Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Ch. 5 de Brissage, Fortevent et Ouragrande

Ch. 5 de Brissage, Fortevent et Ouragrande

Published Apr 13, 2022 Updated Apr 12, 2024 Adventure
time 3 min
1
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb comment
lecture reads
2
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Ch. 5 de Brissage, Fortevent et Ouragrande

 

Traces

 

Brissage, Fortevent et Ouragrande partirent au petit matin. La seule piste d'informations, outre les données orales qu'ils avaient reçues, se trouvaient être les machines qui, bien que totalement réduites au silence, pourraient bien comporter des indices. Ils retournèrent donc les voir.

 

"Nous savons déjà tout ce qu'elles montraient, à première vue, mais peut-être avons-nous raté quelques détails." dit Ouragrande.

 

"C'est vrai que la lumière n'était pas la plus intense qui soit à la réunion et, avec l'inquiétude, on a bien pu rater un détail d'importance." répondit Fortevent.

 

"À vrai dire, je pense que nous devrions même creuser et extraire ces machines, si possible, pour en examiner toute la structure. Nous n'avons jamais vu davantage que la partie visible externe, qui sait ce qu'elles peuvent cacher sous terre !" dit Brissage plein d'enthousiasme.

 

"C'est vrai, mais nous n'avons pas de pelles ! Commençons donc par cela, les habitants de Mystres sont tenus de nous aider à obtenir les informations convoitées et tout le monde nous connaît depuis que les affiches de recherche ont été placées un peu partout." répondit Ouragrande.

 

Ainsi fut fait, ce qui fut dit. Ils demandèrent pelles, pioches et tout le matériel pratique pour creuser, ainsi que des brosses pour s'assurer de bien nettoyer les machines et de ne rater aucun détail. Ils creusèrent donc, certains Mystriens vinrent même les aider ! Ce qui se révéla être une bonne chose lorsqu'on en fut à se demander quelle taille pouvaient bien avoir ces machines. Les structures s'étendaient exponentiellement au fur et à mesure qu'on creusait, qu'y avait-il donc là-dessous ?

 

On découvrit donc que les deux machines étaient en fait liées entre elles. Que les cristaux du matin devaient être les résidus de l'activité de la journée et les taillés devaient fournir l'énergie nécessaire pour la suivante. Cela signifiait que l'activité des machines était probablement en pause du matin jusqu'au midi mais que la protection ne disparaissait pas en quatre heures.

 

Les deux machines étaient reliées à une sphère énorme, probablement responsable de cette chaleur douce qui irradiait en permanence le village. La technologie de cette sphère était absolument inconnue des Mystriens. Le chemin parcouru par les cristaux n'avait rien d'évident non plus. La sphère, apparemment inactive, n'était pas pour autant ouverte ou dégradée comme les petites machines de la surface. On explora toute sa superficie minutieusement et mis à part une quantité inconcevable de petits circuits et une véritable horlogerie, rien ne permettait d'en comprendre le mécanisme ou la provenance.

 

Les Mystriens, venus aider, étaient arrivés au fur et à mesure de la journée, jusqu'à atteindre une bonne centaine, attirés par la curiosité. Tout le monde aida comme il le pouvait et l'ambiance était agréable. Le soir arrivait déjà, ils rentrèrent tous chez eux et on laissa deux tentes à nos jeunes amis pour la nuit, car ils ne pouvaient plus séjourner en ville sans avoir terminé leur travail de recherche.

 

Durant la nuit, rien ne bougea, mise à part une silhouette, venue de l'océan, qui vint observer l'état des machines, avant de repartir, comme elle était venue.

 

Le lendemain matin, au réveil, Brissage trouva les empreintes étranges de la créature nocturne, aller-retour, de l'océan directement jusqu'aux machines, sans aucune trace d'hésitation, comme si elle savait très bien ce qu'elle venait faire ici et où aller.

 

Il fut immédiatement décidé d'instaurer des tours de garde pour les nuits suivantes, avec filets, sangles à poids pour immobiliser les jambes, installation de pièges avec filets et, enfin, des armes, parce qu'on n'est jamais trop prudent.

 

 

 

 

Histoire originale de mon invention, images obtenues par intelligence artificielle sur Nightcafé Studio, tous droits réservés, Alban Vivicorsi

lecture 100 readings
thumb comment
2
reaction

Comments (0)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Adventure
À l'abordage !
À l'abordage !

                                &...

Chantal Perrin Verdier
5 min
Alfonso Scariot
Alfonso Scariot

In nome di San Giorgio Il ripetitivo suono degli zoccoli che calpestano l&rsquo...

Alessandro Perin
15 min
Alfonso Scariot
Alfonso Scariot

La fine e l'inizio “Stupido ronzino” dice...

Alessandro Perin
5 min

donate You can support your favorite writers