Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Histoire courte 6 - Vie quotidienne

Histoire courte 6 - Vie quotidienne

Publié le 23 févr. 2024 Mis à jour le 23 févr. 2024 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 13 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Histoire courte 6 - Vie quotidienne

 

Rigodicine : oh salut Domi, qu'est ce que tu me racontes aujourd'hui !

Dominique : putain, ne m'en parle pas

Rigodicine : pourquoi tu dis ça ?

Dominique : les ouvriers croient qu'en copropriété 
Ils ont le droit de tout faire, et que tu dois te taire

Rigodicine : qu'est ce qu'ils ont encore fait ?

Dominique : ils m'ont pété les deux tympans en quinze jours

Rigodicine : ils n'ont pas le droit d'agir comme ça

Dominique : je suis la victime et ils te poussent au crime

Rigodicine : j'espère que tu leur as réglé leur compte

Dominique : t'inkte, les gens abusent alors qu'il y a des lois
et je ne supporte pas ceux qui les outrepassent

Rigodicine : et t'as fait quoi ?

Dominique : ils ont eu affaire à moi, et c'est vite vu
entre payer un loyer pour vivre en enfer ou vivre en quartier de
haute sécurité, y a pas photo, et ça sert d'être née à la belle de mai

Rigodicine : t'as bien fait, c'est récurrent et c'est plus que chiant

Dominique : je te le fais pas dire, toujours se battre contre les
incivilités c'est fatigant

Rigodicine : bon et à part ça quoi d'autre ?

Dominique : ben, Huguette pour ne pas la nommer
tous les jours j'ai l'impression qu'elle répète pour le concert de Beyoncé

Rigodicine : et comment ça ?

Dominique : elle croit que je l'entends pas, elle claque toutes
les portes des placards cuisine, quand elle tape trois fois 
sur le saladier, j'ai envie de lui crier " ENTREZ "

Rigodicine : ce sont les joies de la mitoyenneté

Dominique : quand elle étale la pâte à tarte ou
qu'elle tourne la salade 
j'ai envie de lui crier " ne m'attendez pas pour manger "

Rigodicine : et après !

Dominique : elle ouvre et ferme les robinets contre la cloison
en papier mâché

Rigodicine : et oui, c'est insupportable tous ces gens qui modifient
leur logement sans tenir compte des désagréments que les autres
doivent endurer

Dominique : tu sais, voilà quelque temps qu'elle ne s'arrête pas de 
tousser, bien que cela se soit amélioré 

Rigodicine : ah ouais !

Dominique : vraiment ça me fait peine, mais des fois je me dis
Domi va mettre le masque car avec la finesse des murs tu pourrais
l'attraper !

Rigodicine : tant que ça !

Dominique : il faut le vivre, c'est ma réalité 

Rigodicine : bon je te laisse, j'ai mon fils à aller chercher

Dominique : à plus et bon aprem

Rigodicine : toi aussi bye

De SANTIS Dominique - Texte protégé TDR

 

 

lecture 13 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur