Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Episode 14 : Evasion

Episode 14 : Evasion

Published May 11, 2023 Updated May 11, 2023 Culture
time 4 min
2
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb comment
lecture reads
2
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Episode 14 : Evasion

Aucune fuite possible. Diago le savait pertinemment. Sans hésitationil saisit la gorge d'Ysak et se mit à lui hurler dessus. Il laissa sa colère contre lui-même se déverser sur le pauvre garçon qui le regardait totalement perdu. L'air lui manquaitil suffoquait, mais il ne se débattait pas. Il n'en avait plus la force. Telle une poupée de chiffon, son corps restait mou entre les doigts de Diago. 

 Tu n'es qu'un minablecria Diago en le lâchant. 

Ysak s'effondra sur le sol froid de sa cellule. Rien n'amortit sa chute. Ses os heurtèrent lourdement la pierre lui arrachant un gémissement pathétique qui fit grimacer Diago. Le mage se détestait pour ce qu'il faisait subir à Ysak, mais il ne dit rien. Il fit mine de ne pas s'en soucier et se dirigea vers la porte scellée. 

 Ouvrez-moi avant que je ne lui arrache la tête... Je ne suis pas certain de pouvoir me maîtriser plus longtemps. 

Pas de réponse. Personne ne lui déverrouilla la cellule. Il ne perçut aucun mouvement de l'autre côté pourtant, il pouvait sentir sa puissance crépiter dans l'air. Gordred se tenait tout prêt, dangereux. Menaçant. 

La crainte coula le long de la gorge de Diago. Il tenta de l'ignorer, en vain. Elle lui tordait les tripes, lui brûlait les entrailles. Il était piégé et le savait, mais il essaya de ne pas y penser. 

 Diago. Diago... Tu me déçois énormément... 

Le visage en colère de Gordred apparut entre les barreaux crasseux de la porte. Dans ses yeux, des flammes dansaient, mais Diago ne se laissa pas intimider. 

 De quoi parles-tu, Gordred ? Tu as vu l'état de cette loque ? Je ne suis pas le premier à me défouler dessus ! 

 Diago... ne m'insulte pas, s'il te plaît. Nous savons tous les deux que tu n'es pas ici pour le punir... 

 Alorsdis-moi pour quoi, Gordred !

Diago ignorait d'une lui venait une telle assurance. Il tenait tête à Gordred, le mage le plus puissant de la cité, sans le moindre souci. 

Un rire puissant résonna dans le cachot, et la porte s'ouvrit. 

 Très bien. Alors je vais assister à votre petit échange, si tu n'y vois aucun inconvénient. J'ai toujours aimé te voir torturer nos prisonniers... mais attention, il doit rester en vie.

 Pas de souci. Je t'en prie, mets toi à l'aise, dit Diago d'un ton arrogant tout en lui montrant la chaise contre le mur. 

Et sans plus attendreil se dirigea vers Ysak et le redressa. Il croisa le regard du jeune homme et y lut une détresse et une peur si intenses qu'il sentit une boule se former dans sa gorge. Ça ne devait pas se passer ainsi. Il devait être son sauveur et non son bourreau. Mais à présentil n'avait pas le choix.

Il se força à sourire, un sourire cruel, barbare, qui fit frissonner le corps tuméfié d'Ysak. Il leva la main et lui assena une violente gifle. Du sang coulait du nez d'Ysak et une dent tomba à ses pieds. Diago l'ignora. Il étouffa ses émotions et se concentra sur sa tâche. 

Le supplice d'Ysak dura près de trente minutes. Des cris d'agonies, des bruits d'os brisés et des sanglots se firent entendre dans toute la cité. Tous pouvaient savoir que Diago le Tortionnaire était de retour et qu'il se prêtait à son jeu favori. 

 Bon, je pense que tu t'es assez amusé. Si je te laisse plus longtemps avec lui, il ne me servira plus à rien. 

Gordred se leva, visiblement ravi du spectacle, et sortit de la cellule. Diago avait réussi. Il l'avait convaincu. Pour l'instant. Il n'avait plus le droit à l'erreur. Pourtant, avant de passer la porte, il jeta un dernier regard à Ysak et sur ses lèvres muettes se dessina le mot ÉVASION espérant que le pauvre garçon s'en souviendra à son réveil. 

 

Texte de L. S. Martins (30 minutes chrono).
Image créée par Cédric Gérard à l'aide de l'IA Midjourney.

 

lecture 95 readings
thumb comment
2
reaction

Comments (0)

Are you enjoying reading on Panodyssey?
Support their independent writers!

Prolong your journey in this universe Culture
Mon avis sur Wattpad.
Mon avis sur Wattpad.

     Pour la couverture : Image de Glen Carrie de Unsplash Je ne suis pas revenue sur si...

Margot Eden
1 min

donate You can support your favorite writers