Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Episode 4 : Prédateur

Episode 4 : Prédateur

Published Feb 3, 2023 Updated Feb 3, 2023 Culture Culture
time 4 min
2
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 46 to reads
2
reactions

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Episode 4 : Prédateur

 

Le voyage jusqu'à la modeste maison du vieil homme se fit dans le silence. Ysak cherchait encore à comprendre ce qui lui était arrivé. Les choses ne devaient pas se dérouler ainsi. Il devait emprunter le passage pour se rendre sur Terre, retrouver la fleur d'améthyste et rentrer. Mais il n'avait aucune chance de réaliser un tel exploit. Pas dans ce décor glacial, sans repère ni aide. Pas sans savoir comment retourner sur Luna...

Le village était ridiculement petit. Trois cabanes de bois étaient recroquevillées sur elles-mêmes, comme pour se réchauffer. Ysak voulut faire demi-tour, refuser la proposition du vieil homme, mais ce dernier ne lui en laissa pas le temps. Il posa sa grande main dans le dos du jeune homme et le poussa à travers l'ouverture.

Ébahi, Ysak perdit ses mots. Il se trouvait dans un hall gigantesque divisé en trois zones : une vaste cuisine équipée d'une cheminée abritant un magnifique chaudron doré ; un salon cosy meublé de fauteuils moelleux couverts de plaids et de coussins ; et d'une salle à manger traversée par une majestueuse table en bois massif. À droite descendait un escalier en pierre donnant sur la chambre du couple, une petite salle de bain et d'une chambre d'ami qui, au fil du temps, avait pris des allures de bibliothèque. Comment cette demeure pouvait-elle être aussi grande alors que de l'extérieur elle ressemblait à une minuscule bicoque prête à s'effondrer au moindre coup de vent ? 

- Bonjour, jeune homme ! 

Une belle femme s'approcha d'Ysak et le serra dans ses bras. Elle sentait la soupe et les gâteaux, un parfum qui lui rappelait son enfance. 

- Bonj...our, bredouilla Ysak encore sous le choc. 
- Marie, je te présente un p'tit gars qui vient du ciel ! Je l'ai trouvé allongé dans la neige, transi de froid et complétement perdu.

Dans un rire sonore, le vieil homme alla embrasser son épouse avant de se déchausser et de se débarrasser de son épaisse veste. 

- Oh, mon pauvre petit. Viens près du feu. Je vais voir si je peux te trouver des vêtements secs et chauds. Quelle idée de s'habiller ainsi pour affronter les neiges de nos montagnes... 

Après avoir installé Ysak dans un siège confortable, Marie disparut à l'étage. Il se trouvait de nouveau en tête-à-tête avec le vieil homme qui le regardait fixement, comme s'il cherchait à percer un mystère. 

- Qui es-tu, p'tit gars ? 

Le timbre de sa voix avait changé. Il était plus grave, plus profond, et il avait perdu toute trace d'accent. 

- Je... je m'appelle Ysak, monsieur. 
- Juste Ysak ? Comme c'est curieux !
- Ysak Urifle. 

Un bruit de verre brisé provenant de la chambre fit sursauter Ysak. 

- Ce n'est rien... s'empressa de crier Marie confuse. 
- Alors c'est vraiment arrivé... 

Le vieil homme s'installa devant Ysak, le visage désolé. Il paraissait soudainement plus vieux, plus faible, comme s'il portait toute la misère du monde sur les épaules. De quoi pouvait-il parler ? Comment un simple Terrien pouvait comprendre ce qu'il se jouait actuellement sur Luna ? 

Avant qu'Ysak ne puisse poser la moindre question, Marie réapparut avec un pantalon, un pull et une grosse veste. Elle les tendit à Ysak et l'accompagna dans la chambre d'amis pour qu'il puisse se changer tranquillement. 

La pièce était magnifique. Décorée de centaines de livres aux couvertures de cuir et de tableaux représentant des paysages qui lui était étrangement familier. Sur l'un d'eux, il crut reconnaître Ysaldore, mais c'était impossible. Ce ne pouvait être vrai. Il s'empressa d'enfiler les habits et sortit sur la pointe des pieds. Il pouvait entendre les murmures du couple. De toute évidence, il se passait quelque chose de grave.

- Tu avais raison, Marie. Luna est en danger... comme l'avait prédit ta mère avant de mourir. 
- Mais pourquoi avoir envoyé un enfant ? Seul ? Il n'est pas prêt pour ce qu'il va devoir affronter ? Il n'est pas prêt pour combattre les prédateurs...
- De quoi parlez-vous ? Qui sont les prédateurs ? 

Ysak était sorti de l'ombre et n'avait pu s'empêcher de questionner Marie. Il se trouvait au milieu des escaliers, tentant de trouver un moyen de s'enfuir, calculant ses chances de pouvoir s'échapper.

- Tu ne sais même pas qui sont les prédateurs ? s'énerva le vieil homme. 
- Jean, calme-toi. Il n'y est pour rien. Ysak, viens nous rejoindre. Nous allons tout t'expliquer. 
- Non, je suis bien ici. 

Ysak s'assit sur une marche, tandis que Jean levait les yeux au ciel. 

- Aussi têtu que son maudit grand-père !

Marie se leva et alla chercher un livre dans le salon. Elle le feuilleta quelques secondes avant de tomber sur une peinture inquiétante qu'elle montra à Ysak. Elle représentait un homme coiffé de cornes de métal aussi puissantes et tranchantes que celles d'un arfle. Son visage était couvert par un masque en argent symbolisant la mort et il portait une fourche, identique à celle des Anciens d'Ysaldore. Il était redoutable. 

- Voici un prédateur, expliqua Marie. Il s'agit d'un Ancien banni de la cité d'Ysaldore, il y a plusieurs siècles. Nous savions qu'ils reviendraient se venger. Qu'ils reviendraient pour détruire Ysaldore, mais il est trop tôt. Toutes les prédictions indiquaient qu'il nous restait encore quelques dizaines d'années...
- Et vous, qui êtes-vous ? Des prédateurs ? 

Jean s'offusqua. Il partit dans une telle colère qu'Ysak crut voir de la fumée lui sortir des oreilles. Marie sourit gentiment avant de s'installer dans un fauteuil face à l'escalier :

- Non, nous sommes des gardiens du passage. Nous avons été désignés pour aider quiconque voudrait voyager sur Luna ou sur Terre. Et pour guider les élus dans leur quête pour sauver Ysaldore. 

 

Image créée par Cédric Gérard à l'aide de l'IA Midjourney.
Texte de L. S. Martins (45 minutes chrono, sans relecture).

lecture 46 readings
thumb 0 comment
2
reactions

Comments (0)

Are you enjoying reading on Panodyssey?
Support their independent writers!

Prolong your journey in the Panodyssey universe Culture
Fleur sucrée
Fleur sucrée

Quand cette fleur le voit Elle n'ose y croire A ce regain d'espoir Qui l...

Arthur Mede
1 min
Fugitive
Fugitive

Ce corbeau sur ta tombe Était tombé du nid, Je l’ai mis sous ma robe ...

Cauchies Mikaël
1 min
POISON
POISON

  "Prosecuting Donald Trump" is not just a banner if you conceive that Justice is war instead o...

Cecile Voisset
3 min
Anniversaires !
Anniversaires !

Tout l'art réside dans le fait de devenir adulte sans devenir vieux. (Frank Lloyd W...

Patricia Bohic
1 min

donate You can support your favorite writers