(Très) petit tour du monde de la Toussaint…

Nous avons célébré la Toussaint et Halloween il y a quelques jours, et à cette occasion, je me suis amusée à écrire le modeste poème que je vous livre aujourd’hui…

Je n’ai jamais considéré Halloween comme une fête uniquement commerciale. Pour moi, elle permet d’exorciser quelque peu nos craintes face à l’avenir, et ce, de manière festive et joyeuse. Cela me semble beaucoup plus gai que nos défilés dans les cimetières le 1er novembre et je préfère entretenir le lien avec mes disparus le reste de l’année, et célébrer gaiement Halloween en famille ou entre amis le 31 octobre… Qu’en pensez-vous ?

Pour ma culture personnelle et par curiosité, j’ai fait quelques recherches et voici mon très petit tour du monde de cette fête…

Chaque année, le 1er novembre est le jour où nous commémorons nos morts…

En France, ce jour s’appelle la Toussaint, traditionnelle cérémonie catholique qui pousse tout le monde, même les athées, à fleurir tous les cimetières. Pourtant, comme le dit son nom, la Toussaint est censée rendre hommage à «tous les saints», et la «fête des Morts», elle, ne devrait être célébrée que le lendemain.

Mais de nos jours, nous associons systématiquement l’une à l’autre et nous avons un peu oublié qu’initialement le 1er novembre était un moment de fête.

La Toussaint pourrait se comparer au célèbre Thanksgiving américain. Bien que cette fête se déroule plus tard au cours du mois de novembre (le 4e jeudi du mois), elle consiste, elle aussi, à remercier Dieu pour toutes les bonnes choses qui nous sont arrivées durant l’année. Mais la ressemblance s’arrête là, car Thanksgiving n’est pas un jour associé à la mort…

On ne peut pas parler de la Toussaint sans penser à Halloween, fête d’origine irlandaise. Ce sont initialement leurs ancêtres celtes qui célébraient ce jour-là la Samain, ouverture des frontières entre le monde des vivants et celui des morts, au cours d’une cérémonie festive qui avait lieu la nuit.

Cette fête païenne laissa peu à peu la place à celle d’Halloween que nous connaissons aujourd’hui, qui pérennise l’esprit de rencontre avec les défunts, et donne l’occasion aux enfants de récolter des bonbons dans la bonne humeur.

Mais, contre toute attente, sachez que le mot Halloween est la contraction de « All Hallows Eve » qui signifie « le soir de tous les saints ». C’est donc bien la Toussaint aussi !

Bientôt la fin de mon (trés) petit tour du monde : le Mexique. Tandis que notre Toussaint est une période triste, les Mexicains considèrent que « la mort est une fête » qu’ils célèbrent au cours de trois jours de festivités, entre coutumes aztèques et croyances religieuses.

Quel que soit notre pays d'origine, nos croyances et nos coutumes, nous ressentons tous le besoin de célébrer nos chers disparus, chacun à notre façon, dans la joie ou dans la tristesse...