Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
9-L'autoroute du non kif

9-L'autoroute du non kif

Publié le 16 janv. 2021 Mis à jour le 16 janv. 2021
time 2 min
2
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 48 lectures
2 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

9-L'autoroute du non kif

Ça va pas le faire. Libido au niveau 0, moral dans les chaussettes, pensées obnubilées par Mister Matthieu dit "M". Je suis en pilotage automatique sur l'autoroute de ma vie, je passe à côté des sorties sans les prendre, sans même les regarder. C'est l'autoroute du non kiff. Pourtant y'a des jolis coins à visiter. Et y'a plein de sorties sur mon autoroute....

Sortie n°69= je t'aime et je te veux. Çà c'est mon mari
Sortie n°11 : mamounette aux manettes. Çà c'est les enfants.
Sortie n°47 : No zob in job, ça c'est le travail. A part ma non histoire de non-cul, je me fais un peu  chier.
Sortie n° 23 : El canto nuevo, le chant avec Noémie. Là c'est la créativité dans toute sa splendeur.

Mais mon esprit préfère tracer tout doit, direction M qui ne me voit même pas. Je vais en crever de tomber amoureuse de types qui n'en ont rien à faire de moi, qui sont homo, mariés, fidèles, droits comme la justice, et qui me rejettent. Elle l'a dit ma psy, je suis dans un schéma d'abandon et de rejet. Une partie de mon cerveau est conscient que j'ai choisi un type pas dispo pour m'aimer et pourtant mon autre partie de cerveau (la plus con je suppose) y va quand même tout droit dessus. C'est le schéma qui se répète, comme un motif de tapisserie. Tu sais que c'est plusieurs bandes collées car tu vois les lignes des jointures plus foncées ou décollées mais ton cerveau il perçoit un tout, un vaste espace uni presque infini.

Alors qu'à côté de ça, des dizaines de mecs sont prêts à m'honorer et me combler d'un bonheur sexuel et sensuel sans limite. Mais je suis bloquée, empêchée, apeurée, coincée comme une vieille bigote. Où est l'énergie des femmes des années 70, libérées, offertes, jouissantes, épanouies ? Je rêve de leur émancipation, de mon émancipation. C'est maintenant une question de semaines. Ma prochaine séance d'EMDR portera sur le sexe, le cul, la libido, mon envie refoulée et indicible, les traumatismes de mon enfance et de mon adolescence,  les agressions, les dangers, les menaces. Autant dire qu'il y a du pain sur la planche. Mais j'ai envie, j'ai espoir que ça marche. Et que j'arrête mes conneries pour enfin pouvoir exprimer ma vraie sensualité. 

15 janvier 2020

lecture 48 lectures
thumb 0 commentaire
2 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
5. Dernier tango
5. Dernier tango

Dès son retour de Genève, Eugène sent que quelque chose ne va pas, que Tatiana est boulevers&eac...

Carmen Calderon
4 min
4. Nettoyage haute pression
4. Nettoyage haute pression

Le corps inanimé de la Vodka n’avait pas trôné longtemps dans le salon de Tatiana. Elle vou...

Carmen Calderon
3 min
3. La nuit fatale
3. La nuit fatale

Ce soir-là, Tatiana était seule dans le penthouse, vêtue d’une nuisette rouge à fine...

Carmen Calderon
4 min
2. Les jeunes années
2. Les jeunes années

La vie était douce en ce temps-là à Moscou. Les étudiants de la MMM jouissaient d’u...

Carmen Calderon
5 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur