Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
2/Précieux : générosité

2/Précieux : générosité

Publié le 5 janv. 2022 Mis à jour le 22 mars 2022
time 5 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 52 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

2/Précieux : générosité

Avant-propos

Cette fiction est inspirée de personnes du collectif Open Opale, ainsi que de faits qui se sont réellement passés depuis sa création. Après une journée d'introspection fin 2021 avec Claire, Elias, Nina, et Adrien, les éléments ont été recombinés, mixés avec de la fiction afin de faire sentir comment fonctionne le groupe.

La fiction

Les vidéos de la chaîne YouTube ont fait mouche. Une opportunité d’accompagnement vient de tomber sur le canal Slack #serv-demandes. La mission consiste à réaliser une formation sur la posture de leadership opale et sur la décidologie. Le commanditaire s’attend également à découvrir quelques outils d’intelligence collective à la sauce Open Opale. Si l’équipe cliente est convaincue, ce sera ensuite l’occasion de l’aider sur la mise en place d’une autogouvernance. Un appel à contributeurs est lancé pour constituer l’équipe.

Opaline est toute excitée, elle se manifeste spontanément. Cela fait près d’un an qu’elle donne de son temps par-ci par-là sur divers projets. Elle est notamment à l’origine d’un Week-end autogéré, les fameux WOOH, en plus d’avoir organisé et facilité quelques POOH, les flashs codéveloppements pour la communauté. Sans compter ses contributions à la newsletter et sur le développement du site internet, Opaline n’a pas encore converti son engagement en flux financier. 

Comme d’autres camarades, Opaline fait partie de celles et ceux qui bénéficient d’un réseau agrandi et de partages de connaissances. La jeune femme aspire à monter en compétences et en confiance sur des missions d’accompagnement. Le moment semble venu !

La veille, deux nouvelles personnes ont intégré l’outil de discussion Slack. Jean-Pierre et Jean-Michel sont deux associés d’une société de coaching. Le premier fait partie d’un réseau auquel appartient la fondatrice d’Open Opale. Jean-Pierre et elle se retrouvent également sur un point commun, la pratique du Yoga. La confiance lui est donnée naturellement. Experts en coaching, Jean-Pierre et Jean-Michel se proposent pour l’accompagnement à venir. 

Opaline est saisie d’un mélange d’insécurité et d’indignation. Ses pensées sont confuses : « comment peuvent-ils prendre la place à peine arrivés. OK ils sont plus expérimentés que moi, mais ce n’est pas juste ! » Peu de temps après, Opaline calme son irritation, bien que toujours inquiète, en constatant que l’un des membres les plus anciens du collectif propose une visioconférence pour discuter de l’affectation de la mission. Il y a besoin de deux personnes pour cinq candidatures. Opaline ne désespère pas, elle sait que le cadre de la réunion lui permettra de partager son ressenti.

L’heure de la décision approche. Les cinq protagonistes intéressés par la mission sont présents en ligne. Des deux nouveaux, seul Jean-Pierre est connecté, Jean-Marc préfère se positionner sur une prochaine mission, lorsque sa contribution sera une évidence. En attendant, il fait la promotion de son activité sur d’autres canaux. Lors du tour d’inclusion, Opaline fait part de son état émotionnel, elle a le trac, car l’enjeu est grand pour elle. Jean-Pierre l’intimide malgré sa douceur : « Je suis heureux d’être avec vous et de vous découvrir. J’ai des choses à apporter et je suis curieux de voir ce qu'on va faire ensemble.

— L’enthousiasme est là pour moi. Je m’émerveille à assister à l'émergence de ce genre de pratique lorsqu’on en a besoin, exprime un entrepreneur qui a contribué à développer le site web du collectif. »

Une fois le tour de parole terminé, chacune et chacun énonce ses besoins et ses envies. Opaline expose ses enjeux : « J’ai besoin de gagner en confiance. Je veux travailler en binôme avec quelqu’un de plus expérimenté. Aussi, l’image que j’ai d’Open Opale, c’est la reconnaissance de l’investissement pour la cause. J’estime légitime de participer à la mission. J’en ai très envie.

— Je verrais bien Opaline avec notre ami entrepreneur, affirme l’homme à l’origine de la visio-conférence. Jean-Pierre, cela me semble juste que tu restes en retrait ce coup-ci. Tu pourrais m’aider à superviser la mission si nos amis en ont besoin.

— Tout à fait, je comprends, cela me va d’être en observateur pour le moment. Cela me donne envie d’apprendre à mieux vous connaître. Je vais vous proposer à chacun une petite visio afin que l’on fasse connaissance, lance Jean-Pierre. »

Ainsi, Opaline réalise sa première mission sous la marque Open Opale. Comme le groupe s’y attendait, le client est ravi de la prestation, il souhaite approfondir. Opaline a gagné en confiance, son binôme est satisfait du résultat, heureux de pouvoir mener cette activité en plus de la gestion de son entreprise opale.

La répartition des flux financiers se fait à la manière de l’affectation de la mission. Les parties prenantes expriment leurs besoins et ressentis, avant que quelqu’un fasse une proposition. La théorie des 5 flux (marchands : matériel, argent & non marchands : connaissance, émotions, confiance) aide à équilibrer les transactions pour que chaque personne s’y retrouve. Une gestion par consentement permet de valider les pourcentages, une partie du chiffre d’affaires est reversé sur la cagnotte Open Collective qui permet de financer les projets comme la chaîne YouTube.

 En parallèle de la mission, Jean-Pierre effectue les rencontres qu’il a proposées aux membres les plus actifs du collectif. Opaline a découvert une belle personne, elle l’a apprivoisée comme dirait le petit prince, elle se sent prête à travailler avec lui. Jean-Marc en revanche n’a pas fait de démarche de ce genre. Quelques tensions ont été exprimées sur son comportement jugé d’opportuniste. Aujourd’hui, Jean-Pierre se sent appartenir au collectif, il a la reconnaissance de ses pairs. Jean-Marc s’est naturellement éloigné, sans qu’une intervention soit nécessaire. Il est toujours le bienvenu aux événements, mais il ne vient plus. L’équilibre entre prendre et donner est un solide pilier.

--- Par Adrien Tardif

Post-face

Cette fiction n'est pas un manuel, simplement une grille de lecture qui illustre en partie les éléments décrits dans le guide sur les contours de la culture. Cette fiction a pour intention d'aider à s'imprégner de l'énergie Open Opale, puis de naviguer au contact des liens déjà existants. C'est également un retour d'expérience sur certaines pratiques Opale.

lecture 52 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Entrepreneuriat
Le plaisir d'être une cause.
Le plaisir d'être une cause.

Des ermites et des sages ont choisi consciemment un mode de vie solitaire, contemplatif et méditatif. Les autres humains, la majorit&eacu...

Jean Louis Muller
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur