Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Soldat perdu

Soldat perdu

Publié le 11 août 2022 Mis à jour le 15 août 2022
time 2 min
3
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 9 commentaires
lecture 121 lectures
8 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Soldat perdu

 

 

"Nous sommes en guerre... En guerre sanitaire certes, nous ne luttons ni contre une armée, ni contre une nation, mais l'ennemi est là, invisible, insaisissable et il progresse. Et cela requiert notre mobilisation générale."

 

 

Le président qui m'enrôle de force, le jour de mon 38ème anniversaire. 

L'alignement pervers des planètes.

En attendant l'affectation, je reste caserné avec ma compagne et mes filles :

La drôle de guerre, pendant des semaines.

A l'abri de cet ennemi invisible, implacable, invincible ; je redécouvre les fondamentaux de la vie familiale.

Loin du front sanitaire, je m'improvise tour à tour professeur, cuisinier ou musicien.

Loin du front sanitaire, je suis bien.

Comme lors une veillée d'armes qui ne connaitrait pas de fin. 

 

La peur, celle sans laquelle il n'y aurait de brave,

Je la conjure en lissant de mes doigts les boucles mutines de mon aînée. 

La peur, celle qui ne me quitte jamais vraiment,

Je l'apprivoise en riant des facéties de l'enfant-clown, ma cadette.

Je pourrais vivre comme cela pendant dix ans encore,

Je pourrais vivre comme cela éternellement. 

Il va pourtant falloir y retourner

 

Je suis finalement mobilisé,

Je reviens à mon affectation antérieure. 

Il s'agit de sauver le pays de la ruine et de l'humiliation.

Haut les coeurs et mort aux cons ! 

Le nouveau directeur-colonel  nous galvanise comme il le peut :

"Il faut réorganiser, il faut faire revenir les clients, il faut optimiser les coûts... "

Il faut, il faut, il faut....

 

Un protocole sanitaire en guise de plan, du gel hydro alcoolique comme seule arme.

Planqués derrière des visières, nous méfiant des traitres portant en leur bouche la menace.

Guerre asymétrique, l'ennemi qui frappe au hasard. 

Guerre psychologique, le virus qui se nourrit de notre abattement.

Chair meurtries, hôpitaux remplis, âmes enlevées

Et chaque soir au JT de 20 H : Le bilan.

 

Le jour, ma caserne me manque tellement, 

Et pourtant, je veille, opiniâtre, à la bonne marche du contingent.

Nous tenons notre position, nous n'avons aucune victime déclarée.

En réalité, la compagnie est aux abois : sa marge, ce n'est plus que du jus d'employé. 

Je me sens comme un citron pressé sous les chenilles d'un tank.

 

L'ennemi frappe où nous ne l'attendions pas.

Pourquoi te protéger les poumons puisqu'il frappe les consciences ?

Pourquoi t'isoler puisqu'il parvient à attaquer les foules ?

Tu es l'hôte involontaire d'un assassin silencieux.

Qui dissout le tissu social autant qu'il infecte les cellules.

Vois-tu là son arme favorite ?

La peur. 

 

Bientôt je serai démobilisé

Je partirai rejoindre ma famille, 

Vacances méritées pour soldat épuisé.

Mais les luttes se livreront encore et encore en mon crâne : 

Virus fort contre rentabilité faible. 

Neurones surchauffés, muscles fatigués

...Nostalgie de la claustration...

Et puis ce corps tout entier qui finira par me lâcher.

Cervicales figées, esprit brûlé

 

Blessé, traumatisé, enfuit...

Tu utiliseras ce que tu voudras pour me qualifier.

Après tout, champ d'honneur rime bien avec déserteur.

Bientôt je poserai mon paquetage chez les psys.

Il n'y aura plus aucune goutte de jus à presser.

Bientôt, le monde que je connais va s'écrouler.

Il n'y aura plus que ma compagne pour résister.

 

Bientôt, je vais sombrer

Et je ne serai qu'un dommage collatéral. 

lecture 121 lectures
thumb 9 commentaires
8 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaires (9)

Un fort beau texte ! Merci. Je m'en vais le partager... ;-)
Merci pour cet encouragement à reprendre l'écriture ! Et merci pour ce concours qui a fait renaître en moi un semblant d'inspiration !
avatar

Laure Gérard 1 mois

J'aime cette nouvelle plume. Elle est plus incisive. Plus affutée.
Tu nous livres ici un merveilleux texte qui résonne beaucoup en moi. Merci pour ce partage et bravo !
Merci, ça me touche, je suis heureux que ça te parle. Je ne suis pas aussi productif que toi, c'est dur pour sortir un texte, beaucoup plus qu'auparavant.
avatar

Laure Gérard 1 mois

Je suis productive parce que je "suis disciplinée" (je déteste ce mot qui, pour moi la rebelle rêveuse, sonne si péjoratif... ;-) ). Sans mes quelques minutes d'écriture par jour, je ne respire plus.
Tu l'es aussi, productif. Tous tes posts sur LinkedIn demandent beaucoup de travail !
"Pourquoi te protéger les poumons puisqu'il frappe les consciences ?" : peut-être mon passage favori.

Tu décris avec justesse toutes les étapes de cette période si étrange et de ses conséquences sur nos vies. Bravo
Merci !!!! Ecrire sur ce sujet n'étais pas ma priorité mais comme il y avait de la matière et un petit challenge, je me suis dit que ça valait le coup, histoire de relancer la machine !!!!!

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
La Cour (Hafsia Herzi, 2022)
La Cour (Hafsia Herzi, 2022)

"La Cour" est un téléfilm de Hafsia Herzi, actrice passée depuis quelques années à la réalisation mais...

Florence Oussadi
2 min
Done.
Done.

Trump toujours en tête de gondole au grand supermarché (le fake ét...

Cecile Voisset
6 min
Summer of Sam (1999) Spike Lee
Summer of Sam (1999) Spike Lee

L'assassin habite au Studio 54 Un tueur en série nommé David Berkowitz a sévi durant l’année...

Jean-Philippe Rathle
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur