martins (seconde partie). 
D'après Image par Willgard Krause de Pixabay : Fantaisie Château Nuit - Photo gratuite sur Pixabay

lecture 11 lectures
thumb 0 commentaire
2
réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Labyrinthe
Labyrinthe

Perdu dans l'oubli Elle erre sans un bruit Cherchant son chemin Dans un labyrinthe lointain

Arthur Mede
1 min
Ki hízik a fegyvereken?
Ki hízik a fegyvereken?

      (Egy – a miénktől talán nem is oly sokban eltérő – párhuza...

Tia-Sziara Álmos Bogát
9 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur