Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Il est où le bonheur, Il est où ?

Il est où le bonheur, Il est où ?

Published Sep 11, 2020 Updated Sep 11, 2020 Culture
time 2 min
1
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comments
lecture 117 readings
1
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Il est où le bonheur, Il est où ?

La question du bonheur, c’est sa nature. Ce n’est pas une simple succession de plaisirs, pas un simple pompage d’endorphine ou de tout autre hormone qui constituent les réseaux de la récompense. C’est d’ailleurs intéressant de voir que l’on mêle la chimie du plaisir avec la notion de récompense. Simple connectivité d’un système qui assure une réponse réflexe de plus long terme en récompensant le meta être à travers une drogue auto fabriquée. Dans cette mécanique du plaisir, il y a même la souffrance qui participe. Faire un effort physique au-delà de ses limites est une drogue psychologique pour asservir le circuit destiné à détourner la douleur. Si le bonheur n’était que plaisir, on aurait tous des ampoules aux pieds, usés par la course à la félicité.

Le plaisir, je le maîtrise. Pas par la douleur physique mais par le plaisir des sens. Les drogues sont là pour booster ou mimer le circuit. Il y a un prix, celui des statistiques de santé publique. Je cours vers une mort certaine avec du chocolat, du gras, du tabac, de la sédentarité et de la pollution. J’y vais avec la certitude de ne manquer aucun des plaisirs raisonnables. Et donc suite de plaisir ne vaut pas bonheur.

Mon plus grand malheur est de ne pas savoir ce que c’est. Je n’arrive pas à définir ce malheur que je n’ai jamais vraiment connu. Suis-je légitime à accéder au négatif de ce que je n’ai jamais vécu ? L’absence de malheur, en tous cas, ne définit pas le bonheur.

J’imagine le bonheur comme ce bruit blanc qui tourne dans ma tête. Une mise en résonance des ondes du cerveau qui sécrète à flux continu le cocktail d’apaisement. Une méditation éveillée qui n’exclut pas les soucis, mais n’en fait pas des malheurs. Libéré de la peur du présent et de l’avenir, insouciant, maître de ses émotions et prophète de son savoir.

La paranoïa n’est que discernement du présent et de l’avenir ,
La schizophrénie n’est que reflet de nos choix obligés.
Ce monde nous asservit dans le malheur, tout en sécrétant la chimère du bonheur.

lecture 117 readings
thumb 0 comments
1
reaction

Comments (0)

Are you enjoying reading on Panodyssey?
Support their independent writers!

Prolong your journey in this universe Culture
Admiration
Admiration

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie Pleine sensation d'exa...

Bernard Ducosson
1 min
Le vent et moi
Le vent et moi

Le vent soulève ta joupe en laissant Tes belles jambes à ma vue, des désirs naissant. Il...

Ileana Budai
1 min
Tuer ma peur
Tuer ma peur

Un pensée, un regard, Un sermon, trop bavard. Des mots qui passent à côté, J...

Ileana Budai
1 min

donate You can support your favorite writers

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey