Où le rêve nous entraîne et nous souffle les mots pour le dire. Dans "Kyiv", il faut accepter qu'un homme vive 130 ans. Dans "Distance(s)", deux discours (narratif et bureaucratique) s'opposent pour qu'enfin émerge le poème.

warning Tu ne peux pas ajouter de liens externes à ta description.
avatar

Moro Michael certif

Voir le profil