facebook Etre féministe comme un  homme
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Etre féministe comme un  homme

Etre féministe comme un  homme

Publié le 16 nov. 2021 Mis à jour le 16 nov. 2021
time 3 min
1
J'adore
1
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 15 lectures
2 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Etre féministe comme un  homme

Féministe.

Pourquoi ce mot est-il encore lancé comme une insulte lorsqu’une femme ne veut pas  rester cantonnée à ce que la société attend inconsciemment ou non d’elle.

Oui je suis féministe car j’estime avoir des droits (et des devoirs) identiques à ceux de mes congénères masculins. Je suis avant tout membre d’une société  où je côtoie des individus qui sont tous semblables à moi dans leurs droits, la spécificité de chacun ne pouvant être attribué à son sexe.  Beaucoup de religions et autres philosophies se vantent d’être féministes car ils donnent certains droits aux femmes uniquement. C’est justement ainsi que les femmes deviennent un groupe à part ayant des droits et des devoirs distincts des hommes sous prétexte de les protéger. La terre ne compte que des individus regroupés au sein de sociétés différentes qui ont toutes établies leurs traditions au détriment des femmes en se basant sur leur relative faiblesse physique par rapport aux hommes. La filiation a aussi accru la pression sur la femme : le père voulait sécuriser sa paternité.

Oui je suis féministe car je crois qu’aucune caractéristique n’est proprement réservée aux femmes ou aux hommes. Attendre plus d’une femme car elle aurait des qualités naturelles qui la rendraient plus douce, plus compréhensive est une négation totale de l’égalité et un délire machiste sur lequel s’appuie tous les misogynes qui célèbrent la femme et disent la respecter en ne mettant en valeur que  des qualités prétendument féminines. Si tant est que cela puisse se vérifier dans la pratique, cela s’expliquerait avant tout par la façon dont les femmes ont été éduquées et  félicitées lorsqu’elles exprimaient ces traités de personnalité. Là où un jeune enfant de sexe masculin aurait pu avoir des comportements semblables  mais n’aurait suscité aucune réaction ou pire encore la désaprobation . On attribue des qualités spécifiquement féminines au même titre qu’on en vient à leur assigner des tâches qui leur seraient « naturellement dévouées ».

Oui je suis féministe car mon corps n’est ni à cacher ni à exhiber. Paradoxe des sociétés modernes et traditionnelles qui « objétisent » le corps de la femme.  Peut-on célébrer un pays comme devenant moderne pour la simple raison que désormais les femmes ont le droit de se dénuder et de défiler sur des podiums devenant l'incarnation du fantasme des hommes et l'objectif physique à atteindre pour des femmes voulant séduire des hommes ? Peut on parler de protection de la femme quand on la force à se soustraire au regard supposé pervers de l’homme pour sa propre sécurité faisant des hommes des prédateurs soumis à leurs bas instincts ? Les deux logiques reposent sur la même croyance : la femme est à un objet de désir.  Il y a encore beaucoup à faire dans nos sociétés pour comprendre que la femme peut exister en dehors de la séduction. Il faudrait commencer pour cela par éduquer les femmes.

Nous devrions tous être féministes.

lecture 15 lectures
thumb 0 commentaire
2 réactions
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu aimes les articles Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur