facebook "Laissez venir à moi les petits marteaux"
Congratulations! Your support has been sent to the author
"Laissez venir à moi les petits marteaux"

"Laissez venir à moi les petits marteaux"

"Laissez venir à moi les petits marteaux"

Je vous ai déjà présenté parmi d'autres cette oeuvre du sculpteur de l'arrière-pays niçois Jean-Pierre AUGIER, qui a trouvé là matière à détourner de vieux outils et pièces agricoles pour les magnifier au point de les muer en oeuvres-d'art et d'en réaliser des pièces uniques. Ses créations perpétuent ainsi d'une manière visuelle un patrimoine rural collectif d'une époque révolue, comme le souvenir de nos ancêtres paysans.

 

 

Sculpture métallique d'un poids de 7kg, "la cape" est une vieille houe creusée et patinée par les frottements répétés des galoches, sabots, godasses et brodequins. La symbolique d'enfants agenouillés, ce sont des têtes de vieux marteaux de cordonniers et le socle une pièce de machine agricole surannée.

J'apprécie cette composition sculpturale de cet ange protecteur qui rassemble et fige pour l'éternité deux vieux métiers -cordonnerie et paysannerie- comme si la cordonnerie rendait hommage à l'outil qui en dévastant des semelles, assurait pour un temps la pérennité de sa profession...

J'aime l'ingéniosité de cet assemblage, j'adore le grand artiste qu'est Jean-Pierre AUGIER et je tenais à lui rendre ici, -sur cette nouvelle plateforme dédiée aux arts-, un hommage appuyé.

.

(Google/image vous présente un beau panel de ses créations. Allez-y réver !)

L'art est le plus beau des mensonges.  

Claude Debussy 

1
Blow to the heart
I love this article
1
Stroke of genius
Brillant
0
Give a hand
This was useful to me
0
Publicity stunt
I wish to promote it
0
Hats off
The topic was very interesting
0
Not thrilled
Doesn’t fit Panodyssey’s standards
1
1
0
0
0
0
Share the article
copylink copylink
Collaborate
Extending the travel in the universe Culture
Nos sauveurs
Nos sauveurs

Ils ne pouvaient être autres choses. Nous les attendions depuis plusieurs jours, depuis l’annonce de notre extinction. Notre chama...

Laure Gérard
2 min
Carl Bommer
Carl Bommer

J’avais merdé. C’était indéniable. J’avais refusé de croire aux inepties de ce joli minois. Quel...

Laure Gérard
3 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!