Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
5.1 – De l’interaction à l’immersion 

5.1 – De l’interaction à l’immersion 

Publié le 2 juil. 2022 Mis à jour le 2 juil. 2022
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 23 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

5.1 – De l’interaction à l’immersion 

Depuis quelques années nous observons, semble-t-il, une accélération de nos capacités à nous raconter des histoires tout en en ayant conscience.
Ne serait-ce dû qu’aux développements du numérique et à ce qu'ils ont pu faciliter, à la fois dans la diffusion, et dans notre prise de conscience des (re)constructions narratives ?

Des mises en récits multiples et de leurs applications marketing dans la politique, du storytelling et des fake news, ne s'agit-il pas toujours en fait que de renommer une même pulsion démiurgique qui nous taraude et nous agite depuis la nuit des temps ?

Depuis l'aube de l'humanité, les travaux des paléontologues sembleraient le confirmer, l'espèce humaine cherche à dépasser les limites du monde. Pas seulement en allant sur la Lune ou en rêvant de conquérir l'espace, mais, d'abord, en sautant la barrière invisible qui dans son esprit séparerait la réalité de la fiction.
Les mythes cosmogoniques des premiers peuples et l'usage ancestral des psychotropes témoignent dans ce sens.

Aujourd'hui, nous commencerions à disposer de solutions technologiques qui permettraient de renforcer l'illusion que nous pouvons avoir parfois de véritablement plonger dans une histoire.

Aux débuts du numérique nous parlions d'interactivité. Nous parlons maintenant d'immersion.

Réalité augmentée et réalités virtuelles colonisent de plus en plus les champs démultipliés de la fiction. Si la littérature tarde à s'y mettre c'est pour beaucoup à cause seulement des imperfections des nouveaux dispositifs de lecture, liseuses, tablettes ou smartphones, mais aussi à cause des spécificités de la lecture, plus précisément, de ce à quoi plusieurs siècles de lecture de textes imprimés rigoureusement calibrés nous ont habitués.

Les informaticiens, les éditeurs, souvent aussi les auteurs et même les lecteurs ignorent généralement presque tout de la réalité du voyage intérieur du lecteur à la découverte duquel nous partons ici dans ces textes.

Ce besoin têtu en nous, depuis l'aube de l'humanité, d'entrer en contact avec d'autres dimensions que les trois seules de notre constitution et de notre environnement physiques, prouve bien qu'il s'agit là de l'expression, au plus profond de nous, d'un désir puissant, ancré, enraciné dans la genèse même de l'espèce animale à laquelle nous appartenons.

Et cela pourrait aussi peut-être prouver du même coup l'existence de possibles mondes parallèles : des mondes oubliés, des mondes auxquels nous aurions perdu les voies d’accès, mais dont nous resterions porteurs de très lointains souvenirs, d’une vague nostalgie, seulement d’un sentiment léger, comme une inexprimable intuition.

Merci pour votre lecture. Vous pouvez utiliser le bouton "Commenter" pour me faire part de vos questions et remarques.
Je suis chercheur indépendant à Paris. Je travaille sur la lecture immersive de fictions, le sentiment de "traversée du miroir" par les lectrices et les lecteurs de romans. Pour que je puisse poursuivre mes travaux votre soutien m'est indispensable.
Je vous remercie par avance de vous abonner à Retour à Davos ou de "Faire un don" du montant de votre choix pour me soutenir.

lecture 23 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Voyage
9.5 – Des mondes subatomiques
9.5 – Des mondes subatomiques

J'avance dans cette série de textes l'idée que quand nous lisons une fiction nous sommes mentalement transportés dans un un...

Lorenzo Soccavo
2 min
9.3 – Lire est un labour 
9.3 – Lire est un labour 

Comme dans un texte précédent nous avons manipulé le cas des lapalissades, amusons-nous maintenant à réhabili...

Lorenzo Soccavo
3 min
8.3 – Une collision douce 
8.3 – Une collision douce 

D'emblée la position de lecteur offre davantage de possibilités que celle, bien plus passive, de spectateur, et encore plus de t&e...

Lorenzo Soccavo
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur