Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Êtes vous prêt à manager une rentrée compliquée ?

Êtes vous prêt à manager une rentrée compliquée ?

Published Sep 4, 2023 Updated Sep 4, 2023 Entrepreneurship Entrepreneurship
time 3 min
0
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 130 to reads
0
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Êtes vous prêt à manager une rentrée compliquée ?

Ce mois de septembre s'annonce morose pour la plupart de vos équipiers. La croissance européenne et Française est certes positive, mais pas assez pour produire des richesses. La guerre en Ukraine et le contexte géopolitique alimentent la peur atavique de la guerre. Les feux de forêts, la canicule, les inondations et autres catastrophes naturelles génèrent de l’éco-anxiété. L’inflation n’est pas stoppée et des taxes augmentent. Les dégâts des émeutes ne sont pas réparés. Les clivages politiques exacerbés oblitèrent la gouvernance de l’état. La réforme des retraites n’est pas encore digérée. La rentrée scolaire s’annonce compliquée et le système de santé continue à se dégrader. La Covid revient…Liste non exhaustive.

Une rentrée qui ne se prête pas à la joie et l'optimisme. Vous mêmes , en vivez vous les affres. Et pourtant, si vous baissez les bras et si vos équipes se découragent vous entretenez une spirale infernale. La brûlante question de cette rentrée est : " comment insuffler une dynamique et un engagement professionnel dans un contexte déprimant ?" Allons droit au but avec seulement  trois réponses.

Incarner personnellement la dynamique et l'engagement professionnel.

D'habitude, et surtout dans les périodes difficiles, vos attitudes et comportements sont sur- interprétés par votre entourage. Votre mine déconfite, vos soupirs, votre regard hagard, votre allure affaissée sont autant de signes générant une forte inquiétude chez les autres. Il convient donc d'adopter une posture solide : allure déterminée, voix audible avec un lent débit et des intonations sur les mots et expressions importants, respiration lente...Comme vous n'êtes pas un comédien professionnel, cette posture solide repose sur des convictions. Par exemple " il est possible de prendre part à la construction de l'avenir" , " faire du travail de qualité pour les clients et les usagers garantit notre avenir ", " progresser motive", et tout autre conviction incitant à la pro-activité.

Adopter une langage  de vérité ni défaitiste ni angélique.

Deux pièges guettent les managers non avertis en matière de communication. Le premier est le défaitisme : " la situation est désespérée, nos emplois sont incertains, les clients nous abandonnent et l'avenir de l'entreprise est aléatoire." Le deuxième est l'angélisme : " qui veut peut, la crise n'est qu'une opportunité, nous avons toujours eu une bonne étoile, les choses s'arrangeront d'elles mêmes ."  Le discours à tenir doit être le plus proche de la vérité connue : " la situation est difficile, si nous restons les bras ballants, elle ne fera qu'empirer, j'ai confiance en vous pour que l'on relève ces défis; pour ma part, je m'y engage."

Focaliser l'équipe sur son champ des possibles.

Les équipiers peuvent être aspirés par des réactions passives : " de touts façons, il faut attendre et voir ; nous n'avons aucun pouvoir sur la situation; c'est la faute à..." Il existe deux grandes formes de passivité : "nous n'y pouvons rien" ou " y'a qu'à , faut qu'on,  tout changer!"  Pour y pallier, concentrez chacun et l'équipe sur l'obtention de résultats immédiats. Les progrès visibles et les actions à court terme sont des signes de vitalité.

Projetez aussi un futur désirable en affirmant quelle est la grande cause de votre entreprise et de votre unité.

Je me consacre dans ce billet à l'essentiel et vous avez probablement à votre disposition des approches adjacentes fort utiles. Précisons que les trois réponses ci dessus ne sont pas chronologiques. Je vous conseille de les appliquer concomitamment.

La posture managériale préconisée ici ne change pas le contexte, elle vise à favoriser la pro-activité dans ce contexte. En d’autres termes, transformer les contraintes en données à traiter.

Je reste à votre disposition pour tout témoignage et questions que vous auriez envie d'exprimer dans vos commentaires. 

lecture 130 readings
thumb 0 comment
0
reaction

Comments (0)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in the Panodyssey universe Entrepreneurship
Boomerang
Boomerang

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Son secret de lanceme...

Bernard Ducosson
1 min
Voulez-vous être remarquable ?
Voulez-vous être remarquable ?

Dans de nombreuses organisations, les managers n'ayant pas le temps ou ne prenant plus le temps de manager sont dans l'incap...

Jean Louis Muller
2 min

donate You can support your favorite writers