Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Kafka and Co

Kafka and Co

Publié le 19 oct. 2020 Mis à jour le 26 mars 2021
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 38 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Kafka and Co

N’en ayant pas la moindre idée, Gaspard et Géraldine ne dirent rien.

- Et comme ça ?

Ben … en fait encore moins …

- Efforcez-vous d’être utiles !

L’homme les dévisageait comme si c’était leur portrait qui devait être diffusé sur les écrans mais il fallait avouer qu’il avait raison : la performance des 2G était lamentable.
Ils regardèrent tous ensemble le dessin comme s'il avait pu leur donner un indice, hélas cette figure à laquelle ils avaient conféré une forme rectangle avec deux oreilles, affichait le même silence que celui des deux témoins.

Les yeux, passe encore.
Des lunettes, pourquoi pas !
Mais un nez ?
Un menton ?
Pire !
Une barbe ou une moustache et ce n’est pas Gaspard qui pouvait servir de référence puisqu’il était imberbe.

- Vous souvenez-vous de la couleur de sa peau ?

Gaspard et Géraldine refusèrent catégoriquement de répondre : il n’était pas question qu’ils s’engagent dans une telle réflexion !

- Le suspect parlait quelle langue ? S’il parlait français, avait-il un accent ?

Sérieux ?
Choqués, Gaspard et Géraldine baissèrent les yeux.

- Comment reconnaître quelqu’un dans ces conditions ? osa enfin le premier sur un soupir qui embua ses lunettes.

Tout le monde dans la banque - des employés aux clients - portaient des masques : en papier ultra absorbant, en tissu, à fleurs ou brodés, avec revers à festons/sans … Autant d’indices pour identifier la qualité du tissu ou l’objet aurait pu être fait, acheté, importé, volé.

Cependant le braqueur avait surgi visage nu !
Oui - NU !
De là difficile voire impossible de reconstituer quoi que ce soit.

Réalisation de Chantal Perrin Verdier sur Eazydraw

- Rien n’est impossible à un bon citoyen.

Lisaient-ils dans les pensées maintenant que le vaccin avait été inoculé à toute la population ?

 - Je vous demanderai de rester à notre disposition pour des convocations ultérieures. Nous sommes certains que des détails vont vous revenir sous peu, conclut le militaire.

Ne laissant rien transpirer de ses doutes bien que porter des masques depuis le matin leur rendit l’effort laborieux, le couple disparut entre deux soldats : le meilleur moyen de rentrer chez eux avant 21h00.

 

 

Photo de couverture : aquarelle de Chantal Perrin Verdier

Portrait robot dans le texte : Chantal Perrin Verdier sur Eazydraw, inspiré du blog La cuisine du Graphiste de Julien Josset

 

 

 

 

lecture 38 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur