facebook Le rédacteur est un professionnel de l'impact du texte
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Le rédacteur est un professionnel de l'impact du texte

Le rédacteur est un professionnel de l'impact du texte

Publié le 7 avr. 2021 Mis à jour le 7 avr. 2021
time 5 min
CREATIVE ROOM

La Koïné

Le rédacteur est un professionnel de l'impact du texte

Les idées reçues sur le métier de rédacteur web ont la vie dure. La plus tenace consiste à penser que « tout le monde peut écrire ». En conséquence, la valeur ajoutée du rédacteur web serait minime voire inexistante, ce dernier deviendrait un exécutant pour celles et ceux qui n'auraient pas le temps d'écrire leurs contenus eux-mêmes. À travers deux cas clients, je vous démontre que le rédacteur-concepteur est un véritable professionnel de l’impact du texte.

Rédacteur professionnel impact texte Copywriter SEO

Le rédacteur a les mots pour le dire

Trêve de suspens : non, tout le monde ne peut pas s’improviser rédacteur. Le rédacteur-concepteur ne se contente en effet pas de corriger du texte et de le mettre en forme. Il est avant tout la personne qui veille à la clarté de l’information. La clarté est en effet à la base d’un contenu de qualité : il n’y pas de crédibilité possible pour une marque ou une entreprise si ses textes sont incompréhensibles et si le message qu'elle tente de faire passer est obscur.

Articuler correctement une suite d’idées n’est pas si simple car il est impératif de réussir à se mettre à la place des lecteurs de manière à ce qu’une information, même si elle est complexe, devienne accessible. Les à-peu-près et les données imprécises sont à éviter, surtout à l'ère d'internet ou un client potentiel, s'il n'est pas immédiatement convaincu, trouvera forcément en deux clics un concurrent à même de le satisfaire.

Pour illustrer mes propos, je vous présente une fiche e-commerce qui ouvre une catégorie sur un site de mode ethnique. J’ai proposé à cette boutique de reformuler ses textes et lui ai donc envoyé une proposition de réécriture. En l'absence d'informations techniques sur leurs produits, je me suis contentée de coller au texte initial tout en le rendant intelligible : j’ai d’abord travaillé sur la clarté du contenu pour donner aux visiteurs envie d’acheter les produits et surtout pour leur éviter d’avoir l’impression de lire une traduction automatique.

LA KURTA!! Reine de l'inde, facile à porter, à concevoir, à imaginer. De toute forme et de toute couleur, facile de se laisser emporter par le flashi ou l'hyper brodé: alors restons sobres . Et pourtant c'est si beau sous le soleil. Et aussi tunique sans manches et petit top.

[Ma proposition] La Kurta est la tunique phare de l’Inde. Ce vêtement traditionnel léger et robuste se retrouve à tous les coins de rue. C’est bien simple, la Kurta est tellement facile à porter qu’on l'apprécie d'été comme d'hiver.

La Kurta se décline selon vos goûts : de couleur neutre, sans fioriture, elle habillera votre tenue et soulignera votre élégance. Les couleurs chamarrées, les perles et les broderies, quant à elles, conviendront aux audacieuses.

La Kurta, la tunique sans manches et les petits tops d'étés qui vous ressemblent vous attendent dans cette section.

Le registre laudatif et l’emphase d’origine ont été conservés. Je me suis concentrée ici sur trois améliorations majeures, à savoir :

  • La correction des fautes.

  • Le développement et la clarification des idées sous-entendues dans le contenu initial.

  • L'accentuation sur l’origine du produit pour renforcer l’identité de la boutique. Une phrase de storytelling a ainsi été glissée dans la description pour pousser l’acheteur potentiel à lire la fiche dans son intégralité.

Réconcilier le fond et la forme

Outre la clarté du message délivré, le rédacteur s’assure de l’impact d'un contenu en travaillant conjointement sur le fond et la forme de ses textes. Il travaille ainsi ses textes aussi bien à l’échelle macroscopique (via le plan, les titres, l'architecture des idées et les mots-clefs) qu’à l’échelle microscopique, au niveau de la phrase.

Cette expertise est particulièrement utile pour renforcer l’effet d’un discours, d’une présentation de marque ou d’un slogan, comme nous pouvons le remarquer dans ce nouvel exemple de reformulation. Ma proposition s'attardait ici sur les deux dernières phrase d'un paragraphe de présentation d'une entreprise.

Forts de nos 5 années d'expérience, nos réalisations sont modernes, dynamiques et de qualité. Confiez votre communication à des professionnels : se faire remarquer, c'est un métier !

[ma proposition] Alors, confiez-nous votre communication : se faire remarquer, c’est notre métier.

Pourquoi ai-je suggéré de modifier la dernière phrase ?

La phrase est plus courte, elle a donc davantage d’impact et ressemble maintenant à un slogan. La mémorisation est, de ce fait, optimale.

L’adverbe « alors » permet de renforcer l’argumentation en créant une relation de cause-conséquence (nous réalisons des travaux de qualité > confiez-nous votre projet). De plus, puisque cet adverbe démarre rarement une phrase, en mettant l’emphase sur lui, nous renforçons le lien de causalité. Nous donnons du rythme à la phrase et nous provoquons l’étonnement du lecteur. Et c’est tant mieux car il s’agit de la clôture du paragraphe !

Le COI « nous » est rapproché physiquement de « votre ». Le lien qui s’établit entre le client et nous est resserré et tangible, le fond et la forme réunis. Le « nous » ferme désormais la phrase via le pronom « notre » se greffe sur l’idée d’expertise. Le « nous » est quasiment le dernier mot, c’est celui qui s’incrustera dans la tête du client. Enfin, au niveau du sens, la version d'origine n’obligeait pas le client potentiel à faire un lien entre les professionnels et l'entreprise présentée sur le site internet en question, ce qui n’était pas optimal puisqu’il s’agissait d’un texte promotionnel. Maintenant, plus de doutes : les professionnels sont bien les employés de cette entreprise.

Tous ces éléments concourent à renforcer l’impact et l’effet massue de la dernière phrase.

J'ai décidé de chacune de ces modifications à dessein. Inutile, vous pensez, car il ne s'agit que de quelques mots ? Le diable se trouve dans les détails, comme le dit le proverbe. De mon côté, j'en suis convaincue : se démarquer est parfois bien une affaire de mots !

le rédacteur-concepteur est bien un double métier

Bien que chaque rédacteur ait son propre style, ses préférences subjectives, un bon rédacteur est en mesure d’expliquer à son client ses choix et pourquoi il a préféré tel angle, tel registre, ou tel arrangement de phrase. Vous comprenez maintenant que la valeur du rédacteur n’est pas de rédiger (du moins pas seulement !), mais de concevoir un texte d’impact et, en cela, son expertise mérite du respect.

À titre personnel, je préfère joindre le titre de concepteur à celui de rédacteur car il illustre cette réalité du métier : rédiger demande de la rigueur, de la force de persuasion et un peu d'inventivité.

Copyright images : pixabay

0
Coup de coeur
J'adore cet article
1
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
1
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Entrepreneuriat
(III, 2) : Coup de mou
(III, 2) : Coup de mou

Scène 2 Le Philosophe, Le Boss   Entre le Boss à vive allure. Il ne re...

Clémence Jeanne Guiot
9 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur