Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Le Combat des Tarouiines 2/6

Le Combat des Tarouiines 2/6

Publié le 14 mai 2021 Mis à jour le 14 mai 2021
time 5 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 29 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Le Combat des Tarouiines 2/6

Le guerrier les scruta avec une distante attention.

Montage dessin-photo par Chantal Perrin Verdier

- Zagoul, fils du roi Bellanssime et de sa reine Pétrar, aîné du clan des Talfarque, viens te présenter à moi.

La voix retentit gravement au creux de la caverne et paralysa Zagoul qui devant l’ordre réitéré, ne trouva rien à répondre.
Ce fut un rire qui secoua les épaules magistrales de la créature.
L’intérieur de l’antre perdit toute lumière jusqu’aux flammes les réchauffant jusqu’alors et qui venaient de s’éteindre. L’être de poussière se déplaça sur leur droite avançant un bras vers ce qui avait été un mur.
Un courant d’air passa sur les deux enfants qui se retournèrent malgré eux pour découvrir un passage créé à l’instant par le guerrier : une lumière les y attirait tandis qu’ils s’efforçaient avec difficulté de rester immobiles.

- Il est temps de vérifier si les légendes ont une part de vérité, les avertit la silhouette.

Et sans que Zagoul ait pu l’anticiper, le combattant fut soudain près de lui pour lui souffler :
- Alors petit Talfarque, qu’en dis-tu ?

En le fixant durement.

 

Dessins crayons aquarelle et pastel de Chantal Perrin Verdier

Pétrar observait le lointain sous les deux arcades qui habituellement offrait l’éclairage nécessaire à la profondeur de ses appartements mais la tempête désormais libérée les en empêchait.
Un bruissement de tissu derrière elle attira son attention lui révélant la présence de sa suivante, Ghaliel.

- Toujours aucune nouvelle Ma Reine.

La reine bougea à peine la tête tant l’inquiétude la tenait toute entière. Ils étaient sans nouvelles de Zagoul et Horgott depuis deux jours … Ils étaient partis en vadrouille avant hier matin et on les attendait depuis au Palais des Dunes.
Envoyer une patrouille par ce temps aurait risqué la vie des soldats : les perdre équivaudrait à renoncer à la sécurité de ses enfants. Au moins leur éducation les avait-elle préparés à se protéger des dangers de leurs intempéries et même à survivre s’ils devaient en arriver là.
Le Gol Areshb dieu unique en lequel croyait son peuple, se montrerait-il à nouveau assez cruel pour lui ôter les deux derniers liens qui la rattachaient à ce monde ?
Question que l’arrivée de Bargoult, Premier Intendant du Trône, laissa sans réponse.

- Ma Reine, il nous faut réunir l’Aréopage. Les deux héritiers en absence et la gageure qu’elle induit, doivent être abordés en séance urgente.

Pétrar regarda l’homme derrière le titre : il n’y avait aucune différence et son sentiment d’insécurité s’en trouva décuplé.

- Allons ! souffla-t-elle

Ils remontèrent la galerie Nord pour se retrouver sous la plus haute dune qui abritait La Vaste Salle réservée aux conciliabules et décisions de première importance.
Les Quinze se levèrent à son entrée, chacun assis sur un haut tabouret, un pupitre fixé devant eux où plume et papier leur permettaient de noter les moments clé de la séance. Ils étaient les rouages du gouvernement tant dans l’application des lois que dans la gestion du trésor public mais ils possédaient également la sagesse des pouvoirs ancestraux pour lesquels ils avaient au préalable été choisis, pouvoirs qui allaient de la manipulation des éléments à la télékinésie.
Ils étaient les seuls survivants du peuple Tarouiine.
Bargoult attendit qu’elle soit assise sur la chaise royale pour se tenir  derrière elle debout comme son rang et sa fonction le lui commandaient. À la suite de quoi chaque tribun fit le bilan de sa charge, des finances aux rapports de voisinage. Enfin ils abordèrent le sujet qui tenait tant au coeur de Pétrar et qu’ils avaient réservé à la clôture de la session comme s’ils avaient voulu accorder une dernière chance aux princes : celle de revenir au Palais.

- Ma Reine, nous devons nous retirer sous les dunes. Bien que nous demeurions sans nouvelles des héritiers, la tempête va faire rage et sa violence va dépasser celle de l’année 032, la période synodique de Jargathe s’associe à des forces de marée intenses, précisa le plus vieux des conseillers aussi affligé qu’il pouvait le laisser paraître.

Bargoult la regardait sans commisération, déjà certain qu’elle prendrait la mauvaise décision mais elle ne pouvait mettre en danger son peuple et ses institutions. Elle hocha donc la tête pour donner son approbation, incapable de prononcer les mots qui deviendraient peut-être une sentence de mort pour ses fils. Les Quinze s’écartèrent sur leur passage puis les rejoignirent lorsque la Reine et son Premier Intendant se dirigèrent vers le Caveau de La Préservation, creusé dans la roche la plus épaisse sous le sol de limon.
L’alarme se répandit entre les murs de la ville et dans un ordre tout militaire hommes, femmes et enfants se rassemblèrent dans les antichambres souterraines qui jouxtaient le Caveau des Rois.

Les Quinze répartis en cercle se donnèrent la main en fermant les yeux et entonnèrent le bourdonnement qui déclenchait les ondes de vacillation. La ville s’ébranla précautionneusement puis se glissa peu à peu dans le sol en descendant le long de la roche afin que le sable puisse la recouvrir.
De là venait le nom du Palais des Dunes.

Et quand tout fut enseveli, les sept vents la poussière et les débris du désert ne trouvèrent aucune prise.

Ils ne balayèrent que le vide.

Vide auquel étaient désormais livrés deux enfants.

 

 

Photo de couverture et illustration dans le texte : Chantal Perrin Verdier

lecture 29 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Voyage
Voyage
Voyage

Dans l'aventure du voyage, face à la mer, cet horizon qui m'emporte avec lui au loin, me laisse dans un vide, où il n'y a rien, je...

Antoine Poussin
1 min
Merveille du monde
Merveille du monde

Au pied des dunes aux courbes admirables, Les rayons solaires nous montrent le chemin. Le sable est chaud et chaque pas dél...

Thibaud Surini
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur