facebook Vous ne manquez pas de confiance en vous. Voici le vrai souci. 
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Vous ne manquez pas de confiance en vous. Voici le vrai souci. 

Vous ne manquez pas de confiance en vous. Voici le vrai souci. 

Publié le 26 janv. 2021 Mis à jour le 26 janv. 2021
time 3 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 17 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Vous ne manquez pas de confiance en vous. Voici le vrai souci. 

  • Ester, mon problème c'est que je manque de confiance en moi.
  • Ah bon ? Pourtant, je te trouve assez assurée. Il n'y a qu'à regarder ta posture, et tes résultats !
  • Oui, mais je n'ai pas atteint mes objectifs depuis des mois.
  • Nous sommes en pleine crise mondiale, tu as gardé les mêmes objectifs - tu ne crois pas que le problème tient aux objectifs ?
  • Effectivement, vu comme ça .... mais je pense quand même que je devrais prendre un coach !

Non Laurie, tu n'as pas besoin d'un coach !

Tu n'as pas de problème de confiance en toi !

Je sais. Tu veux croire que tu as identifié le problème. Je comprends.

J'ai été dans cette situation.

Le souci c'est qu'en posant le mauvais diagnostic, tu ne traiteras pas la cause.

La plupart des gens qui pensent avoir un problème de confiance en soi ont en réalité un problème d'estime de soi.

Les deux sont confondus.

Pourtant, ils sont diamétralement opposés.

La confiance en soi est un sentiment de sécurité.

La confiance en soi s'acquiert par 3 moyens :

  • les compétences,
  • l'expérience,
  • l'action.

Il faut avoir confiance en soi mais pas trop.

Ce dernier point est important.

Pourtant, il est ignoré.

On a tous en tête une personne qui a excessivement confiance en elle.

En général, ce n'est pas la personne qu'on a plaisir à côtoyer.

Un excès de confiance traduit un manque d'ouverture d'esprit et un ego surdimensionné.

Cela mène souvent à l'incompétence.

À ce propos, avez-vous entendu parler de l'effet Dunning-Kruger ?

Deux psychologues américains ont mené des expériences après un fait divers.

Un individu a attaqué deux banques le visage enduit de jus de citron.

Non - je ne plaisante pas.

Cette personne pensait devenir invisible pour les caméras de surveillance.

Il croyait sincèrement que jus de citron de le rendre invisible.

Après ce fait divers, les chercheurs ont démontré que :

- les moins qualifiés ont tendance à surestimer leurs compétences,

- les plus qualifiés ont tendance à les sous-estimer.

Ce n'est pas si étonnant.

Socrate ne disait-il pas déjà "plus je sais et plus je sais que je ne sais rien" ?

Je divague. Revenons-en à Laurie.

Laurie pense avoir un problème de confiance en elle.

Mais en réalité, il n'en est rien :

  • Elle travaille dans sa société depuis 5 ans.
  • Elle connaît ses produits et ses clients l'apprécient.
  • Elle fait tout pour atteindre les résultats aberrants fixés par son management. Elle relance même ce client qui lui a dit qu'il ne commanderait pas maintenant pour pouvoir remplir son reporting.

Elle a tous les ingrédients de la confiance : actions, compétences et expérience.

Le problème de Laurie c'est :

  • son incapacité à prendre du recul,
  • son besoin de reconnaissance.

Avez-vous deviné la vraie cause de son souci ?

Le besoin de reconnaissance est directement lié à l'estime de soi.

L'estime de soi c'est l'évaluation que l'on a de sa propre valeur.

Pour le dire simplement, pensez-vous mériter le meilleur quelles que soient vos actions ?

Êtes-vous assez stable pour ignorer le regard de ceux qui ne vous importent pas ?

Si c'est le cas, pas besoin de remplir vos objectifs pour vous sentir confiant.

Vous savez que votre valeur n'est pas liée à vos résultats mais à vos intentions.

Vous savez que vous méritez la reconnaissance indépendamment de vos :

- actions,

- possesions,

- accomplisements.

Ce texte est pour mon amie Laurie.

Je lui donne mon avis mais je ne suis pas dans son cœur.

À elle de poser le bon diagnostic pour choisir le bon traitement.

————————————————-

Tous les mardis j'envoie une Newsletter. Si l'écriture, la psychologie et la création digitale vous intéressent, abonnez-vous ici.

lecture 17 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Bien-être
Overdose
Overdose

J'étais enceinte de mon premier enfant et j'avais voulu d'une jeune femme pour obstétricien. Elle s'appelait Sandrine. Elle s'est...

Eva Maria Matesanz
1 min
Espoirs échevelés
Espoirs échevelés

Mes espoirs, échevelés par le vent des émotions, flottaient, empêtrés les uns dans les autres.La folie f...

Minh-Lan Nguyên
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur