Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Ch. 6 de Brissage, Fortevent et Ouragrande

Ch. 6 de Brissage, Fortevent et Ouragrande

Published Apr 15, 2022 Updated Apr 12, 2024 Adventure
time 5 min
1
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comments
lecture 120 readings
2
reactions

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Ch. 6 de Brissage, Fortevent et Ouragrande

 

La créature

 

La sphère était maintenant le cœur des recherches, intacte, complètement entourée de technologies inconnues et, surtout, elle dégageait encore une douce chaleur, probablement bien moindre qu'auparavant. Certaines parties semblaient avoir un lien avec le temps, d'autres laissaient perplexe de par leur contenu, leurs couleurs. Les rares hublots laissaient voir un cœur d'une complexité infinie et encore actif, laissant s'échapper une faible vibration récurrente, comme le ferait quelqu'un, souffrant trop pour crier à l'aide, tout en en ayant cruellement besoin.

 

Les nuits et les jours se suivaient, sans rien de nouveau à signaler. Les mécanismes à la surface de la sphère étaient comme indissociables, même les plus fragiles, en apparence, étaient plus solides que les outils des Mystriens. Pour résumer, on stagnait déjà dans la recherche d'informations...

 

Une nuit pourtant, lors du tour de garde de Fortevent, une créature s'approcha.

 

"Bonsoir, esclave, comment avez-vous brisé vos chaînes ?" demanda-t-elle. Fortevent fut très irrité de ce premier contact.

 

"Je n'ai jamais été l'esclave de personne !" répondit-il.

 

"Ce n'est donc pas une rébellion et vous ne savez rien... serait-ce un dysfonctionnement ? C'est tellement improbable !" ajouta la créature, pensive.

 

Fortevent, la voyant dans ses pensées, prit un filet et une sangle à poids et les jeta de toutes ses forces pour l'immobiliser. La créature sursauta, puis se protégea d'un bouclier pouvant faire apparaître une extension rougeoyante et lumineuse qui brûla tout ce qui pouvait brûler à son contact. Elle sortit ensuite une longue baguette dont une extrémité se changea en lame, identique visuellement à l'extension du bouclier et ayant donc certainement les mêmes propriétés mortelles.

 

"Aux armes ! Nous sommes attaqués !" cria Fortevent !

 

Ouragrande sortit la première, une lance à la main et des couteaux de lancer le long d'une ceinture allant de son épaule à sa taille. Brissage sortit avec glaive et targe alors que leur adversaire en était encore à la dissuasion, sûr de pouvoir détruire toutes leurs armes, avec sa technologie de pointe.

 

"Que pensez-vous faire avec ces antiquités ?" dit la créature qui ressemblait à un poisson humanoïde, peut-être plus humanoïde que poisson.

 

"Dites-nous d'où vous venez et pourquoi vous nous appelez esclaves !" hurla Fortevent.

 

"Je viens collecter les informations dont j'ai besoin, pas vous en fournir, esclaves !" répondit-elle, souriant à l'avance de la réaction de ces jeunes humains, toujours si prévisibles.

 

Fortevent, hors de lui, s'apprêtait à se jeter sur son adversaire mais Brissage l'en empêcha.

 

"La colère t'aveugle mon ami, ne te laisses pas prendre au jeu. Quel est ton nom, créature de l'océan ?" dit-il.

 

"Oh ! Je dois dire que je suis surpris. Vous méritez une information devant cette démonstration de sagesse, je suis Tormentisk, chargé de la maintenance des fournisseurs d'énergie pour notre empire. Vous faisiez partie de la cellule temporelle D, qui a manifestement eu un problème inattendu et suspect. L'emplacement étant maintenant connu, nous ne pouvons pas laisser notre matériel ainsi, livré aux mains des Mystriens, pour le bon plaisir de leurs académiciens. Vous pouvez m'aider à déplacer la sphère jusque dans l'eau et, une fois cette étape effectuée, je pourrai me charger seul du transport pour étude et réparation des mécanismes." annonça le plus naturellement du monde l'homme-poisson.

 

"Et que nous donnerez-vous en échange de notre aide ?" demanda Ouragrande.

 

"Je vous laisserai la vie sauve." répondit-il.

 

La sueur perlait au front des trois jeunes amis. Ils acceptèrent puis se dire qu'ils feraient tout pour en apprendre davantage durant la manoeuvre et pour le suivre ensuite. Les Mystriens étaient de toute manière au courant de la visite d'une créature nocturne, quelques nuits auparavant, et comprendraient certainement qu'ils avaient une piste sérieuse pour partir sans prévenir.

 

Lorsque Tormentisk entrait en contact avec les matériaux des machines, ceux-ci devenaient plus légers. Cela restait, en revanche, trop complexe à déplacer pour lui tout seul. Ils l'aidèrent donc à le faire glisser sur le sable, jusqu'à l'océan. Les questions qui lui furent posées, durant le processus, n'aboutirent à aucune réponse de sa part. Puis, arriva le moment des adieux.

 

"Bien, je vous remercie, vous n'étiez plus en situation d'esclavage et vous m'avez tout de même aidé ! C'est bien étrange de votre part, mais fort appréciable." dit-il.

 

"Merci des renseignements fournis, Tormentisk, mais pour sauver nos amis du village, nous avons besoin d'un système de cristaux actif, pour les puissants de Mystres. Sans cela, ils périront ou resteront en esclavage dans ce camp de prisonniers. C'est pour cela que nous souhaitions des informations." expliqua Brissage.

 

"Je comprends, vous avez seulement changé de propriétaire, finalement. Je veux bien vous aider à retourner à votre vie passée, puisque vous le souhaitez, il me faut l'accord de mes supérieurs et une petite escouade de soldats. Je vous laisse choisir le nouvel emplacement de la Cristalisphère, je ne reviendrai que si j'obtiens tout ce qui est nécessaire pour que cela se passe bien. Au plaisir !" répondit l'homme-poisson, sans écouter la réponse, sûr de récupérer sa source d'énergie en moyennant leur libération, des mains des soldats de Mystres, et d'avoir le soutien de sa hiérarchie, face à ce plan parfait. Ils restèrent sur place un certain temps, encore sous l'effet de la stupeur et des informations à assimiler. Tormentisk venait de détruire leurs souvenirs et la douceur de leur enfance, dans leur beau village de Valstrom. Ils étaient donc esclaves d'un peuple d'humains-poissons, les préservant du passage du temps, des guerres et des maladies afin d'avoir une source d'énergie permanente et passive. Ils n'étaient pas les seuls dans ce cas-là, car ils étaient la "cellule temporelle D".

 

Ces précieuses informations devraient permettre de placer les Mystriens dans leur camp et de se préparer au retour de Tormentisk. Peut-être pourront-ils faire des prisonniers et obtenir davantage d'informations, afin d'ouvrir les autres cellules temporelles, de libérer des centaines d'êtres humains, peut-être même des milliers !

 

Le matin se leva, ils n'avaient plus pensé à suivre Tormentisk, qui reviendrait forcément, ses supérieurs ne laisseront probablement pas filer une si belle opportunité. Une visite auprès des autorités de Mystres s'imposait donc, en vue de l'élaboration d'une stratégie, face à des opposants technologiquement très supérieurs.

 

 

 

 

Histoire originale de mon invention, images obtenues par intelligence artificielle sur Nightcafé Studio, tous droits réservés, Alban Vivicorsi

lecture 120 readings
thumb 0 comments
2
reactions

Comments (0)

Are you enjoying reading on Panodyssey?
Support their independent writers!

Prolong your journey in this universe Adventure
Le réveil de Gallja - Tome 3
Le réveil de Gallja - Tome 3

Comme vous le savez peut-être déjà, je travaille actuellement sur le troisième, et avant-dernier,...

L. S. Martins
1 min
Bande d'annonce
Bande d'annonce

  ☆ Bonsoir à tous ! Voici donc comme promis, ma bande d'annonce pour mon roman : MIND. Cré...

Alya B
1 min
Introduction :
Introduction :

Ce moment tant attendu est enfin arrivé : nous sommes au mois de juillet.      ...

Snakecroqueur
3 min

donate You can support your favorite writers

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey