Congratulazioni! Il tuo sostegno è stato inviato con successo all'autore
Bande de mécréants

Bande de mécréants

Pubblicato 6 mar 2024 Aggiornato 8 mar 2024 Adventure
time 3 min
4
Adoro
0
Solidarietà
0
Wow
thumb commento
lecture lettura
4
reazione

Su Panodyssey puoi leggere fino a 30 pubblicazioni al mese senza effettuare il login. Divertiti 29 articles da scoprire questo mese.

Per avere accesso illimitato ai contenuti, accedi o crea un account cliccando qui sotto: è gratis! Accedi

Bande de mécréants

- Il y a une dame avec un gros derrière assise sur le rocher.

Si le saint patron des grandes soeurs avait existé, Marlène l’aurait prié, voire supplié d’intervenir … En lieu et place elle s’amarra à l’épaule de sa cadette, Bénédicte - histoire de la freiner,
en pure perte.

- Elle a les cheveux de Raiponce.
- Mais non voyons …

L’enfant leva la tête vers elle et la considéra comme un insecte dont on ne sait s’il fallait le chasser ou l’écraser. Heureusement avant qu’elle ait pu ajouter quoi que ce soit la guide intervint d’un rire un peu trop enthousiaste.

- Elle n’a pas entièrement tort …

Le regard enfantin bifurqua alors vers la guide sans plus guère de considération ; la femme se retourna vers la moitié du groupe massée derrière elle pour leur adresser en allemand :
- Je vous invite tous à admirer le Rocher de La Lorelei qui se trouve à quelques mètres devant nous.

Sur le Rhin au cours tranquille un virage s’amorçait pour dresser face à leur bateau une colline robuste dont l’inclinaison donnait à penser qu’elle pourrait verser dans le fleuve : pierres taillées par une main géante alternaient avec quelques touffes verdoyantes.
Les passagers se rassemblèrent à l’avant pour mieux la contempler.

- Une légende s’y rattache - poursuivit la dame - Elle prend forme en 1801 avec la ballade romantique du poète Clemens Brentano. Une femme originaire du village de Bacharach, éconduite par un homme qu’elle aimait, souhaitait mettre fin à ses jours. Lors d’un voyage durant lequel elle jette un dernier regard à son château et son amant, elle saute dans le fleuve, de désespoir. Il y aura des variations dont celle de la triste Frau Lurley assise sur une falaise et peignant ses longs cheveux blonds.

- Là elle les peigne pas. Elle cherche à attraper le bateau avec.

Tout le monde éclata de rire vexant irrémédiablement Bénédicte.

- Dans la version de 1824 de Heinrich Heine les pêcheurs qui passaient en contrebas étaient si envoûtés par la charmante jeune fille peignant ses cheveux …

(- Elle les peigne pas.
- Ça suffit Bénédicte !)

- … qu’ils oubliaient de prendre garde aux rochers et aux forts courants, finissant par faire naufrage et se noyer.
- Attention ! La grosse dame se penche vers nous, avertissement qui ne passa pas inaperçu.
- Cesse tes pitreries ! intima Marlène

Pourtant cette fois tous les yeux suivirent ceux de Bénédicte - trop immobile pour être rassurante ; elle fixait si lugubrement les hauteurs du mont que personne n’eut besoin de traduction.
Le bateau assez imposant pour une villégiature de ce type, tangua brutalement. Chacun de se raccrocher tant bien que mal aux rambardes, mâts ou autres appuis.
La guide en poussa un cri d’oie (enfin selon les critères de Bénédicte).
Puis la coque émit un craquement sonore, le mât central obliqua beaucoup trop vers la gauche et tout le monde s’empila à qui mieux mieux sur ce côté.
Le bateau parut soudain exploser.
Le quart des voyageurs bascula dans les eaux, l’autre fut écrasé au hasard tandis que les derniers se retrouvèrent coincés sous l’épave.

Dans toute cette folie, Bénédicte était parvenue sans inquiétude sur le rivage.

La légende de la Lorelei

Inspirée par les cadavres flottant à ses pieds Frau Lurley déclama ces mots :

« Qui est fort prompt à donner des leçons
Est peu enclin à entendre raison »

 

Bénédicte acquiesça …

… À graver sur la tombe de sa soeur !!!

 

 

Légende d’origine : La Lorelei, légende germanique.

Photo de couverture et illustration (au fait avez-vous vous aussi trouvé la ville de Kaub ?) : Chantal Perrin Verdier

 

Appel à collaboration
Je recherche un-e traducteur-trice en allemand pour ce texte. La nouvelle version sera republiée dans la même Creative Room avec mention du « contributeur ».
Répondre soit par commentaire ici même ou par messagerie interne.
Merci 😊

 

lecture 78 letture
thumb commento
4
reazione

Commento (2)

avatar

Jackie H 3 mesi fa

Elle existe donc bien, finalement, la Lorelei 😉😆

Puoi sostenere i tuoi scrittori indipendenti preferiti donando loro

Proseguire l'esplorazione dell'universo Adventure
À l'abordage !
À l'abordage !

                                &...

Chantal Perrin Verdier
5 min
Alfonso Scariot
Alfonso Scariot

In nome di San Giorgio Il ripetitivo suono degli zoccoli che calpestano l&rsquo...

Alessandro Perin
15 min
Alfonso Scariot
Alfonso Scariot

La fine e l'inizio “Stupido ronzino” dice...

Alessandro Perin
5 min

donate Puoi sostenere i tuoi scrittori preferiti