Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Pourquoi apprend-on à ses enfants à dire la vérité ?

Pourquoi apprend-on à ses enfants à dire la vérité ?

Published Oct 29, 2023 Updated Oct 29, 2023 Politics
time 4 min
1
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb comment
lecture reads
3
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Pourquoi apprend-on à ses enfants à dire la vérité ?

Alors que chacun élève ses enfants en leur apprenant à dire la vérité en leur posant des questions sur leur quotidien ou sur des faits bénins, chacun attend également de son conjoint la vérité concernant ses activités, fréquentations, passions et autres sujets débattus à longueur d'année dans toutes les familles. Idem pour les relations avec ses proches amis. Cette vérité s’entend de la même manière lorsque l’on échange avec ses supérieurs hiérarchiques ou collaborateurs les plus proches. On n'attend pas que l'on nous mente sur une augmentation de salaire, une prime, l'acceptation ou l'organisation de congés d'une équipe voire de stratégie. Il paraît justifié de pouvoir être en confiance, de se faire confiance mutuellement et ainsi vivre des relations apaisées où les discussions et débats peuvent avoir lieu en toute sérénité et ce, quels que soient les sujets.

Tout un chacun serait surpris de découvrir qu'il en est tout autrement lorsqu'il s'agit de vérités sorties du cadre familial ou du cadre professionnel proche. A chaque fois que je donne une conférence, je cite la célèbre phrase de l'Américain Edward Snowden :

Vous ne réalisez pas à quel point il est difficile d'exposer la vérité dans un monde rempli de gens qui ne sont pas conscients de vivre dans le mensonge.

 

Que se passe t'il donc dans nos cerveaux pour qu'une nécessité absolue, une envie, une volonté d'être dans la vérité, l'échange, la communication, la construction, se muent dans le silence, la peur, la lâcheté, le manque de courage pour des sujets bien plus importants que soi et son proche environnement ? S'agit-il d'un problème de conscience à géométrie variable ? S'agit-il de manque de temps, dans une société où l'on nous rabâche du matin au soir qu'il faut toujours aller plus vite, être plus efficace, plus rentable ? 

A force de courir tête baissée sur des objectifs d'intérêt personnels, les êtres humains sont devenus le lièvre de la fable de la Fontaine,  ils courent plus vite que la tortue mais sont devenus les grands perdants de leur propre existence, sans en avoir conscience. Après quoi court-on au quotidien ? A t’on le temps de se poser, de réfléchir ? L’être humain se contente t’il d’être un consommateur et un contemplateur du monde dans lequel il évolue ?

Ainsi l'auteur et philosophe Rava Bakou nous renseigne sur 'le confort de l'habitude' :

La plupart des gens n'ont pas trop envie de penser, de réfléchir au sens de leur vie, de se demander s'ils sont vraiment heureux. Ils aiment le confort et l'habitude. C'est pourquoi les media leur vendent des pensées en kit et ça leur va très bien. 

 

En cela, il rejoint Nietsche qui analysait que

 

Souvent, les gens ne veulent pas voir,  entendre et parler de la vérité parce-qu'ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites.

 

A vivre dans le confort du mensonge, fermant par exemple les yeux sur les risques terroristes que dénonçait Assange, il se peut que l'on soit bientôt les otages des mensonges et de ceux qui nous mentent . Ce risque terroriste nous secouera tous individuellement et collectivement, il ramènera alors chacun et tous très violemment à la réalité.

Les enfants de Julian #Assange, comme tous les autres enfants du monde, apprennent au quotidien ce qu'est la vérité. Séparé de ces deux petits depuis leur naissance alors qu'il n'a fait que publier des informations sur des crimes de guerre avérés et documentés, Assange a passé sa vie à proposer un journalisme scientifique, comme il se plaisait à nous l'expliquer. Qui pourrait expliquer à ces deux petits garçons pourquoi une démocratie enferme leur père, qui a passé sa vie à dénoncer des mensonges et a en l'occurrence fait de la publication de la vérité son métier ? Comment Max et Gabriel peuvent-ils comprendre le monde dans lequel ils vivent ? Pourquoi une grande majorité de citoyens ne se sent-elle pas concernée par le sort de ces deux petits, qui grandissent au coeur d'un pays qui se vante être l'une des plus grande démocratie occidentale, celle qui a bâti sa réputation sur la notion juridique qu'est l'Habeas Corpus ?

Alors que les vacances de Toussaint se déroulent tranquillement en France, les parents et grands-parents profitant de cette parenthèse avec leurs enfants petits et grands, il me semblait important de partager la vidéo ci-dessous pour réfléchir individuellement et collectivement au monde dans lequel grandissent les générations de demain, les valeurs que nous leur inculquons et les priorités sur lesquelles nous nous positionnons.

Je vous encourage à vous mobiliser et à vous rappeler cette phrase lourde de sens :

Le silence est la plus grande des persécutions

Blaise Pascal

en écoutant cette petite vidéo : 

 

 

 

 

 

lecture 229 readings
thumb comment
3
reaction

Comments (1)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Politics

donate You can support your favorite writers