Congratulations! Your support has been sent to the author
Lapsus cliquatoire (poème)

Lapsus cliquatoire (poème)

Published May 22, 2022 Updated Jun 2, 2022
time 2 min
0
Love
0
Care
0
Wow
thumb 4 comments
lecture 50 lectures
0 reaction

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Lapsus cliquatoire (poème)

 

Un beau jour d'ennui profond,
Lors d'un week-end trop long,
Le nez sur mon téléphone,
J'ai invité une personne.

 

Mon doigt a cliqué, au lieu glisser,
J'ai invité une femme, amie d'amis,
Je me confonds en excuses, gêné,
Je ne peux pas l'annuler, c'est parti.

 

Elle a accepté mon invitation,
Me dit que, probablement, il y a une raison,
On discute, on échange, sans se méfier,
On parle de soi, sans se chercher.

 

Aucun jeu de séduction,
Aucune photo à regarder,
De simples discussions,
En toute authenticité.

 

Ce cœur à cœur qui s'installe,
Peu à peu nous lie d'amitié,
Les paroles sont simples, libérées,
Nos cœurs doucement s'emballent.

 

Des vacances arrivent à point nommé,
Je découvre ainsi ma bien-aimée,
On rit toute la soirée, ravis,
Les plus belles vacances de ma vie.

 

Ce qui s'est passé restera privé,
Nos échanges ne peuvent se raconter,
Même si, après cinq années,
Je m'y vois facilement, les yeux fermés.

 

Une fois rentré, je rédige un courrier,
Pour, le lendemain, du travail démissionner.
Un mois d'attente, avant de déménager,
Une attente interminable, séparés.

 

Messages et appels pour se réconforter
Des tentatives diverses pour nous bloquer,
Des inquiétudes et critiques par pelletées,
Des incompréhensions et quolibets.

 

Nulle photo ne sera montrée,
À mes collègues indiscrets,
Nulle mise en garde écoutée,
Sûr de mon choix et de ma dulcinée.

 

Le mois se termine, les bagages sont prêts,
Une aide parentale, le déménagement est fait.
Ainsi débute notre nouvelle vie,
À deux, trois, quatre aujourd'hui.

 

Soutien, dialogue, pardon,
Réflexions, accords, adaptations,
Esprit ouvert, écoute, amour,
Aujourd'hui, demain, toujours.

 

Alban Vivicorsi, le 10/02/2022

 

Image libre de droits, Pixabay

 

Ce poème avait été écrit pour participer à la Creative Room de Cécile Hermand sur les histoires d'amour de chacun et chacune. Cette histoire est celle de mon épouse et moi-même, je la partage avec plaisir, non pour avoir des commentaires mais pour dire que c'est possible aussi de cette façon. Ce poème avait été publié, à l'origine, le 14 février 2022, jour de la Saint Valentin.

lecture 50 lectures
thumb 4 comments
0 reaction
Share the article
copylink copylink

Comments (4)

avatar

Bernard Ducosson 2 months

Avec retard je prends connaissance de ton message. Pour ma part je pense à un juste milieu. Je viens de relire Ode à Cassandre de Ronsard, il les places surtout en fins de vers. Mais tout est une question de style et de personnalité. Pour ma part, j'ai besoin que le texte coulât !
avatar

Bernard Ducosson 2 months

Une critique toute personnelle Alban, cet usage intempestif de la ponctuation. Je pense que c'est au lecteur de la placer à son gré pour ne pas trop syncoper son rythme de lecture. On peut en parler et ça n'engage que moi. Et bravo pour ta créativité !
avatar

Alban Vivicorsi 2 months

Bonjour Bernard, je pense que j'en ai moi-même besoin, tout simplement. J'ai besoin de phrases structurées.

Je vais demander à une personne dont c'est le métier pour savoir si j'en mets trop ou si c'est bon ainsi. Même si c'est correct en français, je peux concevoir que ce ne soit pas agréable.

Merci de la remarque, il ne faut pas que cela gêne la lecture. En revanche, j'imagine que d'autres que moi seraient également gênés de l'absence de celle-ci.

Peut-être, tout simplement, qu'on ne peut pas écrire pour tout le monde. Ou bien faudrait-il faire plusieurs versions ? Je vais y réfléchir sérieusement.

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Culture
Chapitre 13
Chapitre 13

Quand elle avait le vague à l'âme, elle écoutait de la musique, n'importe laquelle sans choix de chanson en particulier just...

Mebarka Amraoui
1 min
La porte aux engrenages
La porte aux engrenages

  Je sais, la magicienne m’avait bien dit de faire attention. Je devais boire la fameuse tisane qu’elle avait concoct&ea...

Ysa Lapiert
2 min
Clôture terrestre
Clôture terrestre

C  l  ô  t  u  r  e             t  e  r  r  e  s...

Fouad Boukhalfa
7 min
Conspiracy and Vulgarity
Conspiracy and Vulgarity

Pour commencer, un hommage à Salman Rushdie dont on connaît les difficultés de vie juste parce qu'il &eacut...

Cecile Voisset
5 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!