Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
7.1 – Le point aveugle 

7.1 – Le point aveugle 

Publié le 28 juil. 2022 Mis à jour le 28 juil. 2022
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 30 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

7.1 – Le point aveugle 

Je suis constamment étonné de voir que la lecture, cette activité constitutive du vivant au cœur de laquelle s'entremêlent images et mots, mots et images, reste en apparence le point aveugle des mutations du 21e siècle. N'est-ce pas étrange ?

Sur un plan biologique, le point aveugle est la partie de la rétine, c’est-à-dire de la membrane sensible au fond de l’œil, où s'insère le nerf optique relayant les influx nerveux jusqu'au cerveau.
Ce petit point de contact à la surface de la rétine est dépourvu de cellules sensibles à la lumière puisqu'il est l'endroit précis où se connecte le nerf optique, il est donc de ce fait complètement aveugle.

La lecture serait-elle un point aveugle ?

Une des premières questions essentielles qu'il nous faut sans doute maintenant aborder ici est donc tout simplement : qu'est-ce qui fait image lorsque nous lisons ? (Sous-entendu lorsque nous lisons un texte non illustré.)

Parfois, lorsque nous sommes transportés par une lecture, nous nous arrêtons brusquement durant quelques secondes.
Soit que nous avons été surpris par la force saisissante d’une image, soit que nous avons brusquement ressenti avec une puissance inaccoutumée l'atmosphère de l'histoire.
Nous avons alors atteint là, même si ce ne fut que pour une durée imperceptible, un sommet dans la visualisation d’un paysage, d’un décor, d'une situation. C'est alors une vraie chance que de vivre de tels moments.
C'est un phénomène d’une intensité tellement surprenante que cela nous réveille en quelque sorte de notre lecture, tout comme un moment fort dans un rêve peut nous réveiller de notre sommeil la nuit.

Le plus souvent cependant, de tels passages dans nos lectures, ceux qui pourraient être les déclencheurs de cet état, s'écoulent naturellement dans le plaisir de lire auquel ils participent naturellement. Nous sommes emportés par le flot de notre lecture et paisiblement nous nous laissons aller avec abandon, cet abandon précisément que nous recherchons dans la lecture profonde et qui serait souvent bien trop risqué dans la “vraie vie”.

Cela mérite donc que nous nous arrêtions un petit peu ici pour y réfléchir et pour nous demander ce qu'il se passe en nous dans ces moments là.

Lorsque ce phénomène de prise de conscience se produit, ne devrions-nous pas suspendre volontairement notre lecture, juste le temps de revenir en arrière de quelques lignes, voire de quelques paragraphes, puis de repartir de ce point en goûtant alors davantage cet instant privilégié ?

Ne devrions-nous pas nous appliquer à en prendre la mesure par une respectueuse distance critique sur la construction de la phrase, sur les choix de l’auteur, les sonorités, sur tout ce qui aurait pu si fortement faire image en nous l'instant précédent ?

Merci pour votre lecture. Vous pouvez utiliser le bouton "Commenter" pour me faire part de vos questions et remarques.
Je suis chercheur indépendant à Paris. Je travaille sur la lecture immersive de fictions, le sentiment de "traversée du miroir" par les lectrices et les lecteurs de romans. Pour que je puisse poursuivre mes travaux votre soutien m'est indispensable.
Je vous remercie par avance de vous abonner à Retour à Davos ou de "Faire un don" du montant de votre choix pour me soutenir.

lecture 30 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Voyage
8.3 – Une collision douce 
8.3 – Une collision douce 

D'emblée la position de lecteur offre davantage de possibilités que celle, bien plus passive, de spectateur, et encore plus de t&e...

Lorenzo Soccavo
3 min
8.0 – Lire c’est aller quelque part
8.0 – Lire c’est aller quelque part

L'objet de notre recherche peut se résumer en ces termes : comment avoir pleinement le sentiment d'entrer dans les histoires que nous lis...

Lorenzo Soccavo
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur