Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
2/Nourrissant : apprendre, grandir, s'inspirer

2/Nourrissant : apprendre, grandir, s'inspirer

Publié le 5 janv. 2022 Mis à jour le 22 mars 2022
time 4 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 30 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

2/Nourrissant : apprendre, grandir, s'inspirer

Avant-propos

Cette fiction est inspirée de personnes du collectif Open Opale, ainsi que de faits qui se sont réellement passés depuis sa création. Après une journée d'introspection fin 2021 avec Claire, Elias, Nina, et Adrien, les éléments ont été recombinés, mixés avec de la fiction afin de faire sentir comment fonctionne le groupe.

La fiction

Le message sur le groupe Whatsapp “Le Comptoir” est tranchant. Bien qu’il soit justifié, sans animosité, la tournure est maladroite. Le recadrage est mal perçu par la cible qui ne comprend pas ce qui lui arrive, certains membres du groupe réagissent. Quelqu’un marque : “ce n’est pas très CNV (communication non violente)”.

Pour le moment, Opaline se positionne plutôt comme une observatrice dans cet espace qui regroupe près de cent personnes. Chaque intervention est relayée à autant de téléphones, il est naturel que son usage soit précisé. La personne à l’origine du groupe Whatsapp vient de redonner sa vision de l’usage du groupe. Paraît-il qu’elle a présenté ses excuses sur la forme à la personne ciblée par le recadrage public. 

La raison d’être de ce lieu de discussion virtuel n’a pas toujours été claire. Existant depuis l’origine du collectif, l’outil permet d’échanger des ressources en lien avec Opale, d’héberger des conversations sur la réinvention des organisations, de solliciter de l’aide sur ces sujets ou encore de partager des événements. Certaines personnes ont fait dériver l’usage en postant des messages sur des besoins plus personnels. Naturellement, cela frustre moins les membres de la communauté lorsque ces messages sont postés par des personnes donnant déjà beaucoup à la cause, l’aide est souvent au rendez-vous.

Opaline aime lire les articles partagés, les controverses sont également de bons moyens d’apprendre. Dans son projet d’entreprise, Opaline se pose la question de la rémunération de ses premiers salariés. Avec son associé, elle imagine un modèle transparent où l'employé détermine lui-même son salaire après consultation de ses pairs. Elle a noté qu’un groupe thématique s’est formé pour éviter d’encombrer le lieu d’échange principal. Dernièrement, la jeune femme se sent tout de même perdue entre les différents espaces, elle vient également d’intégrer un groupe Facebook Open Opale.

Penchée sur son téléphone, Opaline consulte les derniers messages du groupe. Un appel à contributions est lancé. À la suite d’une sollicitation d’avis, la fondatrice d’Open Opale a posé les contours d’une structure de rôles. Celle-ci permettra de préciser les chantiers à mener et les responsabilités à prendre pour professionnaliser le collectif. Des apéros offriront l'opportunité de clarifier cette proposition et de faciliter l’engagement des rôles.

Opaline se souvient d’une discussion lors d’un apéro sur le toit d’un incubateur parisien. Elle s’était entretenue avec la fondatrice d’Open Opale, ainsi que quelques membres du cercle cœur. Après quelques années de croyances sur la structuration autonome du collectif sans impulsion initiale, la lecture d’un petit livre rouge sur la source (de Stefan Merckelbach sur les principes sources de Peter Kœnig) a changé l’approche. D’un chaos fertile qui a vu nombre d’initiatives, un ordre fécond est sur le point de naître.

Opaline  est enthousiaste à la découverte du nouveau Wiki du collectif, sur lequel sont décrits : la vision, la mission, la culture, la structure, les chantiers en cours, etc. La jeune femme sent un début d’inspiration, elle a hâte d’en discuter plus profondément avec les autres. La décision est prise, elle participera au futur apéro. Opaline pourrait bien devenir la prochaine gardienne de la maison, ou pourquoi pas la gestionnaire des réseaux sociaux bien que ce ne soit pas encore son domaine de prédilection, elle a toujours voulu apprendre sur le sujet. La discussion financière s’annonce aussi importante, il s’agit pour elle de trouver un bon équilibre. L’arrivée imminente de fonds sur la cagnotte ouvre de nouvelles perspectives.

--- Par Adrien Tardif

Post-face

Cette fiction n'est pas un manuel, simplement une grille de lecture qui illustre en partie les éléments décrits dans le guide sur les contours de la culture. Cette fiction a pour intention d'aider à s'imprégner de l'énergie Open Opale, puis de naviguer au contact des liens déjà existants. C'est également un retour d'expérience sur certaines pratiques Opale.

lecture 30 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Entrepreneuriat
Le plaisir d'être une cause.
Le plaisir d'être une cause.

Des ermites et des sages ont choisi consciemment un mode de vie solitaire, contemplatif et méditatif. Les autres humains, la majorit&eacu...

Jean Louis Muller
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur