facebook Bienvenue. 
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Bienvenue. 

Bienvenue. 

Publié le 7 nov. 2021 Mis à jour le 7 nov. 2021
time 3 min
4
J'adore
0
Solidaire
1
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 44 lectures
6 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Bienvenue. 

Les 3 sentiments que l'on découvre quand on devient maman.

L'amour.

On a toutes entendu la phrase "je pourrais mourir pour compléter par le nom d'une personne que l'on aime assez pour accepter de passer sous un bus)". Peut-être même que vous l'avez dite à votre petit copain du collège, Kevin, après un guacamole baveux de langues.

Mais laissez-moi vous dire que tant que vous n'avez pas eu d'enfants, vous ne savez pas réellement ce que veut dire cette phrase.

Votre enfant nait.

Vous plongez vos yeux dans les siens. Et là vous savez.

Vous savez que ce que vous avez dit l’aviez dite à Kevin, vous ne le pensiez pas (à la limite vous auriez pu faire l'heure de colle à sa place mais c'est tout).

Vous comprenez ce que le mot amour veut réellement dire. Oui, pour ce petit être tout fripé que vous tenez contre votre cœur vous pouvez mourir. Oui, vous savez que si là tout de suite, on vous demandait de choisir entre sauver votre peau et la sienne, vous n'hésiteriez même pas une nanoseconde.

Vous découvrez enfin ce que le mot amour signifie et tant pis pour Kevin.

La Peur.

Oubliée cette sensation que vous avez connue au moment de monter dans un grand huit. Finies ces sueurs froides devant une grosse araignée velue- un serpent visqueux - un clown (rayez les mentions inutiles ou gardez tout si vous êtes comme moi).

La peur, la vraie, n'entre dans votre vie que lorsque vous devenez mère.

Vous avez peur de tout :

  • que votre enfant se fasse mal
  • qu'il n'ait pas d'amis à l'école
  • qu'il ait les mauvais amis à l'école
  • qu'il tombe de la table à langer
  • qu'il rate ses études
  • qu'il avale une bille
  • qu'il tombe amoureux
  • qu'il ne tombe jamais amoureux
  • qu'il tombe du toboggan
  • qu'il meure. 

 

La peur vous colle à la peau. Oh bien sûr, de temps en temps, vous pouvez l'oublier. Mais attendez de voir s'afficher "nounou" ou" école" sur votre téléphone et quand votre cœur se sera arrêté de battre et que vous aurez vu votre vie défiler vous saurez : la peur, la vraie, fait partie de votre vie. Welcome.

 

La Culpabilité.

J'ai gardé le meilleur pour la fin. Le sentiment le plus nouveau, celui auquel vous aviez peut être goûté dans votre vie comme le jour où vous avez révélé le secret de votre meilleure amie ou quand vous avez cassé le jouet préféré de votre petit frère.

Laissez- moi vous dire que cette culpabilité-là, c'est du pipi de chaton, de la gnognote en barre. LA Culpabilité, vous la découvrez vraiment quand vous devenez mère.

C'est bien simple : quoi que vous fassiez, quoi que vous pensiez, vous avez tort et tout le monde est là pour vous le dire. 

"Quoi ! tu n'allaites pas !" 

“Quoi ! Tu allaites en public ?"

"Tu n'achètes pas de couches bio?"

"Tu achètes des couches bio qui mettent 100 ans à se désintégrer !"

"Tu le portes trop. Tu vas en faire un enfant capricieux"

“Tu ne le portes pas assez. Tu vas en faire un enfant n’aura pas confiance en lui" 

Laissez-moi vous révéler un scoop. Vous êtes prêtes ? Tout le monde sait mieux que vous comment élever votre enfant.

Ne cherchez pas. Vous avez tort. 

 

Bienvenue dans le monde enchanté de la maternité. Celui où tous les sentiments sont décuplés. Où vous aurez l'impression de ne jamais rien faire de bien. Un monde que vous traverserez en apnée, la peur au ventre, mais le sourire aux lèvres car vous aurez rencontré l'être le plus merveilleux au monde. Bienvenue dans un monde où plus rien ne sera jamais comme avant.

Ps: si vous êtes un papa et que vous vous êtes reconnu dans ses mots, bravo et bienvenue à vous aussi. Si vous trouvez cela exagéré, je vous conseille de ne pas continuer votre lecture. Soit vous habitez dans un monde enchanté où tous les enfants sont parfaits, soit vous avez une femme formidable. Dans ce cas, offrez-lui cette lecture! 

 

lecture 44 lectures
thumb 0 commentaire
6 réactions
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Le Mans 1955
Le Mans 1955

Circuit des 24 heures du Mans, 11 juin 1955, 18h28    « Je m'appelle Pierre Levegh, j'ai 49 ans je suis aux com...

Fabrice Laurendon
6 min
CDL November challenge
CDL November challenge

Coucou les belettes ! Ce mois-ci, j'ai participé au challenge de la Confrérie...

Marine Dunstetter
7 min
LE TERMINAL
LE TERMINAL

Le voilà ce matin de Juin tant attendu, le terminal est encore quasi désert. Le virus a-t-il défait tant de vocations de vo...

Fabrice Laurendon
6 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur